[Film] Ninja Turtles

MV5BNjUzODQ5MDY5NV5BMl5BanBnXkFtZTgwOTc1NzcyMjE@._V1_SX214_AL_icone Mouuais4 tortues d’enfer dans la viiiille ! Les 4 frangins élevés par le rat mutant Splinter tentent de déjouer les plans du méchant Shredder, à coup d’arts martiaux, de roulés-boulés et de cool attitude ! Un reboot moderne de cette franchise au look 80’s un peu ringard, mais qu’on aime avec nostalgie. Produit par Michael Bay, le résultat est évidemment explosif, et l’humour au rendez-vous, mais quand on gratte un peu la surface, pas mal de choses clochent…

On pourrait accumuler la liste de petits défauts en tout genre, et il y en a un paquet, mais ce serait tergiverser sur des choses pas bien gênantes dans un blockbuster. Je vais donc juste aborder trois points qui m’ont malheureusement un peu gâché le plaisir global : le scénario, le méchant Shredder, et l’orientation tout public. Les trois étant au final assez liés.

La rencontre entre April et les Tortues est faite sur un ton léger très drôle et rafraichissant.

La rencontre entre April et les Tortues est faite sur un ton léger très drôle et rafraichissant.

Ce genre de films n’a pas vraiment besoin d’un scénario audacieux, il faut bien l’avouer. On n’attend ni retournement, ni révélation dantesque quand on va voir un film d’action ou de super-héros, mais pour que l’ensemble fonctionne dans sa narration, il faut un minimum de structure et de bases concrètes. Dans Ninja Turtles, le choix est fait d’expédier toute la jeunesse des tortues dans un générique magnifique ceci dit au passage, et malgré un flashback par la suite, j’avoue que j’aurais aimé en voir plus de cette partie de leur vie. Mais c’est un regret d’autant plus important quand on voit que ça ne laisse la place pour aucun autre réel scénario. Ah si, l’origine des tortues liées à April est sympathique et fonctionne pas trop mal, mais la vie d’April avec sa rédactrice en chef ou son caméraman est inintéressante, et surtout le « plan » des méchants est totalement incompréhensible en terme de logique.

Donatello, le geek et cerveau de la bande a un pur look !

Donatello, le geek et cerveau de la bande a un pur look !

Pourquoi vouloir détruire la ville pour ensuite vendre un vaccin alors qu’ils sont déjà riches ? En quoi deviendront-ils des dieux de cette ville si tout le monde est mort ? Pourquoi Shredder d’origine japonaise est venu à New York pour contrôler cette ville en particulier ? Pourquoi le mutagène qui transforme des animaux en super ninja doit-il être utilisé en antidote ? Vous voulez pas plutôt en faire des super-soldats comme tout bon méchant classique ? Pourquoi les Foot n’ont-ils pas choisi un autre virus depuis 15 ans alors qu’ils étaient persuadé que toute trace de l’antidote avait disparu ? Et pourquoi être si pressé de détruire la ville alors qu’ils n’ont même pas testé le mutagène retrouvé pour savoir si l’antidote fonctionne ? Etc, etc… c’est incohérence sur incohérence. Quitte à ne pas s’attarder sur le scénario, faites-nous une histoire de vengeance et basta, mais pas un bordel pareil aussi mal foutu !

Mais qui a validé ce visuel entre Terminator Freddy Kruger et Prédator comment étant compatible avec un méchant maître samourai ? O_o

Mais qui a validé ce visuel entre Terminator Freddy Kruger et Prédator comment étant compatible avec un méchant maître samourai ? C’est tout le contraire du charisme et de la logique ! O_o

Cet aspect aurait pu peut-être s’atténuer un peu avec un méchant plus charismatique, mais de ce point de vue, c’est une catastrophe ! Que ce soit le scientifique assez naze et prévisible (et assez con pour faire un monologue en tirant au jugé face à des ennemis sans arme !), ou Shredder, le sombre maître d’arts martiaux qui, en plus de n’avoir aucune motivation explicite, va revêtir cette armure ridicule et absurde pour un maître de kung-fu. Il n’a aucune allure, aucune personnalité, et aucun intérêt.

