[Jeu] Mark of the Ninja

motnmain_1920x1200icone yeaahVous incarnez un ninja dont le clan a été attaqué par une puissance militaire voulant vous anéantir dans un but politique lambda. Votre maître de clan fait de vous l’Elu, dont le tatouage mystique révélera les pouvoirs sacrés de ninja et fera de vous une arme puissante et silencieuse pour venir à bout de l’envahisseur. Vous devenez une ombre létale et vous devez avancer encore et toujours jusqu’à votre but, la mort de l’adversaire, mais également la vôtre. Car quiconque se voit offert les pouvoirs du tatouage doit se donner la mort une fois sa mission accomplie.

Ninjaaaa !

le style graphique et l'animation des cinématiques comme du jeu est exemplaire.

le style graphique et l’animation des cinématiques comme du jeu est exemplaire.

Quel univers magnifique ! Entre les cinématiques au style cartoon adulte et les décors asiatiques ou modernes splendides, ce jeu est un régal pour les yeux. L’ambiance créée par une musique très légère et rare laisse la part belle au silence, propice à l’infiltration. Les animation sont d’une fluidité parfaite et rendent chaque mouvement et exécutions vives et incisives renforçant la sensation de puissance dans la mort.

Le scénario partant comme une simple mission de sauvetage et anéantissement de la menace aura un ou deux rebondissements sympathiques suffisant pour créer une profondeur à l’histoire et donner de l’intensité au héros, et donc au joueur. Notamment avec le fait que malgré tous nos actes, le but ultime de notre voyage sera la mort. Mais est-ce normal ? Est-ce juste ? Ce destin est-il justifié ?

les décors contribuent à l'ambiance à tout point de vue... notamment dans l'utilisation des noirs et la façon dont les endroits hors de notre champ de vision se floutent...

les décors contribuent à l’ambiance à tout point de vue… notamment dans l’utilisation des noirs et la façon dont les endroits hors de notre champ de vision se floutent…

Des interrogations intéressantes dont le traitement est le seul petit défaut du jeu. Particulièrement flagrant lors d’un twist du scénario, la femme ninja qui nous accompagne va dire à haute voix tout ce que l’on pensait en tant que joueur, juste pour être sûr que tout le monde comprenne. Mais les sentiments que l’on ressentait à ce moment là étaient agréables justement car diffus dans nos esprits… Vouloir absolument y mettre des mots et lister proprement les tenants et les aboutissants gâche un peu le plaisir. Ouais, ouais, on sait, on avait compris… non mais c’est bon, tais-toi, maintenant ! Mais c’est bien là du chipotage car il ne s’agit au final que de quelques secondes sur une bonne durée de vie, pas de quoi ruiner une expérience de jeu, loin de là.

En plus, le jeu se permettra dans le dernier chapitre une vraie envolée artistique avec une stylisation visuelle splendide, des effets très oniriques et une ambiance géniale qui clôt le jeu avec panache.

Un zoom de quelques instants sublime la mise à mort...

Un zoom de quelques instants sublime la mise à mort…

La puissance… la puissaaaance !!…
Quel plaisir d’être dans la peau de ce ninja ! Le style de gameplay en 2D pouvait pourtant surprendre, mais il faut bien avouer que la jouabilité et le level design sont parfaitement maîtrisés. On passe de cachettes en cachettes en une fraction de seconde, se propulsant sur une corniche grâce au grappin, se suspendant à une corde pour glisser silencieusement, disparaissant dans un conduit d’aération pour mieux prendre l’ennemi à revers. On réfléchit posément à la méthode d’attaque à employer et chaque action s’effectue avec grâce et élégance, nous fait nous sentir un vrai fantôme.

fléchettes en bambou, gaz empoisonné, nuage de fumée, pointes, sabre ninja... un arsenal complet pour plus de plaisir^^

fléchettes en bambou, gaz empoisonné, nuage de fumée, pointes, sabre ninja… un arsenal complet pour plus de plaisir^^

Le fait que les affrontements directs soient bien souvent synonyme de game over n’est pas frustrant du tout, car c’est réellement l’assassinat silencieux qui est le plus jouissif. On se surprend vite à vouloir jouer avec les gardes, les attirant dans un coin par un bruit, pour mieux les surprendre ou même suspendre des cadavres pour les terroriser.

Et les bonnes idées pour renouveler le gameplay ne manquent pas. En plus de l’infiltration de base et de toutes les possibilités apportées par les nouvelles compétences et gadgets viendront s’ajouter des niveaux basés sur des pièges à contourner ou neutraliser, des ennemis immortels à éviter à tout prix et une manipulation de la lumière. Tout plein de choses qui font qu’on ne s’ennuie jamais.

De plus, un système de scoring motive considérablement à faire des meurtres efficaces et sophistiqués, les conditions des morts rajoutant des points. Et le jeu a une forte rejouabilité grâce aux compétences débloquées qui offrent encore plus de mouvements de mises à mort où d’éléments de furtivité permettant de refaire les niveaux en essayant de remplir certaines conditions proposées par une liste de défis.

NINJAAAAA !!!

NINJAAAAA !!!

Mark of the ninja est un vrai petit bijou dont les défauts sont quasiment inexistants, alliant plaisir d’une furtivité hyper jouissive et ambiance magnifiquement orchestrée par le son et l’image. Un jeu à petit prix qui plus est, qui n’a donc aucune excuse de ne pas être fait.

Mark of the ninja
Les trailers sont courts, donc j’en met deux :

Et la bande annonce du Ninja par le Palmashow parce que j’ai passé tout le jeu avec ce « NINJAAAA ! » dans la tête ! 😄 :

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s