[Serie] Supernatural

Si je vous ait parlé de Tumblr dans un article précédent, c’était de base pour introduire Supernatural, car c’est une série à laquelle je me suis intéressée à force de voir passer des gifs animés des 2 frères qui me semblaient bien sympa. Comme d’hab, je pensais pas accrocher à ce point, et la je viens de dévorer 3 saison en moins d’un mois.

L’épisode 1 pose le ton de ce qui sera LA tragédie déclenchante de tout la 1ere partie de l’histoire : Une famille normale, aimante. Une mère qui couche le nouveau né nommé Sam, un papa qui blague avec l’ainé Dean. Et ensuite, quelques petites touches de films d’horreur : Lumières grésillantes, baby-phone qui crépite, un homme de dos dans la chambre du bébé, un cri. L’instant suivant, maman est au plafond, son ventre saignant sur son bébé, et prend feu. Le père réagit vite et sort le bébé du landau avant de le confier a l’ainé tout juste âgé de 4 ans et cherche à sauver sa femme, mais en vain. On les retrouve dehors, dans la nuit, atterrés par la tragédie.

L’histoire reprend aujourd’hui, dans une université. Sam et sa petite amie se préparent pour Halloween. Ambiance normale d’étudiants normaux. Ils fêtent la réussite de Sam aux examens pour entrer dans une école de droit, il pourrait même devenir boursier, mentionnent une famille visiblement inexistante qui devrait être fier de lui. Le soir venu, un homme s’introduit dans la maison de Sam, celui ci l’attaque à mains nus et est étrangement entraîné au combat au corps à corps pour une personne « normale ». L’intrus se révèle être son frère, Dean, dont il n’a visiblement pas toujours des nouvelles. On sent très vite un mélange de complicité mais aussi de coupure entre eux, celui-ci est venu pour lui parler car « il n’aurait pas décroché au téléphone ».

On apprend que « Papa a disparu à la chasse » et le mot semble signifier plus qu’il ne devrait pour Sam. La discussion qui suit est surréaliste et introduit énormément de notions qui posent les bases de l’histoire. On apprend qu’après la mort de leur mère, leur père s’est mis en tête de tuer celui qui lui avait fait ça, et avait plongé tête la 1ere dans l’univers du paranormal, chassant toutes les créatures surnaturelles qu’il pouvait croiser et entraînant ses 2 fils dans la foulée, dans une quête de vengeance sans fin, avec un entraînement quasi militaire. Une vie à laquelle Sam a visiblement tourné le dos, refusant de chasser encore et toujours, estimant que ce n’était pas la vie que leur mère aurait voulu pour eux, que ce n’était pas ce que lui voulait. Dean, lui, semble convaincu du bien fondé de leurs actes car ils ont sauvés de nombreuses personnes et se doivent de venger leur mère, affichant au passage un certain mépris pour la vie « normale » que Sam à choisi.

Dean

La mise en place de ce 1er épisode est très dense en informations, et les scénaristes ont eu du mal à le mettre au point, mais ils ont réussi leur coup. On cadre la situation, on apprend l’age des frères (26 ans pour Dean), que ça fait 2 ans que Sam à quitté le foyer visiblement en mauvais terme avec son père pour se faire une vie normale, que Dean a continué à chasser aux cotés de son père et désormais en solitaire, et que pour la 1ere fois depuis 2 ans, il vient lui demander de l’aide, parce que la disparition de leur père, cette fois ci, est grave et il le sait.

Je n’avais pas passé les 10 premières minutes du 1er épisode que je me sentais déjà drôlement accrochée : Les 2 personnages sont sacrément charismatique, totalement antagonistes mais aussi complémentaires : Sam le gentil garçon qui a tourné le dos à son père et Dean le bad boy qui lui est totalement fidèle. On peut déjà sentir beaucoup de non dit et d’émotions larvées derrières ces personnages, et la suite va nous donner plus que raison puisque cette série est construite à 50 % sur la relation entre les 2 frères, ce dont je me délecte sans fin. Leur background est tellement étoffé qu’il y a toujours à dire ! Sam par exemple, à un coté nerdy qui ressort régulièrement et que j’adore, il sait des tas de trucs, est capable de fouiller dans des bouquins et sur son pc des heures ! Tandis que Dean se révèle incollable sur les films d’horreur de série Z, les groupes de musiques des années 80, mais totalement déconnecté du monde actuel à tel point qu’il ne connaît pas les réseaux sociaux sur internet. Mais tout ça, ces détails et d’autres que je ne dirais pas car il me faudrait 3 pages, sont distribués au fur et à mesure de la série. Et pas au compte goutte, je ne vous parler pas d’un petit filon de « Oh, ils ont étoffé les personnages, on a à manger » sur lequel vous allez devoir réfléchir et broder pour vous sentir satisfaits, non : Les personnages SONT comme ça dans la série, tout le temps, et à chaque minute on les connaît un peu mieux, on découvre leurs faces cachées, leurs pensées, leurs angoisses, leurs espoirs, ce qu’ils se refusent de voir, et j’en passe. Et tout autant sur la relation entre Sam et Dean qui est à la fois simple et complexe mais terriblement aimante : Un amour fraternel sans faille qui les poussera à se mettre sans cesse l’un ou l’autre en danger pour sauver par la suite. Et je vous arrête tout de suite, je ne shippe pas ces personnages même si certains le font. Tout d’abord parce que l’inceste, très peu pour moi, mais surtout parce que leur relation n’a pas besoin de ça : Elle est déjà passionnante et délectable en l’état.

