[Jeu] Papers, Please

PapersPlease-2013-03-27-17-55-14-37Habitant du pays d’Artotzska, vous êtes un chanceux car la loterie nationale vous a désigné comme le gagnant d’un emploi au poste frontière. Une chance qui n’est pas donnée à tout le monde et vous permet d’emménager dans un appartement loué par l’état avec votre femme, votre fils, votre belle-mère et votre oncle. Le travail est simple, contrôler les documents requis des gens traversant la frontière et valider ou non leur entrée. Un travail important pour la patrie, dans un monde aux tensions multiples avec les pays limitrophes. Votre tampon et vos document installés à votre bureau, le travail n’attend pas.

Organiser la place sur son bureau pour travailler le plus rapidement possible va être un vrai challenge ! Et utiliser son argent pour acheter des marque-pages pour notre dossier de règlement n'a jamais été aussi utile que dans ce jeu XD

Organiser la place sur son bureau pour travailler le plus rapidement possible va être un vrai challenge ! Et utiliser son argent pour acheter des marque-pages pour notre dossier de règlement n’a jamais été aussi utile que dans ce jeu XD

Un bijou d’ingéniosité.
Une simulation de fonctionnariat administratif ? Sans déconner ? Eh oui, le principe est bel et bien de trier la paperasse fournie par la personne passant à la douane, d’en comparer toutes les différentes données (et elles sont nombreuses : nom, n° de passeport, taille, poids, ville d’origine, pays, sceau, etc…), et de veiller à ce que tout soit en ordre sous peine de refuser l’accès au pays. Autant dire que rien n’aurait dû m’attirer dans ce concept de jeu, moi qui m’arrache les cheveux à la simple évocation d’un passage à la mairie ou d’un rendez-vous à Pôle Emploi. Mais quand Usul fait une vidéo du jeu accompagnée d’une voix off narrant avec brio ses actes, créant une ambiance captivante d’un jeu au style assez austère, on ne peut qu’être intrigué. Et quand en plus, une promo Steam brade le jeu, allons-y, Alonzo !

Quand une personne prétend avoir plusieurs noms, il faut donc vérifier son identité grâce au registre des empruntes...

Quand une personne prétend avoir plusieurs noms, il faut donc vérifier son identité grâce au registre des empruntes…

La première approche peut paraître rebutante, car le visuel très simpliste et austère est même carrément froid. Mais ce n’est que pour mieux traduire l’ambiance pays de l’Est communiste en pleine guerre, et les conditions assez affreuses du travailleur pauvre que nous incarnons. L’ambiance est ainsi parfaitement posée et ressentie. La musique principale rappelle les marches des soldats, et les figures rudes et moroses des gens qui défilent devant nous évoquent la misère qui nous entoure.

Mais pas le temps d’analyser tout ça que l’on doit enchaîner de façon un peu dubitative les premières personnes, se demandant un peu ce qui va pouvoir nous exalter ou nous motiver à pousser la découverte du jeu. Mais dès la fin de journée, on constate que le salaire qui nous est versé est proportionnel au nombre de gens traités sans erreurs (sachant qu’à la troisième erreur, on commence même à avoir des pénalités), et qu’il faut payer le loyer, nourrir la famille et payer le chauffage.

Aah, Jorji... ce gars-là est un personnage mémorable ! Le genre d'énergumène qui égaie notre journée par ses conneries ! XD

Aah, Jorji… ce gars-là est un personnage mémorable ! Le genre d’énergumène qui égaie notre journée par ses conneries ! XD

Dès le second jour, ont voit donc les choses différemment et l’horloge est désormais un compte à rebours qu’il faut rentabiliser, et chaque souci rencontré une perte de temps et donc d’argent.

Et même pas le temps de réellement prendre ses marques car, chaque jour, les documents à vérifier évoluent selon la situation du pays. Certains étrangers sont acceptés, d’autres non. Tous n’ont pas les mêmes documents à fournir selon leur origine, leur travail ou leur raison de voyager. Et plus les choses se compliquent, plus les erreurs sont fréquentes… et plus le salaire en fin de journée est catastrophiquement bas. Il y a bien la possibilité de faire des économies en coupant le chauffage ou en sautant un repas, mais la famille s’affaiblit bien vite et peut tomber malade (et même mourir à long terme), entraînant des frais de médicaments. Un cercle vicieux dont on ne voit pas le bout et qui cause quelques game over prématurés.

Avoir la possibilité de faire déshabiller les gens pour une inspection provoque une certaine gène... mais cela permet parfois d'éclaircir la mention femme sur le visa d'un monsieur ou inversement^^

Avoir la possibilité de faire déshabiller les gens pour une inspection provoque une certaine gène… mais cela permet parfois d’éclaircir la mention femme sur le visa d’un monsieur ou inversement^^

La seule solution de survie provient des à-côté. Des arrangements avec différentes personnes pas toujours honorables nous permettent de gagner quelques pièces ou billets supplémentaires et sont la seule façon de survivre à peu près correctement. Reste à savoir jusqu’à quel point l’on décidera de magouiller pour mieux vivre. Des écarts qui peuvent vite s’avérer dangereux dans un état totalitaire comme Artotzka.

Et outre, l’aspect gestionnaire de nos choix, il faudra aussi et surtout compter sur notre morale. Car chacun de nos actes entraînera des conséquences. Suivre le règlement de façon stricte condamnera immanquablement des gens à la misère ou à la mort. En faire passer malgré les interdits peut nous être bénéfique pécuniairement, mais peut vite être dangereux pour nous, face à nos chefs. Des choix qui, grâce à quelques lignes de textes bien placées ou aux nouvelles dans les journaux, vont titiller notre petit cœur et faire naître des scrupules insoupçonnés.

Certaines actions nous feront obtenir des objets ou documents divers... parfois inutiles, parfois ouvrant sur d'autres choses par la suite.

Certaines actions nous feront obtenir des objets ou documents divers… parfois inutiles, parfois ouvrant sur d’autres choses par la suite. Mais en attendant de le savoir, il va falloir leur trouver un coin sur notre bureau^^ »

Je ne développerai pas plus que ça les différentes possibilités rencontrées dans le jeu car une grande partie du plaisir vient de la surprise face à ses situations et des possibilités soudainement offertes, mais sachez que je n’avais absolument pas imaginé à quel point ce jeu pouvait être ingénieux et emmener le joueur dans des situations variées tout en restant dans notre box des douanes. Une ingéniosité pareille dans le gameplay force le respect et ne peut être ignorée. Des dealers, de la prostitution, des attentats, des complots, des agents secrets, des histoires d’amour, des moments déchirants, de l’humour, des personnages atypiques, du suspense et surtout un sort très incertain pour le joueur et sa famille qui essaie de tirer son épingle du jeu en espérant ne pas finir eux-mêmes dans les gros titres des journaux.

Au bout d’une trentaine de jours de travail, l’aventure prendra fin dans une des 20 fins différentes selon vos actions (dont la plupart ne sont pas très heureuses), nous laissant songeur et admiratif de la grande qualité de ce jeu indépendant brillant et original. Une vraie découverte dont le seul gros défaut sera de n’être qu’en anglais. Et quand les situations stressantes s’enchaînent à un rythme effréné et qu’il faut réagir vite, impossible de chercher une traduction dans le dictionnaire, ce qui est vite source d’erreurs et d’incompréhensions terriblement frustrante pour les non anglophones. Vivement une traduction pour que le jeu soit parfait !

paper please

Le très bon trailer du jeu :

Et l’excellent vidéo commentée d’Usul pour finir de vous convaincre :

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s