[Film] The Bling Ring

affiche_the_bling_ringAaah, Sofia Coppola… J’ai découvert cette jeune réalisatrice avec Lost in Translation et Virgin Suicides, deux films qui m’ont marqué et que j’ai terriblement aimé pour leur ambiance et leurs personnages. Puis quelques années après, j’ai été terriblement déçu par Marie-Antoinette, un film déroutant en terme de mise en scène et de délires et dont le scénario et les personnages ne m’ont pas créé la moindre empathie.

Ne voulant pas rester sur cette déception, je suis allé voir The Bling Ring actuellement au cinéma, histoire de voir ce que donnait la réalisatrice de nos jours.

.

on s'emmerde au lycée... et si on allait chez Paris Hilton ?

on s’emmerde au lycée… et si on allait chez Paris Hilton ?

Inspiré de faits réels
The Bling Ring nous raconte l’histoire vraie d’un groupe de jeunes Californiens, adeptes de la culture de l’apparence, qui se mettent à cambrioler des maisons de stars pour piquer des fringues de marque et du pognon. Tout ce qu’il faut pour passer des nuits de folie dans les « place to be » les plus en vogue d’Hollywood. Mais loin de faire ça en spécialiste, la bande opère par pur amusement, en cherchant les vérandas mal fermées et sans la moindre précaution. Une manière d’opérer qui va évidemment mal tourner.

Un pitch qui apporte quelques scènes sympathiques d’adolescents déjantés oubliant toute inhibition morale et prenant ce qu’ils veulent parce qu’ils en ont envie. Le problème, c’est que ça s’arrête là. Toute l’essence du film ne repose que là-dessus et c’est bien maigre…

Certaines ambiances familliales rappellent beaucoup Virgin Suicides...

Certaines ambiances familiales rappellent beaucoup Virgin Suicides…

Faire un film sur un pitch simple n’est pas une mauvaise chose, surtout quand l’ambiance et la mise en scène sont bien traitées, ce qui est le cas. L’attrait de la superficialité, des strasses et paillettes est très bien rendue et les personnages interprètent bien cet aspect. Mais aucune autre spécificité ne sera mise en valeur. Les personnages ne vivent dans l’histoire qu’à travers ce prisme. Pas de romance entre le héros et une des filles, pas de jalousie sous-jacente qui foutrait le bordel dans la cohésion du groupe, pas de personnage qui se prend la tête et se pose de réelles questions sur ce qu’ils font. C’est bien de vouloir ne pas tomber dans les ressorts scénaristiques clichés, mais il faut en trouver d’innovants dans ce cas-là, on ne peut pas juste les supprimer, sinon, le résultat est bien trop vide.

Ou alors, c’est la volonté de retranscrire les faits réels le plus fidèlement possible, mais là encore, c’est un mauvais choix à mes yeux. Romancer une histoire n’est pas un défaut, c’est très souvent une nécessité pour en faire un scénario captivant pour le spectateur.

Elle a bien grandi, la petite magicienne... mais quelle pétasse ! XD

Elle a bien grandi, la petite magicienne… mais quelle pétasse ! 😄

De plus, comme les personnages ne sont pas assez travaillés, il en résulte des comportements qui ne semblent pas assez justifiés. Je pense à une scène où une des filles trouve une arme durant un cambriolage et met en joue le héros pour déconner. Il aurait dû en résulter des troubles chez le jeune homme, le sentiment que ça va trop loin, une confiance effritée, n’importe quoi… au lieu de ça, l’histoire continue comme si de rien n’était.

Au final, on suit donc un déroulement sans aucune surprise, car basé sur un groupe de gens franchement bas de plafond. Les cinq compères cambriolent des maisons de stars sans déguisement, devant les caméras, en mettant leurs empruntes partout, en faisant la fête dans les baraques en question (Mais pourquoi aucune de ces maisons qui recèlent des milliers de dollars de produits de luxe n’a de système d’alarme?!) et en mettant des photos de leurs trophées sur Facebook… comment vouliez-vous que ça finisse ? Très logiquement, ils finissent par être identifiés sur les vidéos et arrêtés. Fin de leur aventure…

Au final, le seul traitement intéressant du film sera le culte de l’apparence qui montrera à quel point il mène à l’égoïsme, et au mensonge, capable de diriger de façon étonnante des vies entières, sans le moindre remord. Une vision particulièrement bien mise en valeur par le jeu de Emma Watson (Hermione dans les Harry Potter) qui est très convaincante en pétasse irrécupérable.