Mais, je m’emporte, je vous parlais du 1er épisode. Il est construit comme les suivants, sous la forme d’un scénario indépendant qui pourrait être un scénario de film d’horreur. Les scénaristes touchent à tous les genres de film d’horreur, épouvante, fantastique, nous offrant à chaque épisode une histoire complète qui se tiens néanmoins dans la chronologie globale de l’histoire et (surtout) de l’évolution des personnages. Comme série il y a, on se doute que Sam aura une raison de continuer la chasse avec son frère. Je ne dirais pas laquelle, pour laisser la surprise à ceux qui se laisseraient tenter par le visionnage de cette super série.

L’une des choses qui contribue au style terriblement cool de cette série, c’est son ambiance musicale faite uniquement de rock des années 70/ 80. Du pur bonheur. Les concepteurs de la série voulaient que leur série ait une ambiance « virile » si j’ose le terme, même si ce n’est pas exactement ça. Mais 2 mecs sur la route, dans une Chevrolet Impalla, vieux modèle très puissant de voiture. C’est sauvage, c’est américain, c’est du road trip avec du combat et de la tension. C’est cool. Tout comme ce vieux « rock à papa » que j’appréciais déjà de temps à autre et que j’ai  ré-appris à aimer avec cette série, cette musique lui donnant une identité très particulière. Premier épisode, vous avez droit à Back in Black de AC/DC qui devient représentatif de la série, à des riffs super stylés comme My cheatin’ Way, et plus tard au récurrent Carry on my Wayward Son qui me donne désormais des frissons et pour lequel j’ai ressortit ma Ps2 pour le jouer sur Guitar hero (Redécouvrant au passage combien je kiffais ce jeu, mais ceci est une autre histoire) ( Les curieux pourront voir les musiques utilisés dans la série via cette page ).

On a aussi de l’humour, de l’humour visuel un peu excessif mais qui passe très bien, comme de voir la main de Sam sortir d’une porte pour agripper Dean par le collet, se genre de choses, ou tout simplement le comique des répliques et des situations qui vient alléger la tension.

C’est bête à dire mais avant je pensais que tout ce qui était émotions très fortes, angst, psychologies des personnages très développées, etc ne se trouvaient pas dans les séries télévisées, seulement dans les animés. Et de surcroît, les séries avec des acteurs ne me tentaient vraiment pas. Sur le coup, Queer as Folk a été le déclencheur qui m’a fait apprécier de regarder une série jouée et non pas dessinée. D’ailleurs, en en parlant, je me suis arrêtée au milieu de la saison 4 parce que la série parlait de choses qui me touchaient vraiment trop personnellement et me laissaient juste mal v___v ; Alors que Supernatural, c’est du bon angst des familles, on croule sous les feelings pour les personnages, on peut s’y identifier si on le désire mais on peut aussi ne pas se sentir personnellement touché parce qui arrive, ce qui est assez soulageant.

Le thème a joué aussi, il y a une vague de fantastique dernièrement : Je suis obligée de le citer, le livre et les films Twilight qui ont remis les vampires à la mode, avant cela Harry Potter qui a incité des enfants à lire et à mis les sorciers à la mode, encore avant il y avait Buffy et Charmed, aujourd’hui Supernatural, Teen Wolf… Mais je ne sais pas pourquoi, j’ai l’impression que c’est plus à la mode aujourd’hui ?

Supernatural réussi tout de même la prouesse de faire dans le fantastique, mais pas dans la série Z. Les scénario sont fouillés et intelligents. Les thèmes tout d’abord, sont toujours très référencés, et c’est un plaisir que d’aller chercher plus d’infos sur le phénomène de l’épisode du jour sur internet après le visionnage . Les scénarios en eux même, ensuite, qui ne sont ni trop tordus ni trop simplistes, trouvant toujours un point sur lequel nous surprendre, même quand on pense avoir tout deviné depuis le début. De plus, des réflexions naissent assez vite par rapport aux créatures fantastiques et au bien fondé de la chasse : Toutes les créatures fantastiques devraient être chassées par principe de précaution ? Le monde serait il si noir et blanc ? Faut il faire confiance et laisser vivre ou tuer avant qu’un malheur n’arrive ? Nombreux sont les thèmes qui vont être explorés, petit à petit, alors que l’univers à 1ere vue simple de Dean et Sam se dévoile. La thématique de la famille est très longtemps mise au premier plan également, ce qui est très appréciable. Et les héros passent leur temps à s’en prendre plein la gueule que ce soit physiquement ou moralement et ça, j’adore particulièrement 8D.

