[Film] Epilepsie Critique – 02

Epilepsie02Blockbusters, Nanards, Grands classiques, simples divertissements… un avis flash sur mes visionnages du moment. Au programme aujourd’hui :
Piranha 3DD, Human Centipede, Paranormal Activity 2,
Populaire, Paranormal Activity 3

Piranha 3DD
piranha_3dd_new_posterSuite au massacre de dizaines de personnes dans un lac par des piranhas préhistoriques dans le premier épisode, les rivières souterraines trouvent un nouveau chemin vers un parc d’attraction aquatique déversant une tripotée de bébés piranhas, et créant une nouvelle boucherie de jeunes branleurs libidineux et siliconés.
Le premier Piranha 3D n’étant intéressant en bon nanard que pour sa seule grande scène de massacre sadique et jouissive de fêtards antipathiques, la suite ne se risquera pas à tenter autre chose. Plutôt que d’aller vers une quelconque originalité qui oblige à réfléchir, le film table simplement sur la surenchère au risque bien souvent franchi de tomber dans le ridicule assez affligeant. On aura ainsi droit par exemple à un bébé piranha qui rentre dans le vagin d’une baigneuse nue, y grandit et bouffe la bite du mec qui lui fait l’amour peu après obligeant ce dernier à se trancher l’attribut au couteau de cuisine. Voilà, ça montre bien l’ampleur du délire, mais rajoutons pour le fun un cul-de-jatte qui se remplace les jambes par des fusils pour défoncer les piranhas, des enfants décapités ou écrasés par une voiturette de golf ou encore David Hasselhoff dans son propre rôle de connard suffisant et égoïste, et vous obtenez un film qui pousse trop loin le délire humour pop-corn et en devient bien trop absurde pour être conseillable. Reste quelques scènes rigolotes par ci par là, mais pas de quoi rattraper l’ensemble.
Piranah3DD2Ah et juste un détail : proposer un bêtisier à la fin, c’est toujours sympa, mais le doubler en VF, c’est juste totalement stupide ! Le doubleur (surtout un de nanard) ne peut pas reproduire de façon crédible un bafouillement ou un dialogue qui part en fou rire. Ça en devient fake au point d’être gênant à regarder, alors pitié, messieurs les doubleurs français, je vous défends souvent, mais là, non, ne faites pas ça dans les films !

Human Centipede
the_human_centipedeEn panne au milieu de la forêt, 2 jeunes américaines en voyage en Europe de l’Est sont recueillies dans la demeure d’un scientifique totalement fou à la recherche de cobayes. Les droguant, il va s’employer à transformer ces deux jeunes femmes et un asiatique captif en le premier mille-patte humain, en les cousant bouche à anus pour qu’ils partagent le même circuit digestif.
Titre célèbre sur le net pour sa thématique aussi farfelue qu’ignoble, il fallait bien que je me le regarde un jour, pour ma culture perso, et pour dire que oui, il est pourri, mais je l’ai vu ! Ah ce qu’on ferait pas pour la culture. En effet, on se rend vite compte que seule la curiosité du thème mérite le détour, ainsi qu’une mise en scène assez bien gérée. Le reste du film reposant uniquement sur l’acteur qui joue le scientifique et qui peut parfois dégager une aura assez flippante dans la folie, mais qui tombe souvent aussi dans le ridicule incompréhensible. Le trio d’acteurs composant le mille-patte est dur à apprécier vu leur rôle consistant à pleurer et hurler de terreur dans l’anus du suivant. centipedeMais la palme revient au final catastrophique introduisant deux flics au jeu d’acteur lamentable qui sont censés faire grimper le suspense mais nous endorment au contraire en quelques instants. A souligner tout de même pour ceux qui hésiteraient à le regarder par curiosité, le film n’est quasiment pas gore, ni même réellement trash dans les images (hormis une ou deux scènes de l’opération), tout le côté ignoble du film repose dans ce thème dégueulasse et dans tout ce qui est sous-entendu mais montré de façon passive. Vous êtes prévenus.

