[Comics] Hero Corp – 1. Les Origines

85117944Je vous parlais il n’y a pas longtemps de la très moyenne adaptation du Visiteur du Futur en BD, et je vais enchaîner aujourd’hui avec Hero Corp en comics, qui lui est une adaptation de très bonne qualité qui mérite franchement le détour.

Déjà, c’est beau. Ça a son importance pour une BD, quand même… On aurait aimé que Olivier Peru, le dessinateur des génériques soit au dessin, mais le trait de Marco Failla est mature et efficace, la colo pose bien les ambiances et la composition des planches est variée, travaillée et très rythmée.

Ensuite, l’histoire est loin d’être une anecdote dans le background général. Et en plus, on a le droit à la fin des 80 pages du tome à quelques croquis qui font plaisir aux yeux.

PlancheA_181624

les humains se méfient désormais des super-héros…

Pré-quelle de la série, ce premier volume nous raconte les origines de la création de l’agence Hero Corp, une entreprise basée à Montréal gérant l’activité des super-héros à travers le monde. Un univers où les super-héros sont bien présents et reconnus par les habitants, contrairement à la série qui traite de ces mêmes Supers retirés du monde, sur le déclin et oublié de tous. Mais dans ce monde où les gens sont habitués à côtoyer des gens masqués qui protègent la ville, Captain Québec passe du côté obscur, créant ainsi la panique car rappelant que des gens surpuissants peuvent aussi être une menace. C’est face à ce chaos dont le maire de Montréal n’arrive pas à se dépêtrer, que Mac Kormack va tenter de mener son projet Hero Corp à bien.

Un scénario dont je tairai les rebondissements, et qui nous éclaire un bon nombre de zones laissées volontairement obscures dans la série. De vraies révélations qui influent réellement la perception et la compréhension que l’on pouvait avoir des personnages à la fin de la saison 2.

Pour vous situer chronologiquement, le comics verra la naissance de John, héros de la série… cela se passe donc une vingtaine d’années avant. Ce qui est d’ailleurs étrange puisque certains personnages apparaissent dans le comics alors qu’ils n’avaient pas l’air bien vieux dans la série, mais bon (Doug aurait au moins 40 ans dans la série ? O_o), je suppose que les super-pouvoirs aident à vivre plus vieux, admettons…

une petite baston entre amis ?

une petite baston entre amis ?

Mais à part cette petite étrangeté, tout le reste se tient parfaitement et on sent que l’histoire globale de Hero Corp était déjà bien présente dans la tête de Simon Astier, car tout s’imbrique magnifiquement. De plus, le fait de faire ce comics en se centralisant sur des personnages âgés de la série permet de ne pas tomber dans la fan-attitude en recyclant les vannes connues juste pour faire plaisir. La patte humoristique des dialogues made in Astier est bien présente mais possède son propre souffle et ne sent pas le réchauffé.

La seule chose que je pourrais reprocher au tome, c’est d’être un peu trop sage… Même si pas mal de révélations font de l’effet, il manque un peu d’engouement dans l’ensemble. Une petite montée en tension qui amènerai à une scène d’action un peu plus intense aurait été parfait (il y en a mais elles manquent de tonus!), mais ça reste un excellent premier tome qui donne clairement envie de lire la suite et d’en connaître plus sur les origines de cet univers… et qui relance grave l’envie que la saison 3 sorte !! >_<

Publicités

1 commentaire

Classé dans Article par Edward, Bande Dessinée

Une réponse à “[Comics] Hero Corp – 1. Les Origines

  1. Pingback: [Comics] Hero Corp – 2. Chroniques | Hello World

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s