Sam

Mention spéciale aux délires graphiques auxquels s’adonnent parfois les scénaristes : Je pense par exemple à l’épisode en noir et blanc et aux musique de vieux films d’horreur de la saison 4, à l’épisode des Ghostfacer dans la saison 3, etc. Mention spéciale également aux acteurs qui, que ce soit dans les interviews ou dans les gag réels sont très, très sympa et prompts à plaisanter, à agir comme leurs personnages durant les conventions etc. J’ai beaucoup d’affection pour les 2 acteurs désormais, surtout Jensen Ackles, l’acteur de Dean.

Et les personnages secondaires enfin, qui sont souvent très sympathiques même quand il ne sont la que pour un épisode. On a droit à des personnages féminins forts et intéressants, et pour ce qui est des romances qui peuvent naître dans la série, elles sont rares et du coup gagnent en intérêt. D’un coté nous avons Dean qui drague tout ce qui bouge mais refusera de se lier, et de l’autre un Sam complètement coincé face à une fille qui lui fait des avances. Dans les 2 cas, des situations délectables.

J’ai pour le moment regardé les 3 premières saisons et commencée le 4eme. La 1ere saison à un coté très « ghostbuster » comme j’aime à dire, dans le sens ou les épisodes s’enchainent sans forcement suivre de ligne scénaristique : Les 2 frères cherchent leur père, c’est tout (Enfin, « c’est tout », il y a plein de trucs qui sont brodés là-dessus évidemment, la recherche du démon qui a tué maman, les trucs bizarre qui arrivent à Sam etc). Dans la suite de l’histoire, le scénario global va beaucoup s’agrandir et ils chasseront plus du démon que du fantôme et des esprits, changeant un peu l’ambiance de la série. Difficile d’en parler plus sans spoiler, comme toujours.

Je mentionnerais quand même vite fait Castiel, LE personnage qui m’a donné envie de regarder la série et qui apparait dans la saison 4 et est en bref l’ange gardien de Dean, et qu’ils ont une relation très ambiguë qui flirte avec l’officiel dans la série et rend folle toutes les fangirls du monde. Yup. Au début d’ailleurs j’ai regardé en attendant ce personnage, mais très vite, je me suis énormément prise d’affection pour les 2 frères et je ne l’attendais plus (Enfin si, dans la saison 3 j’avais hâte qu’elle finisse et qu’il arrive parce que… Aaaah je peux rien dire sans spoiler /o\ ). Enfin bon, tout ça pour dire que même si le duo Castiel et Dean est énormément mis en avant par les fans aujourd’hui, Supernatural, ce n’est pas QUE ça. Je ne sais pas ce que sera la série par la suite, mais c’est avant tout l’histoire de 2 frères pour moi. C’est ce que j’ai vu sur ces 3 premières saisons.

Oui Cas’ t’es chou.

Tentez le 1er épisode, et franchement, si vous ne craquez pas face à l’univers, le flegmatisme de Dean, les scènes ultra stylés, je… Je sais pas, on doit pas avoir les mêmes goûts ! /o\ Cette série me passionne de manière assez flippante, j’ai même ouvert un tumblr spécial juste pour en rebloguer des images / délires et écrire mes ressentis sur les épisodes tout juste visionnés et je ne dessine que ça actuellement, et j’ai dû énormément me retenir de ne pas tripler la taille de cet article pour rester dans la « présentation ». Là, je le relis et je me dis « Aaaah je n’ai pas parlé de ça, de ça et de ça, aaah » mais non, faut que je m’arrête la. C’est bon, mangez en.

Ed pas okUn mot de Ed :
Holà holà, que de fangirlisme ! Non, je plaisante, les remarques sur les qualités de la série sont très justes, et je les ai ressenti aussi, mais en bien plus modéré. Non, parce que depuis qu’elle a écrit cet article, Plumy a encore sérieusement level-upé en matière de fangirlisme et dormait avec du SPN en intra-veineuse pendant la plus grosse période. Un ressenti personnel car la série touche des thèmes qui lui sont chers.
N’étant pas plus passionné que ça par la relation entre les frangins, je mettrais le niveau qualitatif de la série un peu plus bas, tout de même, tout en restant dans un positif très agréable. De bonnes histoires qui font envie, des personnages attachants, des acteurs qui jouent bien et surtout un humour délicieux font oublier certaines longueurs, des répétitivités dans l’histoire et quelques passages moins efficaces que d’autres. Une série qui se suit agréablement sans révolutionner le genre.
A lire pour plus de détails : Supernatural – Saison 1 à 5 par Edward

Publicités

1 commentaire

Classé dans Article par Plumy, Série

Une réponse à “[Serie] Supernatural

  1. Pingback: Ouverture de Hello World | Hello World

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s