[Série] HeroCorp Saison 3

hero-corp-saison-3-en-DVD-blu-ray-259x300icone MouuaisJohn ayant appris l’identité de son père, perd le contrôle de ses pouvoirs et fait échouer le bateau qui servait de moyen de fuite aux rescapés d’HeroCorp. Pour éviter un affrontement direct avec le nouveau patron machiavélique de l’agence, les rescapés vont s’installer dans un château isolé pour tenter de reconsolider leurs forces. Mais John, toujours en quête de lui-même va chercher de l’aide dans un monastère proche pour contrôler ses pouvoirs.
.

Plus court, plus sombre…
Totalement fan des deux premières saisons je fais partie des fans qui croisent les doigts depuis plus de trois ans pour que la situation se débloque et que les aventures de nos super-héros préférés continuent enfin. Une production difficile, donc, dans un paysage multimédia français frileux pour les histoires de super-héros. Et c’est comme pour Le Visiteur du Futur, la chaîne France 4 et le studio 4.0 qui tendent la main à l’équipe talentueuse et financent la nouvelle saison. Une opportunité bien méritée qui imposera malheureusement une grosse obligation à Simon Astier : le passage à un format de 35 épisodes de 7 minutes.

Steve, Captain Sports Extremes, Stan et Burt vivent leur aventure à part dans cette saison, et s'avèreront très touchants.

Steve, Captain Sports Extremes, Stan et Burt vivent leur aventure à part dans cette saison, et s’avèreront très touchants.

Alors que la série avait apprit à parfaitement gérer et rythmer les épisodes de 25 minutes qui la composaient, Astier a dû retravailler le scénario pour l’adapter à cette nouvelle consigne. Et on le sent. Mon premier visionnage à la télévision a été clairement déprécié par les hachures des génériques. En 7 minutes, impossible de faire côtoyer avec le brio habituel scènes ridicules, humour absurde, scénario sous-jacent et aventures parallèles. Pour conserver cette pluralité de styles, chaque scène est globalement plus courte qu’à notre habitude et c’est bien dommage. Le DVD (et une fois par semaine pendant la diffusion télé) a le gros avantage de réunir les épisodes par paquet de 5, ne laissant un générique qu’au début et à la fin, et marquant la transition des épisodes en un jingle assez classe. La pilule passe donc beaucoup mieux ainsi, mais il reste malgré tout une certaine retenue dans le rythme global qui me fera regretter la perfection et la montée en puissance des deux premières saisons.

La perte de contrôle assez visuelle de John a l'avantage d'effrayer les étranges créatures sombres qui rôdent dans les bois

La perte de contrôle assez visuelle de John a l’avantage d’effrayer les étranges créatures sombres qui rôdent dans les bois

Cependant, pour le reste, tout est là ! L’humour est toujours aussi absurde, servi par des dialogues hilarants, et les personnages poursuivent leur évolution toujours aussi intéressante et touchante. Le scénario se divise en plusieurs voies parallèles, s’entrecoupant avec surprise à coup de complots, de trahisons, et de taupes infiltrées. De nombreux guests stars feront également de délicieuses apparitions.

Et pourtant, un second défaut m’embête un chouilla dans cette saison… surtout que ce n’est pas vraiment un défaut en soi : le sérieux. L’équilibre habituellement bien réparti entre humour et sérieux se voit ici clairement balancer vers le sombre, notamment en la personne de John.

La marque d'Hypnos est plus présente que jamais dans l'esprit de John et le consume de l'intérieur.

La marque d’Hypnos est plus présente que jamais dans l’esprit de John et le consume de l’intérieur.

Ce personnage tout en contradiction, qui oscille entre le Bien et le Mal et est manipulé depuis toujours par ses parents et son entourage en général, tombe clairement en dépression. A la recherche de lumière, de réponses et d’une voie à suivre, il n’aura que de très rares moments légers. Un développement logique et objectivement intelligent et intéressant, mais terriblement frustrant. Ainsi, les moments seront nombreux où l’on attend une de ses répliques cultes dont il a le secret, un de ces dialogues ping-pong mémorable avec Klaus ou Doug, et rien… Il fait la gueule quasiment toute la saison, on a envie de le secouer, pour qu’il aille mieux et pour qu’il nous fasse rire !

Mais force est de constater au second visionnage, la frustration passée, que ce choix d’évolution se tient et est tout à l’honneur de Simon Astier, mais John, quoi ! Tu me maaanques !

Je connais une Justine Lepottier qui va se prendre un pinaaage bien senti ! XD

Je connais une Justine Lepottier qui va se prendre un pinaaage bien senti ! 😄

Making of balèze.
L’édition DVD est simple et efficace, à l’instar des deux premières saisons, mais m’a soulevé plusieurs interrogations. Avant tout chose… qu’est-ce que c’est que cette jaquette ?!! Non mais sérieux ! Quand elle est apparue sur le net, j’ai cru à une jaquette temporaire faite à l’arrache… mais non. Alors oui, dominance noire pour le côté sombre de la saison 3, okay, mais pourquoi le choix du visage de John complètement photoshopé avec si mauvais goût ? Moi qui ai toujours trouvé que la famille Astier était perfectionniste sur le moindre détail, je ne comprends réellement pas ce choix. Et je n’ai pas trouvé une seule personne qui aime cette jaquette. Oui, c’est pas bien grave, mais c’est quand même la première chose qu’on voit… enfin passons.

Dans l'ombre, les méchants complotent...

Dans l’ombre, les méchants complotent…

Pour ce qui est des bonus, j’ai été étonné de ne pas trouver de commentaires audio. C’est dommage, j’aimais beaucoup écouter vos commentaires spontanés des différentes scènes des saisons 1 et 2. Mais la troisième galette m’a fait comprendre ce choix : un making of de presque 2h30 ! Waah… Moi qui adore voir l’envers des décors, j’ai été servi… un peu trop même ! Il aurait vraiment été plus digeste d’entrecouper le making of en différentes vidéos avec des thématiques plutôt que ce pavé énorme qui fait que certaines scènes paraissent franchement longuettes. Je pense par exemple à la scène en plein air interrompue par la pluie. C’est vrai qu’attendre avec les acteurs que le nuage passe immerge dans l’ambiance du tournage, mais objectivement, il ne se passe pas grand chose quand même. Alors si en tant que fan, je me suis un peu ennuyé par ci par là, je me dis que pour le profane, la vidéo sera bien vite zappée, et c’est dommage parce que tellement de choses sont intéressantes dans ce making-of. Rien que pour la scène entre Doug et Jeremy Cohen, c’est mémorable.

La complicité du staff est clairement palpable en tout moment, et le public le ressent bien.

La complicité du staff est clairement palpable en tout moment, et le public le ressent bien.

A part ça, un bêtisier, quelques vidéos bonus et surtout une vidéo axée sur la présentation de la saison 3 au Comic’con, où le staff s’exprime avec complicité devant une salle de presque 10 000 fans, tellement heureux de voir leur série fétiche revenir à l’écran après avoir tellement œuvré (vos fans les plus hardcores qui ont manifesté pour vous tant de fois sont justes exceptionnels!!). L’occasion de nous offrir le plus grand « Pinaaaage ! » du monde dans un souffle de 10 000 personnes hurlant de bonheur, c’était d’une force insensée, j’en ai chialé devant mon écran.

HeroCorp, malgré des petits défauts et un nouveau format pas forcément idéal reste donc malgré tout une série mythique qui exprime tant de passion aux spectateurs que ça ne peut être que du bonheur !

Présentation PowerPoint

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Série

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s