[Film] Indie Game the Movie

indie-game-the-movie-postericone Woooh !!Le reportage suit la création de 3 jeux vidéo indépendants qui ont marqué leur époque : Braid, Super Meat Boy et Fez. Mais loin d’être un making of, on n’apprend rien de particulier sur le processus de création, ou sur les galères informatiques. Non, ce reportage nous fait vivre les sentiments des créateurs. Les doutes sur leur travail, la peur de l’échec, la peur de ne pas être compris ou apprécié, l’angoisse de miser une partie de leur vie sur un seul jeu, la dépression d’avoir renoncé à tant de choses pour leur passion, et la libération quand leur titre devient un succès.

Le reportage propose des cadrages extrêmement cinématographiques comme cet hommage à Shining. Les images sont réellement superbes.

Le reportage propose des cadrages extrêmement cinématographiques comme cet hommage à Shining. Les images sont réellement superbes et les transitions entre chaque scène très réussies.

Ce film, c’est 1h45 d’émotions brutes, palpables qui submergent le spectateur. Impossible de rester insensible face à ces images d’hommes qui prennent leurs rêves en main et se battent pour les concrétiser. Loin d’être filmés comme des héros, ils sont très réels et les problèmes qu’ils affrontent en sont d’autant plus palpables.
La narration peut sembler un peu décousue au début du reportage et on a du mal à se situer dans le temps, mais rapidement, le rythme se trouve et les créateurs des trois jeux s’entremêlent pour ne jamais nous laisser ressortir de cette ambiance immersive.

Tommy face à la réalité : son jeu n'apparait pas sur le xboxlive alors qu'il devrait y être...

Tommy face à la réalité : son jeu n’apparait pas sur le xboxlive alors qu’il devrait y être…

Jonathan Blow, le créateur de Braid est en quelque sorte le créateur témoin. A la base de l’essor du jeu indé de ces dernières années, il est aussi le plus réfléchi et le plus mûr. Et aussi le plus bizarre dans sa tête, j’aurais tendance à dire. Il a posé une nouvelle base du jeu vidéo, presque avec naïveté et sans être si investi que ça émotionnellement. Et ça peut être un peu perturbant de le voir dans ses délires intellectuels ne rien exprimer du tout. Mais cela donne par contraste une émotion immense à la Team Meat, et à Phil Fish.
Tommy Refenes et Edmund McMillen (ainsi que sa femme) nous font vivre une frustration immense à leurs côtés. Ils sont touchants au possible dans leurs rêves, leurs aspirations, et de les voir ainsi dépendants de Microsoft, avec le sentiment de se faire flouer m’a donné envie de hurler avec eux ! Mais quand les choses s’arrangent, j’étais tellement content devant mon écran.

Les trois personnages principaux sont tellement émouvants, tellement poignants ! T_T

Les trois personnages principaux sont tellement émouvants, tellement poignants ! T_T

Et Phil Fish, durant la création de Fez est tellement impliqué dans son travail que ça en est presque choquant. Ce jeu, c’est sa vie, c’est lui, et il est tellement rongé par la peur de l’échec et l’angoisse que son ancien associé lui vole sa vie.
Des petits détails et rebondissements dans un développement et une sortie de jeux qui pourraient faire sourire, mais qui nous prennent aux tripes quand on les vit de leur côté. Jamais un reportage n’a aussi bien fait ressentir l’amour et la passion dévorante du jeu vidéo depuis King of Kong.
Si vous aimez le jeu vidéo, regardez Indie Game the movie, et préparez les mouchoirs pour pleurer de douleur comme de joie. Moi en tout cas, je ne regarderai plus jamais Super Meat Boy et Fez de la même façon.

Merde, je viens de re-chialer en regardant le trailer que j’allais mettre dans cet article XDD Il est beau, ce film, putain !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Film

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s