[Comics] Hero Corp – 2. Chroniques

Couv_201156icone yeaahAvant la sortie de la saison 3, HeroCorp surprenait avec l’édition d’une bande-dessinée à forte tendance comics de grande qualité, narrant les origines de la création de l’agence Hero Corp, ainsi que l’implication de certains vieux super-héros dans cette entreprise. Cette fois-ci, c’est un recueil de 4 petites histoires qui nous est proposé, toujours dans le but d’enrichir le background des personnages et de l’univers en général.

Des choix surprenants, un résultat de qualité.
Quand on pense à en apprendre plus sur le passé de certains personnages, on pense tout de suite aux plus charismatiques ou mystérieux… eh bien non, contre pied total dans les deux premières histoires avec le passé de Captain Sports Extrêmes et Jean-Micheng, aka un gars qui passe son temps à se casser la gueule et un autre qui dit des mots bizarres en coréen pour que ses adversaires se prennent des ballons de handball dans la gueule !

Les relations de la famille de Captain Sports Extrêmes sont assez particulières ^^"

Les relations de la famille de Captain Sports Extrêmes sont assez particulières ^^ »

Des personnages totalement comiques donc, qui vont pourtant nous dévoiler une vie captivante, intense et surprenante. Un cocon familial affreux et des instants déchirants pour Captain Sports Extrêmes et de biens étranges événements pour Jean-Micheng.

La troisième histoire est un petit passage dans l’agence HeroCorp à un moment où, conscient d’avoir des super-héros aux pouvoirs plus originaux qu’efficaces pour la plupart, ils vont tout tenter pour améliorer leurs héros, au risque de dépasser allègrement la frontière de la morale et de la légalité. Une petite histoire plus anecdotique qui ne reste pas spécialement en mémoire, j’avoue mais reste agréable.

Les planches sont globalement très belles et ont une composition parfaitement rythmée.

Les planches sont globalement très belles et ont une composition parfaitement rythmée.

Et le dernier oneshot est un scénario assez bateau et anecdotique, mais qui permet de mettre en scène les personnages de la série dans un futur proche. Du fan-service pur, donc, et à dose contrôlée comme c’est le cas, ça fait toujours plaisir. Beaucoup d’humour donc, en découvrant ce que chacun est devenu 20 ans après.

Deux histoires excellentes, deux correctes, un bilan plutôt positif pour ce second volume qui profite du format oneshot pour apporter un peu de variété en changeant de dessinateur à chaque histoire (pour un trait superbe à chaque fois !), des petites pages publicitaires comme intermède, et des thèmes abordés multiples et intéressants. Un choix qui ravira les fans de la série comme les adeptes de bonne BD en général et laisse la porte ouverte à de nombreux autres tomes, sous la plume talentueuse de Simon Astier.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Bande Dessinée

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s