[Film] The Purge (American Nightmare)

4612EFDE-E47C-F29B-F873E5FE1DD880D7icone MouuaisDans une Amérique hypothétique, le gouvernement a trouvé la solution à la violence et la pauvreté qui gangrenait le pays : une nuit de purge annuelle. 12 heures durant lesquelles tous les crimes sont autorisés, y compris le meurtre, pour que la population qui en ressent le besoin puisse librement exprimer ses pulsions d’agressivité et en soit libéré pour l’année à venir. Dans ce monde, seuls les riches ayant assez d’argent pour des systèmes de sécurité haut de gamme sont à l’abri, les pauvres, quant à eux deviennent de la chair à canon pour assouvir les cruautés du monde.

Un concept original et percutant

programme télé spécial Purge de ce soir : regarder les massacres autorisés dans la population...

programme télé spécial Purge de ce soir : regarder les massacres autorisés dans la population…

Le pitch peut paraître un peu barré de prime abord mais se révèle exposé dans le film de façon froidement logique et tristement crédible. En écho à une Amérique autorisant largement le port d’armes et les violences qui en découlent, une telle loi ne semble pas si lointaine, et c’est toute l’horreur et l’absurdité de la violence autorisée qui éclate devant nos yeux.
Choisissant un point de vue intimiste (et peu coûteux), le film va nous faire suivre un homme riche, bien à l’abri, dont le fils va sauver un sdf en fuite en le faisant rentrer chez eux. Les poursuivants du sans-abris, un groupe de riches petits cons, snobs et cruels, voit en cet acte une trahison de cette famille envers la Purge. Ils exigent alors que le clochard leur soit rendu ou bien la maison sera investie et tous ses occupants exécutés.

Ce mec est à la fois une tête de con et un mec flippant^^"

Ce mec est à la fois une tête de con et un mec flippant^^ »

Une situation qui traite également des thématiques intéressantes, à savoir le poids d’une rébellion envers le système pour sauver un inconnu au risque de mettre sa famille en danger, ou l’acceptation de la Purge comme étant une chose nécessaire, et fermer les yeux sur toute empathie envers les victimes. Pour tous ces aspects, les film est intéressant et mérite de s’y pencher.

Un soufflé qui retombe.
Malheureusement, le développement de l’histoire dévoile très vite de nombreuses faiblesses. Les acteurs oscillent du correct au bien peu convaincant, malgré un côté assez malsain et flippant du meneur de jeunes cons, et la mise en scène est d’une platitude qui plombe sérieusement l’ambiance. On sent la volonté du réalisateur de créer une ambiance propre au film, notamment par ces scènes de fracas aux sons atténués, mais ça ne fonctionne pas. Une fois l’histoire posée, les scènes sont molles et sans aucune tension, ce qui est un comble pour ce genre de film. Le choix d’un environnement privé de lumière ne crée aucune angoisse mais au contraire une lisibilité catastrophique de l’action.

Comme toujours, c'est le père qui a la responsabilité de mettre en danger ou non la famille... ah, société patriarcale quand tu nous tient... >_>"

Comme toujours, c’est le père qui a la responsabilité de mettre en danger ou non la famille… ah, société patriarcale quand tu nous tient… >_> »

Impossible de s’imaginer à quoi ressemble la disposition de la maison par exemple, alors qu’il est indispensable pour un huis-clos de se représenter les lieux.
La fin du film tente tant bien que mal de créer un retournement intéressant qui fait poindre l’intérêt, mais là encore, le manque certain de personnalité des protagonistes empêche tout envol.

The Purge est un film au concept très sympa et qui pourrait être très intelligent, mais dont le développement ne suit pas en terme de mise en scène, de personnages, de jeu d’acteur, et de construction scénaristique. Dommage. Reste une piste de réflexion intéressante pointant d’un doigt accusateur les choix de vie américains.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Article par Edward, Film, Uncategorized

Une réponse à “[Film] The Purge (American Nightmare)

  1. J’ai regardé le film 2X , je dois avouer que la première fois, le film m’a vraiment intéressé par son intrigue assez novatrice. La 2nde fois, on s’attarde plus sur les détails, et c’est vrai que certains points sont passés à la trappe (la définition des lieux, le développement des personnages, qu’à fait le SDF et pourquoi ils ne veulent que lui), bref tout ça dérange. Quoi qu’il en soit, j’aime beaucoup le retournement de situation lorsque les bourges pénètrent dans la maison. La fin est ni mauvaise ni spectaculaire, elle reste correcte.

    J’ai vu la bande annonce de The Purge 2 et je m’attends déjà au pire.

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s