Paranormal Activity 2
1951846460 jours avant le mort de Micah et la disparition de sa femme Kathy, possédée par le démon, l’histoire nous raconte la vie de sa sœur, son beau-frère, et leurs enfants. Un jour, leur quotidien est perturbé par des phénomènes étranges : objets qui bougent, bruits étranges et sensation de présence, qui semble particulièrement tourner autour de Hunter, le petit garçon de la famille.
La narration du film se calquant grosso modo sur celui du premier film, on est forcément un peu blasé par l’apparition successive des phénomènes qui augmentent en intensité jusqu’au climax, mais la multiplication des points de vue par les nombreuses caméras de sécurité de la maison rend certes la mise en scène un peu plus facile, mais les effets toujours efficaces si on est sensible au genre.
paranormal-activity-2Mais ce n’est que dans le dénouement du film qu’on découvre avec intérêt une dimension plus réfléchie vis à vis du premier opus. Cette suite qui ne semblait pas toujours logique dans son déroulement prouve à la fin qu’elle est en fait plus réfléchie qu’il n’y paraît. Bon, pas de quoi époustoufler non plus, hein, mais de quoi montrer tout de même une certaine volonté de créer un univers et une histoire sur plusieurs épisodes. Et ça rend largement assez curieux pour avoir envie de regarder le numéro 3, il faut bien avouer.

Populaire
Populaire-930x620x2_scalewidth_630Un assureur fier et imbu de sa personne sélectionne sa nouvelle secrétaire avec un amusement non dissimulé. Et intrigué, il choisit une jeune femme maladroite en toute occasion mais qui a la particularité de taper aussi vite que les autres à la machine à écrire… mais avec deux doigts seulement. Il voit en elle un potentiel énorme, si elle apprenait à taper correctement, de ses dix doigts. Commence alors un entraînement, parsemé de romance, pour concourir aux championnats de vitesse dactylographique et faire de cette fille de la campagne une femme célèbre !
Un scénario classique, une romance qui suit des lignes archi connues et sombre parfois un peu trop dans la guimauve, mais pourtant Populaire est un film très agréable à regarder. 26d23906-331f-11e2-8b8c-bebc0bbc3090-493x328En grande partie grâce à la mise en scène nerveuse et très rythmée qui ne laisse jamais le spectateur s’ennuyer et fait parfaitement monter la pression au fur et à mesure des championnats. Un aspect crescendo qui augmente l’empathie que l’on a vite pour les personnages charismatiques, jusqu’au moindre personnage secondaire, toujours teinté d’un côté caricatural justement dosé, et bien interprété par les acteurs. Le film ne reste pas forcément dans les mémoires, mais il donne clairement le sourire et fait passer un très bon moment.

Paranormal Activity 3
1981651520 ans avant les événements des deux premiers volets, on retrouve Kathy et sa sœur Christy dans leur enfance, là où tout a commencé. Les premières manifestations de Tobby, l’ami imaginaire d’une des fillettes qui s’avère être le démon qui va hanter les deux jeunes filles toute leur vie.
Pas grand chose de nouveau à l’horizon, si ce n’est que cette suite s’inscrit encore dans une volonté d’expliquer des zones obscures de l’apparition de ce démon. Et aussi le retour à des techniques plus archaïques dûes à l’époque de l’histoire. Pas de mini caméra dans toutes les pièces, on retourne à la VHS, des caméras encombrantes et la fabrication d’une caméra montée sur un ventilateur qui va donc faire de lents mouvements dans un sens puis dans l’autre… un concept tout bête mais très efficace car le spectateur passe son temps à mémoriser la pièce pour vérifier si quelque chose a bougé ou changé au mouvement suivant, et évidement le réalisateur va bien s’amuser à nous faire flipper avec une scène forte en particulier. 111020072821-paranormal-activity-3-1020-story-topMais malgré cela, on sent que le principe de la série commence à tourner un peu en boucle.
A noter que pour une fois, le rôle du personnage qui voit les phénomènes et est pris pour un fou n’est pas la femme paniquée habituelle mais le mari. Un changement qui casse un peu les codes sexistes mais qui ne peut pas s’empêcher de faire du mari un gros con qui met sa famille en danger pour satisfaire sa curiosité plutôt que se contenter d’en avoir peur… c’eût été une attitude trop féminine pour un homme au cinéma, voyons…

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Film

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s