[Film] Dragons 2

dragons-2-affiche-53466d82adf5eicone Woooh !!Depuis les événements du premier épisode, les habitants du village de Burk vivent en paix avec les dragons. Mieux encore, ils les ont totalement intégré à leur communauté et une entraide mutuelle dans la vie de tous les jours s’est installée grâce à une confiance partagée. Mais le jeune Harold n’entend pas suivre sagement la voie le menant à devenir chef du village et préfère la liberté et l’exploration du monde alentours sur le dos de son irrésistible ami Croc-Mou. Et c’est durant l’une de ses escapades qu’il va rencontrer des traqueurs de dragons, capturant ces créatures ailées pour le compte d’un homme qui cherche à les dominer par la force et la crainte. Suivre ses convictions mènera alors Harold à s’opposer au despote, mais aussi à rencontrer une cavalière mystérieuse qui semble encore mieux connaître les dragons que lui.

.

Les dragons arborent plus que jamais ces attitudes mixées entre oiseau, chat et chien, qui les rendent totalement irrésistibles !

Les dragons arborent plus que jamais ces attitudes mixées entre oiseau, chat et chien, qui les rendent totalement irrésistibles !

Après un premier volet surprenant de justesse sur tous les tableaux, il était difficile de faire mieux avec une suite. Et pourtant, l’aîné s’est fait surpassé par ce nouvel opus encore plus grandiose en tous points.

L’histoire tout d’abord qui aurait pu s’enliser dans les clichés de relations familiales ou dans la surenchère de batailles épiques, mais qui au contraire arrive à trouver un équilibre parfait entre action, émotion et humour. Les moments d’affrontements ou de vols divers à dos de dragons sont plus jouissifs que jamais, et font bien vite naître un sourire béat sur nos visages, retrouvant instantanément cette béatitude propre à l’enfance qui nous fait faire des « woooooooow » devant l’écran. Les passages touchants sont légions et, tout en abordant des thématiques fortes qu’on attendait pas forcément, ne manquent pas de mettre les larmes aux yeux. Et l’humour ponctue à merveille l’ensemble, sans jamais tomber dans la lourdeur, sans fausses notes, juste ce qu’il faut pour ne jamais laisser l’ennui arriver et garder l’esprit du spectateur pétillant de curiosité et de fraîcheur.

.

Le père sera mis à l'honneur de ce volet, de façon bien plus complexe et touchante que précédemment.

Le père sera mis à l’honneur de ce volet, de façon bien plus complexe et touchante que précédemment.

Graphiquement, le film est une tuerie absolue ! Les effets techniques sont aussi spectaculaires que les chara-designs des personnages et des dragons sont inspirés, et la mise en scène rythmée et majestueusement menée met en valeur chaque plan, chaque cadrage comme un moment magique, unique et enivrant.

Les musiques sont encore plus épiques et mélodieuses là encore, avec un mélange parfait entre sonorités brutes rappelant le monde des Vikings, et musiques plus modernes pour apporter la légèreté suffisante pour des envolées inoubliables.

.

La relation entre Harold et Astrid est le parfait exemple de cet équilibre impressionnant : de la complicité implicite glissée par des gestes discrets et une confiance dans les actes montrent bien mieux leur amour que toutes les déclarations et autres scènes romantiques possibles...

La relation entre Harold et Astrid est le parfait exemple de cet équilibre impressionnant : de la complicité implicite glissée par des gestes discrets et une confiance dans les actes montrent bien mieux leur amour que toutes les déclarations et autres scènes romantiques possibles…

Vous l’aurez compris, Dragons 2 est un film à ne manquer sous aucun prétexte de par sa qualité comme pour une maîtrise absolue. En effet, chaque petit détail dans les créatures, les personnages, les tenues, le background ou le scénario en général a fait l’objet d’une recherche approfondie qui se ressent parfaitement. Pas de facilités, pas d’aléatoire et pas de « ta gueule, c’est magique ». Absolument tout est cohérent et justifié. Une perfection à saluer bien bas qui fait des protagonistes des personnages complexes et passionnants, et qui ne peut faire qu’espérer un futur troisième volet qui trouverait largement matière dans cet univers si riche et haut en couleurs.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Animation, Article par Edward, Film

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s