[Série] Elementary – Saison 1

elementary-s1icone yeaahMis à l’écart par Scotland Yard à cause d’une addiction à la drogue, Sherlock s’exile aux Etats-Unis pour tenter de se retrouver, notamment après une cure de désintoxication imposée par son père. Devenu détective consultant pour aider la police de New-York, il se voit obligé de cohabiter avec une marraine d’abstinence, en la personne de Joan Watson, chargée de surveiller ses moindres faits et gestes et de l’aider à tirer un trait sur son addiction. Vite prise au jeu des énigmes policières, un duo d’enquêteur se forme alors peu à peu au fil des nombreux cas compliqués qui leur sont soumis.

A ne pas comparer !
Qui dit adaptation, dit comparaison avec les livres d’origine, mais aussi avec l’excellentissime série de la BBC. Oubliez tout de suite ! Elementary n’est ni fidèle ni même un challenger pour Sherlock.

Les premièrs épisodes peuvent destabiliser un peu compte tenu des libertés prises sur les personnages mais c'est bien vite accepté car assumé.

Les premiers épisodes peuvent déstabiliser un peu compte tenu des libertés prises sur les personnages mais c’est bien vite accepté car assumé.

Cette version américaine du célèbre détective pose clairement les bases d’entrée de jeu : une adaptation très très libre. A tel point qu’on peut parfois à juste titre se demander l’intérêt d’avoir repris la mythologie de Sherlock. Car à part quelques noms ça et là, les scénarii suivent une trame complètement nouvelle et surtout les personnages sont totalement originaux. Je dirais même que les scénaristes ont pris un malin plaisir à proposer des personnages le plus éloignés possibles dans la forme pour mieux s’amuser à en rappeler le fond par petites touches.

Les méthodes d'enquêtes de Sherlock sont toujours aussi intrigantes et acharnées...

Les méthodes d’enquêtes de Sherlock sont toujours aussi intrigantes et acharnées…

De ce fait, Sherlock est certes un esprit vif de déduction, mais possède une personnalité beaucoup plus humaine et ouverte à l’empathie. Les histoires des gens le touchent et il est investi émotionnellement dans ses enquêtes. Très investi, même. Watson est une ancienne chirurgienne ayant tout plaqué et se cherchant. Le fait qu’elle soit une femme ne change pas grand chose, car les scénaristes ont agréablement choisi de ne pas verser dans l’attirance physique ou sentimentale avec Sherlock, et c’est donc seulement une part de sa personnalité très agréable qui change des conventions. Quelques autres personnages passeront dans l’histoire comme la charmeuse peintre Irène Adler, le mercenaire meurtrier Moran, ou encore la muse transsexuelle Mme Hudson. Quand à Moriarty, je vous laisse le suspense du personnage.

La gestuelle et l'allure de Sherlock peuvent paraitre un peu "faciles" pour lui donner un côté génie autiste un peu coincé, mais le personnage est tout de même convaincant.

La gestuelle et l’allure de Sherlock peuvent paraitre un peu « faciles » pour lui donner un côté génie autiste un peu coincé, mais le personnage est tout de même convaincant.

Il faut donc réellement faire abstraction de l’œuvre d’origine et voir la série comme un petit plaisir de création amusante et décomplexée, ce qui fait toujours du bien à mes yeux.

Une bonne série policière
Ce n’est donc pas forcément dans l’univers que vont se poser nos attentes, hormis celle de l’amusement, mais bien dans l’aspect policier de l’histoire. Chaque épisode est une enquête en général bien ficelée, et plutôt originale. Le fin mot de l’histoire est loin d’être souvent évident, et l’ensemble est plutôt crédible. Les déductions de Sherlock sont moins impressionnantes que dans les autres séries, mais ça n’est pas plus mal, ramenant la réflexion à un niveau plus humain accessible au spectateur.

Pas de Commissaire Lestrade dans cette série puisque nous ne sommes pas à Scotland Yard, mais le Capitaine Gregson et l'Inspecteur Bale prennent parfaitement la relève.

Pas de Commissaire Lestrade dans cette série puisque nous ne sommes pas à Scotland Yard, mais le Capitaine Gregson et l’Inspecteur Bale prennent parfaitement la relève.

Mais si on est agréablement surpris du résultat jusqu’au premier tiers de la saison, vient ensuite une légère déception face à une trop grande répétitivité. Les relations entre les personnages qui titillaient la curiosité s’enlisent un peu et deviennent monotones, offrant une sensation de soufflé qui se dégonfle, de promesse non tenue… Mais heureusement le troisième tiers de la saison se réveille et fait oublier ce léger temps mort en marquant l’apparition de la menace d’un Moriarty mystérieux. Un enjeu qui relance grandement l’intérêt, crée l’opportunité d’en apprendre plus sur le passé de Sherlock et de Irène Adler, et réveille des émotions.

La mise en scène est très classique et ne restera pas dans les mémoires, mais est assez efficace pour mener la narration de façon très correcte. Idem pour les musiques et l’ambiance sonore en général.

La saison 1 se clôture avec brio et donne envie de jeter un sérieux coup d'oeil sur la suivante.

La saison 1 se clôture avec brio et donne envie de jeter un sérieux coup d’oeil sur la suivante.

Elementary est donc une série très agréable à regarder, malgré une certaine stagnation en milieu de saison, bousculant sans complexe les acquis de l’univers de Sherlock et proposant une vision amusante et légère à première vue, réservant tout de même quelques émotions assez intenses et des personnages travaillés. Elle ne joue cependant pas dans la même catégorie que le génial Sherlock de la BBC et ne prétend pas être aussi ambitieuse, à mon humble avis. Elementary est une série qui se regarde sans se prendre la tête, une distraction qui fait plaisir et dont on en redemande un autre épisode dans la foulée.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Série

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s