Reste donc les combats face à ce méchant qui se retrouvent un peu gâchés par l’orientation tout public. C’est un choix, je n’ai pas de souci avec, même si je trouve que quelques morts et un minimum de sang aurait été plus immersif dans des combats aussi acharnés. Mais surtout, quand on fait un tel choix, on ne donne pas au méchant une armure arborant des dizaines de lamées acérées ! Chaque coup qu’il donne devrait découper les tortues en morceau, et pourtant, il passe son temps à les empoigner à la main, à frapper du poing et à donner des coups de pieds, puis à partir sans les achever. Ces « gentillesses » répétées tout au long du film cassent toute crédibilité à la menace.

J'aime le fait que les tortues se soient donné des surnoms : Donnie, Léon, Raph et Mickey !^^

J’aime le fait que les tortues se soient donné des surnoms : Donnie, Léo, Raph et Mickey !^^

Pas de danger, pas de suspense, et par extension, trop peu de possibilités pour les tortues de se mettre en valeur. Sans combats poignants et habilement chorégraphiés, Donatello et son bâton, Michael-angelo et ses nunchaku, ou Raphaelo et ses tridents… on n’en verra quasiment rien ! Ce sont des ninjas, on veut voir un peu d’arts martiaux ! Au moins au combat final, cet aspect là est très décevant.

Et je viens donc d’enchaîner un gros pavé de défauts qui donnent l’impression que j’ai passé un mauvais moment, mais en fait non ! J’ai bien aimé le film. Pas excellent, mais très sympa et un réel moment agréable. Notamment grâce à de l’humour bien dosé, et des combats contre les sbires haletants et fun à souhait. La musique est correcte, et la mise en scène plutôt efficace, ce qui rend ces moments d’action vraiment distrayants, notamment la fameuse descente dans la neige.

Splinter est peut-être un chouilla trop humanisé dans son physique, mais c'est un détail. Sa relation avec ses élèves et fils est cool.

Splinter est peut-être un chouilla trop humanisé dans son physique, mais c’est un détail. Sa relation avec ses élèves et fils est cool.

Les tortues en elles-mêmes sont cool à souhait, elles ont leur propre personnalité, un visuel que j’aime beaucoup et des interactions entre elles plutot intéressantes. Du coup, malgré ces trois gros défauts envahissants du film, je trouve que l’alchimie de cette licence remise au goût du jour fonctionne pas mal du tout. On a envie de suivre les 4 frangins, de faire les cons avec eux, et de partager une pizza. Les Tortues Ninjas auraient pu être beaucoup plus, mais elles sont déjà pas mal du tout, et ça donne assez de substance pour pouvoir espérer une suite corrigeant le tir et donnant cette fois-ci tout le potentiel à nos tortues. Kowabunga !

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Article par Edward, Film

2 réponses à “[Film] Ninja Turtles

  1. T’es bien objectif sur le film, perso comme je tripais à mort sur les tortues je voyais bien que le scenar tenait pas la route mais je m’en fichait un peu pour le coup 😄 Le méchant il est méchant et il veut tuer les gentils, voila basta. C’est marrant tu aborde pas les points qui m’ont personnellement fait tiquer :

    – « Je suis un méchant alors pour le prouver je vais tuer un de mes hommes de main ». Trope de merde STOP. S’il l’avait aussitôt sauvé avec son antidote pour prouver que, why not, mais la ?
    – Si l’antidote des tortues est dans leur sang… Faut les conserver et leur faire reconstruire du sang pour en avoir à foison, pas les vider de leur sang banane !
    – April qui sauve tortues et rat et… Les balance dans les égouts. Autant le rat je peux comprendre autant les tortues… On voit bien que c’est une new yorkaise qui croit que lrd crocodiles vivent dans les égouts cette petite ! 😄

    Concernant les combats, j’ai personnellement trouvé la sensation d’impact bien géré et assez prenante, notamment lors du combat de Splinter contre Shreder ‘^’ De même pour les tortues, le fait que Leo se fait fêler la carapaces et la répare avec du chatterton j’ai trouvé ça cool aussi !

    Mais oui de manière générale, je ne me suis pas attardée une minute sur le scenario de merde et je me suis concentrée sur l’humour et le coté fun des tortues, c’est tout ce que je demandais à ce film et pour ça j’ai pas été déçue !

    • t’inquiète que ces points là m’ont fait tiquer aussi, surtout le coup du sbire tué juste pour répondre à la question, c’était complètement débile… mais j’ai classé ça dans la longue listes de petits défauts que je n’ai pas détaillé pour pas faire trop long, dans le sens où ce sont des défauts qui ne condamnent que le scène en question, une fois finie, on passe à autre chose. Alors que scénario et méchant, ça pose souci dans tout le film^^ »

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s