[Jeu] Metal Gear Solid : Ground Zeroes

2449472-mgsvgz_ss_bc_title_xb1icone beurghComme souvent, n’aimant pas payer mes jeux hors de prix, j’arrive après la fête. Inutile donc d’espérer lancer ce jeu sans apriori. J’ai suivi la polémique de loin, je sais que le jeu peut se finir en 20 minutes, et qu’il a été honteusement vendu à 30 euros à sa sortie, prenant ainsi les fans en otage. Ca fait des années que vous attendez ? Vous voulez jouer au prochain MGS ? Alors vous avez plus qu’à raquer 30€ pour cette pseudo préquelle. J’ai donc guetté une promo, je l’ai eu un an plus tard à 7€, et je me suis mis dans l’optique de faire le jeu en immersion complète.

Toujours pas de bouton attribué à la couverture, Kojima préfère nous laisser galérer avec une couverture automatique pourrie qui fait qu'on se fait repérer par erreur toutes les 5 minutes...

Toujours pas de bouton attribué à la couverture, Kojima préfère nous laisser galérer avec une couverture automatique pourrie qui fait qu’on se fait repérer par erreur toutes les 5 minutes…

Je suis un agent d’infiltration, alors pas de bourrinage qui me ferait franchir les obstacles rapidement, je joue proprement, et méticuleusement, espérant ainsi voir les nombreuses qualités qu’ont avancé les défenseurs du jeu.
Verdict, je pense sincèrement et objectivement que Ground Zeroes n’est PAS un bon jeu.

Je lui reconnais des qualités, bien sûr. Les graphismes sont beaux (malgré des textures parfois moches et des décors souvent simplistes), la musique de Harry Gregson-Williams est toujours aussi épique, et le gameplay a fait ses preuves. Enfin… dans les limites des jeux Kojima. A l’instar du 4, Snake est toujours aussi limité et rigide dans ses mouvements. Après des jeux comme les derniers splinter cell qui ont montré à quel point une grande souplesse de mouvement peut être agréable, on a l’impression de revenir en arrière. Pas catastrophique, non, mais un poil archaïque.

Une scène assez gore d'opération sans anesthésie est un peu gratuite, mais témoigne de thématiques adultes qui promettent pour Phantom Pain

Une scène assez gore d’opération sans anesthésie est un peu gratuite, mais témoigne de thématiques adultes qui promettent pour Phantom Pain

La mise en scène Kojima est toujours bien présente, avec ses qualités comme la magnifique intro sur fond de Sergio Leone (qui est à mon sens la meilleure chose de ce jeu), mais aussi ses longueurs et sensations qu’on aurait aimé jouer ce passage de fin plutôt que juste le voir.

Mais alors si ces qualités habituelles sont présentes, le jeu devrait globalement fonctionner ? Eh bien non, car ce qui fait que tout ça fonctionne d’habitude, c’est parce que l’ensemble du jeu, et des personnages sont assez motivants pour porter le tout. C’est par l’émulation face aux enjeux que Snake nous laisse à chaque fois avec des reproches, certes, mais surtout le sentiment d’avoir assisté à des trucs énormes ! Alors que là, que dalle !

Toujours ces bruitages farfelus et autres incohérences qui brisent l'immersion, comme notre hélico qui vient chercher les otages quand on veut à quelques mètres de la base, tranquille...

Toujours ces bruitages farfelus et autres incohérences qui brisent l’immersion, comme notre hélico qui vient chercher les otages quand on veut à quelques mètres de la base, tranquille…

Ce soi-disant jeu n’est qu’une base minuscule avec 3 bâtiments et quelques routes, dans lequel on nous demande d’aller chercher des otages et de les amener au point d’extraction. Le genre de trucs bien répétitif et sans montée d’adrénaline. C’est ridicule comme enjeux, c’est anecdotique comme motivation, et ça a en effet la durée de vie d’un Lemmings. Et je ne dis pas ça par rapport à son prix. Mais par rapport à un prix tout court. La seule chose qui aurait pu justifier l’existence de ce jeu aurait été une totale gratuité. Il serait ainsi devenu un trailer interactif, à l’instar de P.T. Mais dès lors qu’il est vendu comme un jeu, il doit être jugé comme un jeu. Et comme jeu, c’est pourri !

Il n’y a aucune histoire, on se repose sur deux personnages des opus précédents sur Vita et on tease un ou deux personnages à venir, et basta. La narration aussi bien mise en scène qu’elle soit ne repose donc que sur du vent, n’a aucune substance. Et c’est trop facile de proposer des missions secondaires en rajoutant dans la base un PNJ à aller sauver, ou une bombe à poser.

"Mais non, le jeu est long si on utilise les différents véhicules, et armes !" Sauf que rien ne le justifie ni même le motive. Ce serait le contraire même de l'infiltration.

« Mais non, le jeu est long si on utilise les différents véhicules, et armes ! » Sauf que rien ne le justifie ni même le motive. Ce serait le contraire même de l’infiltration.

Si Kojima juge que ce genre de missions permet de profiter pleinement de l’expérience de jeu, il fallait les implémenter dans l’histoire principale. Car il aurait été tout à fait possible de poser les bases du futur Phantom Pain, en créant des rebondissements dans Ground Zeroes. Il n’était pas impossible de rajouter des objectifs qui se succèdent de façon justifiée et emmènent à la même conclusion.

Mais pour cela, il aurait fallu suivre un réel processus de création de jeu, et non un petit bout de gameplay avec un vague contexte. Si Ground Zeroes est vraiment un jeu, c’est un jeu avare et fainéant, qui ne fait aucun effort sur aucun de ses aspects. Kojima n’a pas aimé voir son nouveau bébé traité de démo jouable payante à tout bout de champ à sa sortie ? Ok, je le regarde donc en tant que jeu. Et en tant que tel, c’est un mauvais jeu.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s