[Jeu] Octodad : Dadliest Catch

Octodad-DadliestCatch_Multi_Jaquette_001Picone yeaahetit projet farfelu d’étudiant à la base, Octodad a été tranquillement développé pendant quelques années pour amener le concept à maturation, entraînant un équilibre surprenant entre humour et sentiments.

.

Se présentant comme un cartoon grotesque et mignon, le jeu vous met dans la peau visqueuse d’un poulpe se rendant à son mariage. Oui, à son mariage, avec une femme humaine amoureuse et un poil crédule tout de même.

se rendre à l'autel pour épouser sa femme sans se foutre la honte devant toute l'assemblée est loin d'être évident !

se rendre à l’autel pour épouser sa femme sans se foutre la honte devant toute l’assemblée est loin d’être évident !

En effet, personne ne semble avoir démasqué la vraie nature d’Octodad et ce dernier fait tout pour conserver son secret intact en agissant le plus possible comme un humain pour conserver l’amour de sa chère et tendre.

.

Mais agir comme un humain n’est pas chose aisée pour un poulpe, et cela se traduit dans le gameplay avec une jouabilité volontairement aléatoire et compliquée. Un tentacule dédié à agripper les objets est contrôlé de façon verticale et horizontale par le joystick droit, et en profondeur par le gauche. La gâchette droite désigne l’utilisation d’un tentacule droit qui fait office de jambe avec les mêmes effets des joysticks, et la gâchette de gauche fait de même pour le tentacule gauche. Ça paraît un peu compliqué ? Eh bien oui, ça l’est totalement ! Et c’est ça qui est drôle !

.

ça ne parait pas, mais à la base, j'essayais juste d'enfiler mes vêtements ! XD

ça ne parait pas, mais à la base, j’essayais juste d’enfiler mes vêtements ! 😄

En quelques instants, on comprend qu’il est quasiment impossible d’apprivoiser correctement le gameplay et que la part de n’importe quoi est inévitable. De la sorte, les difficultés d’un poulpe se faisant passer pour un humain sont flagrantes : préparer du café, tondre la pelouse ou cuire des hamburgers devient un total What The Fuck. Une bonne dose de fous rires donc, en massacrant la déco de la maison au moindre déplacement et en renversant la table alors que l’on s’échinait à verser proprement son lait.

.

Sortie en famille après les courses, pour le bonheur et pour le stress du papa poulpe...

Sortie en famille après les courses, pour le bonheur et pour le stress du papa poulpe…

Mais ce qui fait qu’Octodad reste dans les mémoires, c’est qu’au-delà de cette couche d’humour immédiat et communicatif transparaît implicitement une claire empathie pour le poulpe. Car si ce dernier se donne tout ce mal, c’est parce qu’il aime profondément sa femme et ses deux enfants, et qu’il ne veut pas les perdre. Et on ressent vite cette gène face au regard suspicieux de votre femme alors que vous vous êtes encore fourré dans une situation abracadabrante. Car malgré la naïveté contagieuse qui semble investir toute personne vous regardant, votre femme commence à se poser de sérieuses questions à votre sujet. 10 ans de vie commune l’ont fait passer de l’amusement à un début de déception. Une déception de ressentir cette incompréhension face à un mari qui semble lui cacher des choses, lui taire ses origines. Un malaise amplifié par la traque tenace d’un cuisinier au courant de notre vraie nature et qui n’a de cesse de tenter de le révéler aux yeux du monde.

Le cuistot Nemesis aimerait plus encore nous dévoiler aux yeux du monde que nous cuisiner en sushis !

Le cuistot Nemesis aimerait plus encore nous dévoiler aux yeux du monde que nous cuisiner en sushis !

Le jeu va aussi nous confronter à la thématique du refoulement de personnalité. Car si Octodad veut plus que tout conserver sa famille, il est obligé pour cela de renier sa nature même, ce qui n’est pas sans une certaine tristesse qui se ressentira dans l’aventure.

.

Octodad est donc de ces jeux qui au-delà de la simplicité et de l’absurdité d’un humour au 1er degré et d’un gameplay assez basique, n’a pas voulu céder à la facilité et a cherché à réellement sublimer cette petite aventure en y apportant une touche d’émotion évidente et efficace, même si je trouve qu’ils auraient pu aller un peu plus loin avec le cuisinier qui reste trop basique à mon goût.

ooooh... l'amour d'une famille, certes, mais la nostalgie du bon vieux temps...

ooooh… l’amour d’une famille, certes, mais la nostalgie du bon vieux temps…

Le gameplay volontairement ardu sera également un peu casse-pied dans un ou deux passages où l’humour peut céder à l’agacement de ne pas arriver à franchir un foutu obstacle, mais la volonté évidente des programmeurs ne peut être ignoré et Octodad et ses balbutiements donne le fou rire, du beaume au cœur, et foi en l’humanité… même chez les poulpes !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s