[Film] Chappie

012011.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxicone yeaahDans une ville où la police a intégré des policiers robotiques dans leurs rangs, le jeune ingénieur qui les a créés tente de créer un nouveau type de robots, doués de conscience et capable de ressentir et de penser. Mais c’est lorsque qu’une bande de gangsters losers le kidnappe qu’il va activer sa nouvelle création et la livrer au monde. Indépendant et ingénu, ce nouveau-né va découvrir la vie avec d’un côté un créateur lui inculquant la morale et les bonnes valeurs, et de l’autre une famille d’adoption qui l’éduque à la dure, dans un monde de malfrats. Face à cet univers complexe et étrange, Chappie va devoir choisir sa voie.

Chappie apprend très vite, mais commence au stade enfant... et il est terriblement convaincant dans ce rôle !

Chappie apprend très vite, mais commence au stade enfant… et il est terriblement convaincant dans ce rôle !

Neill Blomkamp, c’est le réalisateur capable de la plus efficace intégration de personnages 3D dans un film. Graphique, certes, mais surtout dans la façon de le mettre en scène et de gérer les interactions avec les humains. District 9 était exemplaire sur ce point, son court-métrage Tempbot vendait du rêve, Chappie marque le panier à trois points. Le robot Chappie est présent à l’écran comme aucun des acteurs qui l’accompagnent et porte totalement le film. Ses phases de découvertes sont tantôt émouvantes, tantôt hilarantes, et toujours extrêmement bien amenées et palpables. Et toutes les qualités du film découlent de cette gestion du personnage de Chappie.

Comme dans District 9, les personnages évoluent dans le ghetto, et Chappie évolue en ado gangsta style XD

Comme dans District 9, les personnages évoluent dans le ghetto, et Chappie évolue en ado gangsta style XD

Le sujet me touche d’autant plus qu’il incarne parfaitement ce que j’aurais voulu faire avec ma BD Nestor, en bien plus grand et complexe, évidemment. Mais le cœur est là. Le jugement d’une machine qui découvre une conscience face au monde qui est le nôtre. Et ça fonctionne bien.

Néanmoins, le film est loin d’être exempt de défauts. Une intrigue assez banale et surtout un personnage incarné par Hugh Jackman terriblement creux et cliché. Créé uniquement pour avoir un « méchant » dans l’histoire, il enchaine les scènes sans intérêt, qui alourdissent l’ensemble et qui plus est, sont mal jouées. Et de cette intrigue de fond peu intéressante va naitre le climax pourri qui ruine la fin du film. Clichés hollywoodiens dans la mise en scène comme dans le fond, l’affrontement face à cet espèce de ED 209 relooké use et abuse des ralentis prétendument classes, et des sacrifices censés être émouvants et sortis de nulle part.

Avoir voulu faire de Chappie un fil d'action hollywoodien était une grosse erreur... en tout cas, ce n'est pas pour ça qu'il faut aller le voir.

Avoir voulu faire de Chappie un fil d’action hollywoodien était une grosse erreur… en tout cas, ce n’est pas pour ça qu’il faut aller le voir.

Avec en plus une ou deux scènes sadiques pour renforcer le côté méchant du gros méchant, et on a tout pour nous pourrir le groove et faire retomber le soufflé. La conclusion un peu classique mais pas mauvaise est alors dure à digérer après ces égarements, mais malgré cette demi-heure ratée, le film conserve dans sa globalité une aura fraîche et presque magique.
Chappie est un film qui aborde des thématiques chères à Blomkamp et le fait avec brio, qui rate aussi clairement pas mal de choses, et qui pourtant est au final un très bon moment de cinéma. C’est dire s’il avait mieux géré sa conclusion.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Film

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s