[Jeu] Fez

Fez_PC_Jaquette_001Étendard des éditeurs indépendants, Fez fait sans nulle doute partie des titres choc qui ont beaucoup pesé dans la balance quand à l’expansion récente des jeux indé. Un jeu unique, original et old school à la fois, symbole d’un voyage qui reste dans les mémoires. Je m’y suis donc aventuré.

La découverte d’une autre dimension
Fez nous fait incarner Gomez, un petit être blanc dans un monde en 2D pixelisé, façon vieux jeu vidéo. Alors que notre petit personnage n’a jamais franchi les limites de son village, voilà qu’un cube magique se matérialise et lui offre un couvre-chef (le Fez) et par là-même un pouvoir unique, celui de pouvoir appréhender la troisième dimension. Dès lors, on pourra faire pivoter le monde de 45 degrés sur sa base, nous faisant donc évoluer sur une autre face de l’univers.

Un concept qui nous offre la beauté d’un graphisme en pixel art à la complexité d’un monde en profondeur.

le jeu se paie le luxe d'afficher des cycles jours / nuits aux transitions splendides...

le jeu se paie le luxe d’afficher des cycles jours / nuits aux transitions splendides…

Une dualité graphique qui se traduit parfaitement à l’écran et nous émerveille plus d’une fois. Accompagné par une musique enchanteresse, on est porté de portail dimensionnel en porte étrange d’un niveau à un autre, chacun brillant d’une unité graphique différente. Beau temps, ciel orageux, brumeux, pluvieux, ou encore style graphique façon Gameboy, ou autres teintes dominantes étranges. Les styles visuels se succèdent sans cesse pour le grand plaisir des yeux.

Le titre joue également avec les codes du jeu vidéo, en traduisant l’instabilité d’un monde par des bugs graphiques plus ou moins importants, obstacles supplémentaires à notre voyage incertain.

les ambiances sont variées.

les ambiances sont variées.

Incertain car tout est laissé volontairement flou. Mais vraiment flou. Seul un petit cube compagnon nous distillera les informations de bases de gameplay et le but vague de collecter les cubes disséminées dans l’univers pour reformer le cube géant. Une motivation on ne peut plus maigre, ne laissant que la curiosité comme guide pour franchir une à une les portes qui s’offriront à nous, suivant notre feeling et nos envies. Une sensation bien rare dans les jeux récents, c’est certain, mais est-elle bien suffisante ?
.

La map a beau pouvoir être zoomée et tournée, elle n'est pas facile à lire...

La map a beau pouvoir être zoomée et tournée, elle n’est pas facile à lire…

Recherche et patience
Car une fois le jeu fini à 100% et les 32 cubes principaux collectés en jouant habilement avec les fausses perspectives crées par la rotation à 45 degrés du décor, on comprend bien vite que ce sont les 200% qu’il faut viser en collectant 32 anti-cubes plus difficiles à trouver. Et en effet, pour cette seconde partie de jeu, il faudra bien plus d’investissement de temps et de concentration.

Des codes secrets, un langage à apprendre et à traduire, un système de chiffres codé, et encore bien d’autres choses vous demanderont de prendre pas mal de notes et d’être très attentif au moindre détail. Car ici, pas d’item de dictionnaire à gagner pour que tout se traduise directement, non, il faudra se créer peu à peu sa pierre de rosette personnelle sur un calepin et déchiffrer symbole après symbole pour enfin espérer cerner un peu mieux cet univers et le but de notre mission. Et là, je suis partagé.

Des niveaux aux couleurs dominantes...

Des niveaux aux couleurs dominantes…

A la fois, je suis admiratif que des développeurs aient la patience et la motivation de créer un univers aussi détaillé et complexe et nous fasse renouer un peu avec le fait de griffonner des trucs sur un carnet en jouant, et à la fois je me dis que ça va trop loin. Déjà parce que ça veut dire passer la plus grande partie du jeu sans rien comprendre à ce que l’on fait, pourquoi, comment… On ne doit donc baser notre envie d’avancer que sur l’envie de collecter et déchiffrer. Un travail d’archéologue admirable, certes, mais tout le monde n’a pas envie de passer des heures à ôter délicatement de la poussière grain par grain pour enfin s’émerveiller de trouver un simple symbole.

Et ensuite, je me dis qu’un juste milieu aurait été possible. Conserver le plaisir de la recherche de la compréhension, mais valider cette compréhension par un acte qui prouve dans le jeu que l’on a bel et bien compris le fonctionnement de l’alphabet et entraînerait une traduction automatique des textes. Cela aurait rendu l’ensemble tellement moins laborieux. Du coup, je retiens malheureusement un côté un peu chiant et frustrant en cette fin de première partie… un sentiment diffus qui gâche un petit peu l’émerveillement et entache la motivation à y jouer.

Chaque cube trouvé est une petite victoire !

Chaque cube trouvé est une petite victoire !

C’est pour cette raison que je ne pense pas finir le jeu à 200%. Je visualise très bien ses qualités et je suis réellement content que des petits bijoux comme ça existent, mais je ne me sens pas le courage de continuer à m’impliquer autant dedans. La motivation de la seule collecte n’est pas suffisante à mes yeux pour justifier d’y passer 6 autres heures minimum…

Je regrette juste un peu de passer à côté d’autres très bonnes idées que je vous laisserai découvrir mais dont celles que j’ai trouvé m’ont ravi d’ingéniosité. Et rien que pour ça et son univers contemplatif très agréable, je conseille évidemment à tout le monde de faire le jeu (peu cher au demeurant), quitte à en rester comme moi à la première fin du jeu.

Fez
Un trailer qui fait envie :

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s