[Film] Star Trek into darkness

PHOTO-Nouvelle-affiche-explosive-pour-Star-Trek-Into-Darkness_portrait_w532Récemment promu capitaine de l’USS Enterprise, Jim Kirk fait parler de lui lors d’une mission d’exploration d’une planète inconnue. Leur rôle étant simplement d’observer sans interférer avec le destin des autres civilisations, il s’attire les foudres de ses supérieurs en empêchant l’éruption d’un volcan qui allait décimer tout un monde. Mettre en danger son équipage sans respecter les règles fait qu’il est relevé de ses fonctions.

Mais c’est à ce moment qu’un ancien officier renégat attaque la ville et le gouvernement lui-même. Une chasse à l’homme est déclarée pour éliminer cet homme parti se cacher sur Klingon, une planète avec qui les relations politiques sont plus que tendues.

Kirk est réintégré capitaine et a pour mission de tuer leur ennemi sans sommation à coup de missile. Mais pour éviter une guerre ouverte, Kirk va préférer tenter une infiltration pour le capturer. Ce face-à-face va s’avérer compliquer considérablement les enjeux après des révélations inquiétantes du terroriste. Kirk ayant négligé une fois de plus ses ordres, il va devoir mener son équipage seul face au danger.

Benedict Cumberbatch dans un rôle de méchant un peu convenu mais terriblement efficace !

Benedict Cumberbatch dans un rôle de méchant un peu convenu mais terriblement efficace !

Transformer l’essai
Après un premier épisode surprenant par ses qualités et sa mise en scène, JJ Abrams remet le couvert et signe un film encore plus inspiré. L’histoire est de bonne facture, les acteurs très convaincants et dans des rôles travaillés et bien écrits, le visuel est magnifique sans pour autant tomber dans l’effusion d’effets spéciaux inutiles, la musique est très efficace et la mise en scène parfaitement maîtrisée. Dès lors que dire de plus ?

Je vais juste souligner qu’à mon sens, la seule chose qui peut éventuellement manquer à ce nouveau Star Trek pour devenir culte, c’est un brin de folie. Bien que remarquablement maîtrisé de bout en bout, l’histoire suit des rails assez évidents et manque de surprise. On appréciera le final axé sur Spock plutôt que sur Kirk, mais tout le schéma principal de la narration est un peu trop convenu et manque de grandeur.

le flegmatique Vulcain vole presque la vedette au Capitaine Kirk

le flegmatique Vulcain vole presque la vedette au Capitaine Kirk

Je pense qu’il manque un retournement plus élaboré qui pourrait remplacer l’appel de Spock pour trouver une solution (je laisse ceux qui ont vu le film comprendre de quoi je parle) par un moment plus complexe, une scène d’action ou autre passage intense qui surprendrait par sa direction et casserait le côté linéaire du scénario.

Mais je chipote un peu. Star Trek into darkness est un très bon film, encore mieux que le premier et qui donne tout à fait envie d’en voir un troisième arriver, créant une trilogie efficace, charismatique et accessible pour tous les geeks non Trekkies comme moi qui voudraient découvrir un peu le mythe.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Film

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s