[Jeu] Cave Story +

23177icone Woooh !!Petit personnage réveillé dans une île peuplée d’étranges créatures appelées les Mimigas, le joueur va errer ça et là pour essayer de comprendre ce qui l’entoure. Et bien vite, on découvre qu’un certain Docteur fomente des plans machiavéliques dont les enjeux sont flous mais menaçants. Embarqué dans cet affrontement entre les sbires du Docteur, les Mimigas et un humain dont la sœur semble avoir été transformée en Mimiga, il est temps de tirer tout ça au clair.

.

Esthétique rétro
Petit projet indépendant, le jeu se fera connaître par une première version un peu cheap mais prometteuse et transformera l’essai en relookant par la suite les graphismes pour un rendu bien plus fin et attirant. Le même parcours en deux étapes qu’un certain célébrissime Super Meat Boy.

La faune est dangereuse, mais tellement kawaïïï...

La faune est dangereuse, mais tellement kawaïïï…

Et désormais, tout fonctionne parfaitement. Les graphismes en Pixel art sont très beaux, offrant une vraie patte artistique au jeu, restent assez simples pour être parfaitement gérés par une petite équipe de production et néanmoins assez détaillés pour traduire correctement l’univers. On pourra donc placer le rendu entre des jeux NES et SNES, en terme de finesse.

Le chara-design des personnages fait le reste, car tout est, sans être révolutionnaire, très inspiré. Les Mimigas sont globalement Kawaï à souhait, et donc attachants, mais certains d’entre eux comme Sue ou King se démarquent avec une vraie personnalité, notamment, grâce aux vignettes de personnages bien plus détaillées lors des dialogues. Les ennemis sont variés et les deux bras droits du Docteur bourrés de charisme. Le simplet Balrog est très amusant et la sorcière intrigante. Seul le Docteur avec son Heaume des démons est un peu fade, je trouve…

un niveau ascensionnel où le vent nous repousse vers la paroi pendant que des fantômes étranges nous mitraillent... la routine habituelle, quoi !

un niveau ascensionnel où le vent nous repousse vers la paroi pendant que des fantômes étranges nous mitraillent… la routine habituelle, quoi !

Les dialogues textuels vont à l’essentiel, tout en se permettant une certaine légèreté de ton rafraîchissante, et les situations qui les accompagnent sont assez dépaysantes, globalement. L’univers de Cave Story est un monde étrange qui donne clairement envie d’être arpenté.

La musique pose la cerise sur le gâteau. Des airs pleins d’entrain et de vie, avec des sonorités légèrement chiptune. Assez pour souligner le côté rétro du soft, mais suffisamment riche pour permettre de belles envolées et une finesse de son très agréable à l’oreille.
Entre le visuel et le sonore, autant dire que l’addiction à Cave Story est présente et qu’on a bien vite envie d’y rejouer, à peine la session terminée.

On se perd parfois un peu dans la panique pour sélectionner l'arme souhaitée, mais les coeurs se trouvent facilement.

On se perd parfois un peu dans la panique pour sélectionner l’arme souhaitée, mais les coeurs se trouvent facilement.

Les armes, c’est la vie
Et dans cet univers mignon et enchanteur, c’est bel et bien la gestion des armes qui va faire le cœur du gameplay. Le reste étant classiquement un jeu de plate-forme / exploration assez traditionnel à la jouabilité efficace (mais dans le style rétro, la gestion des sauts peut surprendre au début pour les non initiés).

On commencera donc avec un petit pistolet des étoiles (genre de pistolet laser) assez faible et lent. Et on avance en tirant sur la faune abondante et dangereuse des environs. Et c’est là qu’on découvre qu’outre les cœurs qui remplissent notre barre de vie, on récolte aussi des triangles jaunes qui remplissent une barre de niveau d’arme. Un level-up du pistolet qui, une fois au niveau max s’avérera bien plus rapide et offensif. Mais la sournoiserie réside dans le fait que se faire toucher nous fera baisser le niveau de vie ET de l’arme utilisée, amoindrissant alors nos chances de s’en sortir.

Les capsules de coeurs augmentent votre total maximum de vie, et sont donc des objets précieux car on ne commence qu'avec quelques coeurs...

Les capsules de coeurs augmentent votre total maximum de vie, et sont donc des objets précieux car on ne commence qu’avec quelques coeurs…

L’avancée dans les niveaux se fera donc en veillant constamment à garder le niveau optimal en vie et en arme… ce qui s’avère simple au début, mais devient plus compliqué quand les différentes armes s’accumulent.

