[Jeu] Borderlands 2

borderlands-2-jaquette-506423181c1acL’ouverture de l’Arche par nos 4 héros n’a pas été de tout repos, et alors que les choses étaient censées se calmer, le beau Jack sort de l’ombre et dévoile sa domination des forces d’Hypérion. Un nouveau dictateur au pouvoir, une nouvelle menace liée à l’Arche, et la venue de 4 nouveaux chasseurs de l’Arche. Au revoir Mordecaï, Lilith, Bricks et Roland, et bienvenue à Axton le soldat et sa tourelle de soutien ; Salvodor, la brute épaisse et son aptitude à défourailler deux armes à la main ; Zero, le cyborg assassin silencieux et sniper de talent ; et Maya, la sirène aux pouvoirs mystiques.

C’est dans les vieux pots…
… qu’on fait les jeux les plus classiques. En effet, les bases de ce nouveau Borderlands étant exactement les mêmes hormis quelques nuances (comme le fait agréable que les personnages soient un peu plus polyvalents qu’avant), la qualité minimum est évidemment au rendez-vous. Le jeu est beau, équilibré, complet, les gunfights sont nerveux, et les dialogues sont toujours aussi hilarants. A l’inverse, la répétitivité est toujours au rendez-vous car les nouveautés sont quasiment inexistantes. Je vous renvoie donc à mon article sur le précédent opus pour plus de détails et je ne m’attarderais que sur deux aspects qui me semblent intéressant de souligner.

Les paysages sont splendides !

Les paysages sont splendides !

Premièrement, le jeu est plus beau. Oui, c’est superficiel, mais ce n’est absolument pas négligeable pour un univers aussi atypique et riche en couleurs diverses. Le rendu Cel Shading est toujours au rendez-vous mais est encore plus riche en détails et en finitions. Et hormis un peu d’aliasing, l’ensemble est vraiment rafraîchissant pour les mirettes.

Ensuite, je tiens à parler de l’histoire qui est le point noir du jeu. Tout comme le premier Borderlands, les cinématiques sont très rares et toute la trame scénaristique du jeu est distillée grâce aux dialogues heureusement parfaitement bien écrits et distrayants. Cela n’a pas empêché l’ensemble d’être très simpliste en terme de tension, de suspense ou autre émotion plus fine que l’humour basique. Et la suite, au lieu d’améliorer ce point de défaut, fait bien pire ! Autant le dire tout net, on a pas grand chose à battre de l’histoire principale. Déjà parce que c’est un copier-coller du premier scénario, et ensuite parce que les dialogues sont très mal rythmés.

Les armes ont des designs extrêmement variés et classes et les gunfights sont très agréables

Les armes ont des designs extrêmement variés et classes et les gunfights sont très agréables

En effet, en choisissant de ne pas miser sur les cinématiques, une très grande partie des dialogues se retrouvent chevauchés les uns sur les autres, les PNJ se coupant la parole sans cesse. Impossible de suivre correctement l’aventure, alors que les ennemis nous assaillent, que les balles fusent et que les explosions nous vrillent les tympans, tel personnage nous raconte tranquillement des informations cruciales. On ne comprends rien, et ça en est horripilant ! On avance donc la plupart du temps juste en suivant l’objectif indiqué sur la carte sans vraiment savoir pourquoi on y va et quels en seront les enjeux. C’est vraiment dommage, et ça gâche complètement l’immersion.

Heureusement, l’empathie pour l’univers restera assez présent pour les adeptes grâce au choix de faire apparaître les héros du précédent opus comme PNJ importants pour l’histoire. Et après le plaisir de les retrouver et de savoir ce qu’ils sont devenus, les événements difficiles qu’ils vont vivre vont faire écho en nous et nous rappeler l’attachement qu’on avait pour notre personnage.

La faune de Pandore est toujours aussi colorée et mortelle à la fois

La faune de Pandore est toujours aussi colorée et mortelle à la fois

Personnellement, en tant qu’ancien joueur de Mordecaï, la tristesse m’a touchée à un certain moment de l’histoire et prendre son parti et défendre sa cause et ses conviction fut une suite logique. Et je pense que chacun ressentira la même chose avec le personnage qu’il avait précédemment incarné.

Borderlands 2 est donc un bon jeu, globalement, dont les défauts s’équilibrent à peu près avec ses qualités, mais pour une licence qui souffrait déjà un peu de sa répétitivité, c’est une grosse erreur de s’être contenté de la même recette sans aucune réelle ambition, surtout au niveau de l’histoire et de ses enjeux. Espérons que les développeurs sauront se renouveler pour le troisième volet, car sinon, je crains que le plaisir ne disparaisse complètement.

Borderlands 2

borderlands-2-xbox-360-1347950624-041

Les 4 nouveaux chasseurs sont plutôt stylés.

Et quand je revois un trailer comme celui-là, je me rappelle à quel point cet univers est génial, et ça me fait encore plus regretter la demi-mesure de ce nouvel épisode dont on était en droit d’attendre plus :

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s