PS : Bravo tout de même d’avoir convaincu des noms célèbres comme Paris Hilton ou autres de montrer une image d’eux aussi narcissique et caricaturale à travers leurs maisons. Fallait oser…

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Article par Edward, Film

5 réponses à “[Film] The Bling Ring

  1. « Pas de romance entre le héros et une des filles ». Mouais… En même temps le « héros » n’a pas l’air d’être du genre à s’intéresser à la gente féminine ^^’

    Les reproches que tu fais au film n’en sont pas vraiment pour moi. Je pense que la réalisatrice a vraiment voulu montrer l’oisiveté/naïveté de ses personnages, qui sont incapables de « réfléchir » ou de réaliser la portée de leurs actes. Il suffit de voir leur réaction lors des arrestations, c’est limite « mais qu’est ce que j’ai fait?! ». Bref comme on dit, c’est l’âge con.

    Je dirais qu’en plus de la prison, quelques fessés ne leur auraient pas fait de mal, il suffit de voir la dernière scène avec Emma WATSON pour comprendre qu’elle a rien compris à la vie!

    • oui, je pense aussi que c’est la volonté de la réalisatrice, mais justement, c’est ça mon problème… à mes yeux, elle a choisi de mettre trop peu de choses pour remplir un film d’une heure 30… l’histoire d’amour n’était qu’un exemple cliché de ce qui peut romancer et étoffer un film, ce n’est pas forcément ce qui aurait été le mieux, mais quelque chose, quoi…
      Tu trouves pas la scène de la fille qui pointe le héros avec son flingue trop survolée ? Et la scène juste après où elle rejoint un mec manque de lui tirer une balle en jouant et finit par l’embrasser sur le lit (je sais plus qui c’était ce gars là, d’ailleurs), ce sont des scènes dont je ne comprends pas trop les motivations et donc leur intérêt…

      • Oui, je vois très bien ce que tu veux dire pour la scène du flingue. D’ailleurs je me suis demandé si cette scène n’était pas juste pour être insérée dans la bande annonce XD. Elle se sert pas à grand chose, arrive un peu de nul part et n’a pas d’impact sur la suite. Et c’est un peu dommage ça crée une courte tension à ce moment. Finalement elle se sert à confirmer encore une fois l’attitude puérile des personnages.

        Je comprends tes attentes vis a vis d’une éventuelle romance ou autre. En fait le film ne suit pas un schéma classique et reste très calme tout le long et même l’arrestation n’est pas perçue comme une rupture du rythme du film ou de l’histoire mais comme une suite logique des événements. C’est un peu troublant certes mais cela reste un choix de narration plutôt bien adaptée pour cette histoire.

        Pour moi l’essentiel est là : montrer une jeunesse perdue qui se réfugie derrière les stars et les envies de luxe, perdant tout sens de la réalité et de l’importance de leur acte. C’est bien dit et bien fait donc pour moi le film reste une réussite.

  2. Dan

    Je suis assez d’accord avec ta critique bien qu’au final les points que tu soulèves ne m’ont pas dérangé. Bon pour le flingue, je t’en parles dans mon article mais en soi tu n’as pas du tout tort. 🙂

    Pour la romance, perso j’ai envie de dire MERCI à Coppola parce que foutre de la romance pour dynamiser un récit ça m’agace tellement. Je trouve que ce n’est pas une nécessité et on en déjà tellement. Puis Marc était je pense tout à fait gay donc… 😀 Je trouve que justement sa relation avec Rebecca est du coup pas mal intéressant parce qu’il l’idôlatre alors qu’au fond il se rend compte de son « mauvais » fond.

    Donc bref c’était pas mal linéaire mais je pense que c’était aussi un parti pris. Donc ça m’a pas vraiment tant dérangé.

    Pour les alarmes et tout, je me suis posée la même question mais d’après ce que j’ai lu, ils ont pas inventé du tout XD. Et Paris Hilton a pas mal d’humour, je ne sais pas si tu as vu/souviens, mais déjà elle se jouait dans un épisode de SPN 😀

    Quant à Emma Watson, elle déteste son personnage XD.

    • ah ouais ? Elles sont folles ses stars à laisser leurs villas comme ça^^ »
      C’est vrai que rajouter de la romance juste pour combler, ça aurait été solution de dernier secours, mais sans forcément aller dans la romance basique, juste travailler et mieux montrer les relations un peu tordues entre les persos, ça aurait été bien^^

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s