On aura donc au fil du jeu un lance-roquette aux munitions limitées mais très efficaces, un lance-boule de feu qui rebondit au sol, un pistolet à bulle qui ne dévoile ses vraies qualités qu’au niveau max, et un sabre. Ainsi que des armes cachées qui ne s’obtiendront qu’avec de la recherche et surtout des choix cruciaux. Réfléchissez-y à deux fois quand un PNJ vous propose d’échanger votre arme contre une autre, car elle pourrait aussi servir lors d’un échange plus lointain et plus intéressant… à vous et votre feeling de juger de la chose…

Le jeu se basera pas mal sur des allers-retours à la recherche d’objets ou de PNJ, nous octroyant au passage de nouvelles compétences ou gadgets, nous permettant d’atteindre une nouvelle zone, etc… Et si le scénario ne déborde pas d’originalité, il sera suffisamment intéressant pour motiver l’exploration et renouveler les enjeux de l’aventure, notamment en définissant peu à peu notre rôle sur cette île.

Les boss sont parfois un peu difficiles, mais il ne faut pas hésiter à user et abuser du temps d'invincibilité quand on se fait toucher.

Les boss sont parfois un peu difficiles, mais il ne faut pas hésiter à user et abuser du temps d’invincibilité quand on se fait toucher.

C’était mieux avant ?
Un titre de paragraphe un peu troll si on me connaît car j’ai toujours clairement exprimé mon aversion pour cette phrase clichée et dénuée de bon sens à mes yeux. Mais la grande qualité de Cave Story m’a une fois encore fait penser à tout ça. Est-ce là un jeu qui donne de l’eau au moulin des adeptes du « c’était mieux avant »… le style rétro pencherait à dire que oui, mais en fait, je dirais que c’est complètement l’inverse. Car si les graphismes, la musique et le gameplay de base sont un bel hommage aux vieux jeux de mon époque, c’est surtout grâce à l’expérience du média actuel qu’on est capable de calibrer le jeu aussi bien et d’en affiner tous les aspects à leur maximum.

Parce que les jeux aussi bien gérés sur tous les points étaient bien rares à l’époque de la NES, il faut être honnête. Si nombre de licences cultes ont jalonné cette période, c’est avant tout parce que les genres étaient nouveaux, mais ils traînaient aussi avec eux des écueils de jouabilité terriblement punitifs et rageants, une histoire au développement quasiment absent et une durée de vie d’une heure ou deux camouflée par une difficulté exagérément haute.

le jeu possède une grosse communauté de fans et les fanarts sont légions !

le jeu possède une grosse communauté de fans et les fanarts sont légions !

Cave Story arrive lui, à reprendre tous les codes de l’époque et à y incorporer des qualités modernes, comme une jouabilité qui répond au doigt et à l’œil, une vraie jolie histoire, avec des rebondissement, une narration, et des personnages riches, et une durée de vie très correcte. En fait, la seule maladresse du jeu à mes yeux, vient de la gestion de la difficulté des 10 dernières minutes qui font se succéder 3 boss (dont le dernier est un cumul de 3 ennemis bien dangereux), sans sauvegarde possible et peu ou pas de cœurs pour se soigner entre chaque… Un challenge un bon cran au-dessus du reste de l’aventure qui surprend et peut se révéler embêtant. Pour une personne comme moi, qui joue depuis longtemps, il m’a fallu m’acharner 7 ou 8 fois pour chopper les bons patterns, minimiser les dégâts, rentabiliser les quelques cœurs obtenus et finir le jeu de justesse (il me restait 2 points de vie sur 40 !). Je n’en garderai pas de rancune, mais une satisfaction d’avoir fini le jeu, donc ça va. Mais pour le joueur plus profane, il y a de grandes chances que le jeu lui offre beaucoup de plaisir tout du long, mais qu’il se voit affreusement frustré en étant bloqué au seuil du dénouement. Un petit défaut hérité des jeux oldies qui est dommage, mais bon…

Cave Story

Cave Story est donc un excellent jeu rétro, bourré de qualités, enchanteur à souhait de par son aventure et ses personnages, et un véritable plaisir à jouer. Un petit monde mignon et complet qui reste dans un coin de la tête une fois terminée et fait sourire bêtement. Un incontournable des « petits » jeux pas chers, à ne rater sous aucun prétexte.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s