[Film] The Raid

Les scénarios, c’est has been…
Disons les choses telles qu’elles sont, The Raid est un film d’action… mais QUE d’action ! Les moments de calme se comptent sur les doigts de la main et le pitch de départ est on ne peut plus basique. Des policiers doivent prendre d’assaut un immeuble où est planqué un baron de la drogue. Dans le camp gauche, des bleus du peloton d’intervention, un flic ripoux et le héros qu’on se demande pourquoi il est tellement plus balèze que les autres ; et de l’autre le baron de la drogue qui zieute les caméras de surveillance et ses deux bras droits : un gars calme qui analyse, et un fou furieux qui aime foncer dans le tas, ainsi que tous les habitants de l’immeuble qui ont des flingues et des machettes sous leur plumard. Les flics ont ainsi 15 étages à monter et évidemment, tout part en couille dès le 5ème étage, les troupes sont éparpillées et flinguées et ne reste que quelques personnages principaux qui vont agir chacun de leur côté.

Il y aura bien un ou deux pseudo rebondissements qu’on aura vu venir à des kilomètres, mais comme le film n’affiche clairement pas de prétentions en terme d’histoire on en est pas déçu pour autant. Et je dirais même que ce choix évite de nous faire subir des phrases clichées à tout bout de champ ou des tentatives de narration compliquée et lourde. Ici, on va à l’essentiel, sans fioriture.

Le film indonésien est tourné avec très peu de budget et arrive pourtant à avoir des images propres, une mise en scène efficace et haletante, une musique stressante et maîtrisée et des acteurs plutôt convaincants. Pour le reste, c’est à dire le plus important point du film, place aux chorégraphes !

Des combats qui font mal !
Aouch ! Houuuu ! Aah, la vache ! Ce ne sont pas les cris des acteurs mais les exclamations que l’on ne cesse d’avoir soi-même en regardant le film. En effet, le mélange d’art martial (dont le style rappelle énormément Ong-Bak) et de gunfight ne fait pas dans la dentelle. Pas de mouvements démonstratifs inutiles, chaque coup, chaque geste est effectué dans le but de casser, de briser, de tuer l’adversaire. Partant de ce principe, autant dire que le film est archi gore ! Mais une fois de plus, il l’est de façon justifiée. Pas de gerbes de sang, juste pour faire joli, mais les os éclatent à tout va, et chaque objet présent dans la pièce est susceptible de servir d’arme de mort. Les combats sont donc puissants, violents, très très énergiques, et surtout acharnés, à tel point qu’on ne peut qu’être crispé à chaque action en écho avec le héros.

Oubliant volontairement tout aspect superflu, The Raid est donc un film qui se pose sur le minimum de base possible pour se concentrer sur l’action pure et dure. Un choix assumé et méchamment bien géré qui fait de lui un concentré de plaisir sadique et décoiffant. A voir.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Article par Edward, Film

Une réponse à “[Film] The Raid

  1. Pingback: [Film] Dredd | Hello World

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s