[série] Hannibal

Hannibal-hannibal-tv-series-34339545-1920-1080icone MouuaisWill Graham est un enquêteur qui aide le FBI dans des affaires compliquées en offrant un avis basé sur une immersion totale dans la peau du meurtrier. Sa façon de penser particulière permet une approche originale pour le chef du FBI, Jack Crawford, mais est chaque fois plus dur à supporter pour Will. Se détachant peu à peu de la réalité, il va être suivi par un psychiatre réputé du nom d’Hannibal Lecter. Mais le thérapeute, encore inconnu pour son cannibalisme, risque d’être bien plus dangereux que toute la folie du monde.

HannibalS01E11-0810

Les scènes de consultation sont bien traitées… sauf que Lecter ne semble pas si réputé que ça vu l’absence totale de gens dans la salle d’attente.

Un fou sait-il qu’il est fou ?
Au cinéma, Hannibal a toujours été un personnage intriguant et fascinant par sa manipulation du subconscient et son plaisir à résoudre des énigmes. Dans la série, le thème va être bien plus axé sur la manipulation de la folie en faisant de Will Graham le personnage central.

Les moments de psychose, la paranoïa, le sentiment de dérapage, de perte de repères, de contrôle et enfin de raison est lentement distillé dans la psychisme de l’enquêteur. Jusqu’à un point qu’il est difficile de suivre. Les interprétations visuelles de cette folie sont très photogéniques, et mis en valeur avec brio dans une esthétique macabre et dérangeante.

Hannibal le Cannibale a apparemment une nette préférence pour les abats humains que pour le reste du corps...

Hannibal le Cannibale a apparemment une nette préférence pour les abats humains que pour le reste du corps…

Et voir Hannibal en marionnettiste de cette folie crée forcément une aura impressionnante au personnage. Son visage froid et calculateur, impassible en toute circonstance, crée l’empathie envers le spectateur. Et les frissons que nous donnent ses actes ignobles ne font que renforcer cette empathie, en stimulant notre amour du malsain.

Les scènes de dialogues seront donc de bonne qualité et la relation triangulaire entre Will, Hannibal et Jack complexe et travaillée, servie par des acteurs investis et convaincants.

Un scénario délaissé

Les moments surprenants seront très rares et l'ensemble suit des rails assez évidents.

Les moments surprenants seront très rares et l’ensemble suit des rails assez évidents.

Mais cette priorité donnée au traitement de la folie se fait totalement au détriment du scénario. La trame générale est simpliste et les faiblesses de la construction du récit sont habilement masqué par l’aspect psychologique, mais existent tout de même. Au final, aucun rebondissement dans les enquêtes à proprement parler, pas de twist intéressant révélant un scénario à tiroirs, juste une narration qui se contente de faire comprendre ce qu’elle veut aux personnages. Une façade de qualité qui cache des fondations creuses.

Et au-delà de ces faiblesses, c’est avant tout l’irréalisme ambiant qui me dérange. En terme de policier, Hannibal est une série absolument pas crédible et vraisemblable. Les tueurs en série se succèdent à chaque épisode de façon théâtrale et torturée. Aux Etats-Unis, les crimes sont légion, certes, mais des meurtres aussi spectaculaires dans le gore, le sadisme, et l’ignominie restent heureusement rares.

La plupart des scènes de crime sont très gores et choquantes... mais surtout tellement improbables ! A croire que les tueurs passent 3h à élaborer leur tableau sans se faire remarquer et avec l'aide de quelques potes pour la logistique...

La plupart des scènes de crime sont très gores et choquantes… mais surtout tellement improbables ! A croire que les tueurs passent 3h à élaborer leur tableau sans se faire remarquer et avec l’aide de quelques potes pour la logistique… un corps humain ne se suspend pas et ne se transperce pas facilement ! è_é

Et alors que les statistiques en prennent un sacré coup niveau crédibilité, tout le monde s’en fiche ! Pas d’état d’urgence, pas de chasse à l’homme dans tout le pays, pas de panique aux infos, non… Seul Jack Crawford et sa petite équipe enquêtent sans se presser, et confient la moitié du travail à un enquêteur consultant officiellement dérangé au point d’être secondé par un autre psy pour tenir la route. Et vas-y que les deux psy mènent l’enquête sur le terrain, sans suivi officiel, sans pression, complètement à découvert… Une solution facile pour laisser du champ libre à Hannibal pour maquiller ce qu’il veut et créer sa propre petite histoire et manipuler à sa guise les protagonistes et le spectateur… pratique mais carrément trop facile et pas logique. Même la présence de deux cannibales en liberté dès le premier épisode semble être de la routine pour le FBI, faut pas déconner…

Will est très bien interprété. Le personnage est vivant et son visage propose énormément d'émotions.

Will est très bien interprété. Le personnage est vivant et son visage propose énormément d’émotions.

Et de nombreux autres détails viennent sans cesse ruiner l’immersion : un Hannibal beaucoup trop propre pour commencer ! Être classe et distingué est une chose, mais manger de l’humain à chaque repas implique de se salir les mains une bonne partie de la journée, mais tout cet aspect est complètement ignoré par la série. On ne ressent jamais le boucher qui est en lui.

Et je ne parlerai pas du prof de musique qui devient un tortionnaire au plus haut degré, un pro en arts martiaux sans raison, et limite un Terminator qui ne ressent pas la douleur et fonce sur son adversaire comme un robot. C’est comme si le background des lieux, des situations et des personnages, hors du trio principal d’acteurs, était complètement survolé et traité sans effort de construction.

"Ceci est mon dessein..."

« Ceci est mon dessein… »

Résultat, de nombreux épisodes m’ont laissé complètement insensibles et ont coupé chaque élan d’implication dans l’aspect psychologique des personnages. Malgré tout, au fil des épisodes, j’ai réussi à apprécier la globalité de la série mais les nombreux défauts font tâche dans le paysage.

Savoir si vous aimerez dépend plus de votre sensibilité à l’histoire policière ou aux feelings des personnages. Et selon votre priorité et vos préférences, vous serez soit face à une déception globale comme moi, soit face à une série poignante. A vous de voir. Pour ma part, je suis content de l’avoir vu pour ma culture personnelle, mais je n’en garderai pas un souvenir énorme, et surtout incomparable face à la perfection sur tous les tableaux qu’est le film Le silence des agneaux. Ca, c’est Hannibal Lecter !

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Article par Edward, Série

2 réponses à “[série] Hannibal

  1. pssiittt Hannibal c’est un psychiatre, pas un psychologue, c’est pas la même chose u_u
    Sinon… ouais, tout est question d’investissement perso dans cette série je dirais 😄 Perso, le côté impossibilité technique me dérange pas plus que dans les séries médicales ( et sinon, tout dépend du matos pour rentrer dans la chaire, ça peut être très facile :3)

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s