[Jeu] Watch_dogs

ob_becf53_urlicone yeaahEncore un jeu Ubi, encore les mêmes soucis… j’avais prévu de râler durant cet article, de pester avec toute la hargne qui m’a envahi dans les premières heures de jeu de Watchdogs. Car oui, j’étais véner au début. Mais vraiment hein. Parce qu’une fois de plus, Ubi a un potentiel énorme entre les mains et joue les feignasses et/ou les incompétents au niveau de l’histoire. Impossible de ne pas tiquer horriblement devant tant d’amateurisme en terme de mise en scène et de gestion de la narration… ces cinématiques affreusement série B et en plus mal jouées et mal filmées, c’est tellement lourd, tellement naze, tellement raté…

Je ne vais pas aborder l'évidente baisse de qualité graphique par rapport aux visuels de l'E3 2012 car on est habitué aux fausses promesses marketting, mais la ville reste souvent très belle. (hormis des pnj assez simplistes)

Je ne vais pas aborder l’évidente baisse de qualité graphique par rapport aux visuels de l’E3 2012 car on est habitué aux fausses promesses marketting, mais la ville reste souvent très belle. (hormis des pnj assez simplistes)

Et si encore on sentait de la bonne volonté, on pourrait leur pardonner, se dire qu’après tout, c’est l’intention qui compte. Mais non, on ne me fera pas croire que plusieurs centaines de personnes ont bossé sur ce même jeu sans pointer du doigt les gouffres narratifs qui parsèment l’histoire. Ou alors, il faut vraiment revoir votre façon de travailler, les gars !
Que l’histoire soit assez bateau, admettons, mais traitez au moins le contenu avec respect. Les personnages même pas introduits, sans aucun passé pour leur créer un semblant de personnalité ou de psychologie, les missions secondaires dictées par une ligne de texte, sans aucun prétexte pour les englober ou les justifier… en 2015, sérieux ! Vous avez tellement de moyens à votre disposition, vous devriez avoir honte de survoler les choses de la sorte ! Avec un traitement pareil, impossible d’avoir le moindre feeling pour Aiden Pearce, pour sa quête de vengeance et de réponses, pour les rebondissements de l’histoire. Rien à battre de ce qui peut arriver à des pantins ! Et la liberté morale qui nous est offerte en devient totalement inutile.
C’est une fois de plus la même rengaine qu’avec Far Cry 4, c’est une fois de plus un jeu Ubi, c’est une fois encore une énorme déception sur un aspect indispensable à un jeu.

Certaines missions nous imposent de ne pas tuer  certains ennemis et de devoir les neutraliser au corps à corps... sauf que certains mouvements de corps à corps sont létals, donc bon, pas de logique, comme d'hab...

Certaines missions nous imposent de ne pas tuer certains ennemis et de devoir les neutraliser au corps à corps… sauf que certains mouvements de corps à corps sont létals, donc bon, pas de logique, comme d’hab…

Et une fois encore, les heures passent et on leur pardonne presque face à un gameplay impeccable. Plus encore que Far Cry, car nous avons là un gameplay nouveau, à base de hacking, en plus des gunfights et des courses de voiture. Et ça rajoute une profondeur extrêmement agréable.

Déjà parce que les bases de la jouabilité sont excellentes. Pearce réagit au doigt et à l’œil, les commandes sont assez intuitives malgré une roue des armes un peu sensible et deux ou trois errements de caméra. Les gunfights sont mouvementés, les sensations de tirs sont bien là, et surtout le système de cover est parfaitement maitrisé et fluide. Pas de mouvements qui buggent et vous propulsent à la vue de tous sans faire exprès. L’aspect infiltration est grâce à cela palpitante et fait la part belle à l’utilisation des compétences de hacking.

La partie online est ingénieuse et très efficace, à base de joueurs pouvant intervenir en pleine partie en essayant de nous pirater nos données. A nous de le trouver avant qu'il ait fini. Très marrant !

La partie online est ingénieuse et très efficace, à base de joueurs pouvant intervenir en pleine partie en essayant de nous pirater nos données. A nous de le trouver avant qu’il ait fini. Très marrant !

En effet, notre smartphone est de loin notre arme la plus puissante. Faisons évidemment abstraction de toute logique de fonctionnement ou autre justification des compétences de Aident sur son mobile, et livrons nous joyeusement aux joies de la touche carré. Un simple bouton suffit en effet de pirater des dizaines de choses différentes. Ouvrir une barrière, prendre le contrôle d’une caméra, faire exploser un boitier électrique, changer les feux tricolores, etc… le pouvoir est entre nos mains, et c’est très amusant, il faut bien l’avouer.

La traditionnelle phase d’approche des infiltrations prend alors une tournure bien plus intéressante, en passant de caméra à caméra, et le fait de ne pas pouvoir tirer au volant d’un véhicule ne manque pas trop, puisque cela motive à user de notre téléphone à la place. Tout cet aspect informatique est donc plutôt bien géré et prend de l’ampleur au fil de notre aventure. Pas forcément grâce aux compétences débloquées, mais par les situations rencontrées. Le level-design est efficace et l’histoire nous pose parfois des contraintes intéressantes pour finir sur deux derniers actes forts en sensations d’affrontements de hackers.

Les personnages secondaires sont au final de loin les plus intéressants et charismatiques !

Les personnages secondaires sont au final de loin les plus intéressants et charismatiques !

Au final, Watchdogs, c’est comme d’habitude avec Ubi, de très grandes qualités, une belle maitrise de pas mal de choses, et de grandes déceptions au niveau du contexte, de la narration et du contenu scénaristique. La balance est donc là encore très positive tout de même, car le plaisir de jeu a été là tout au long de l’aventure (une fois l’agacement de base passé), mais putain, les mecs, sortez-vous la tête de votre poubelle, et embauchez de vrais faiseurs d’histoires, des gens qui savent raconter, et surtout qui savent se servir de l’outil vidéo ludique pour faire avancer cette histoire. Le jeu vidéo est un outil tellement riche et intéressant, apprenez une bonne fois pour toute à vous en servir correctement, et vous passerez du bon jeu, au jeu culte qui marque des années !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s