Archives de Catégorie: Animation

[Film] Batman, The Dark Knight

darkknightreturnsCela fait déjà 10 ans que Bruce Wayne a raccroché sa cape de Batman, mais face à la nouvelle menace des Mutants, un gang qui terrorise Gotham et menace de déclencher une véritable guerre, ainsi qu’au retour de son vieil ami et ennemi Harvey Dent, le chevalier noir va ressortir son costume. Mais le milliardaire est bien âgé, et le poids des années est lourd à porter, surtout quand les fantômes du passé, comme la mort du dernier Robin, Jason, hantent l’esprit du vieil homme. Commence alors un combat contre lui-même pour dépasser ses limites et faire face aux dangers. Batman est de retour dans un film d’animation en deux parties de 75 mn chacune.

Malgré le masque, Batman a pris quelques rides

Malgré le masque, Batman a pris quelques rides

Un Batman vieux et fatigué
Bruce a toujours été un homme posé et pragmatique, mais l’âge rajoute encore une bonne dose de cynisme à cet homme charismatique toujours aussi borné. Ignorant les inquiétudes d’un Alfred toujours délicieusement british, il va galérer devant nos yeux, sentant son corps crier au supplice quand il recommence à escalader les immeubles comme au bon vieux temps. Et face à ces limites dures à admettre, il va devoir plus que jamais compter avant tout sur l’image imposante qui émane de Batman, sur le symbole qu’il représente dans le cœur des habitants de Gotham, comme dans celui des malfrats. Des thèmes classiques de la licence, mais qui sont exacerbés par les années passées. Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Animation, Article par Edward, Film

[Film] Monstres Academy

Monster-Academy_Poster2_BBBUzzEnfant, Bob Razowsky ne rêve que d’une chose : devenir une terreur d’élite. C’est pourquoi il va étudier comme un fou et intégrer la Monster University pour réaliser son rêve. Mais ce n’est pas facile d’assumer ce genre d’espoir quand on a une allure de gringalet tout mignon.
A l’inverse, Sully a intégré lui aussi l’université, porté par la célébrité de son père. Doté d’un physique impressionnant, il ne compte guère se fatiguer à étudier et se repose entièrement sur ses acquis. Mais alors que le destin va les faire expulser du groupe d’études, ils vont devoir travailler en équipe pour faire comprendre au monde qu’ils méritent leur place de terreur, en remportant une série de défis entre différentes équipes du campus.

Bob est le seul personnage vraiment travaillé...

Bob est le seul personnage vraiment travaillé…

Un film sacrément commercial
Mon article sera bref car il n’y a pas grand chose à dire de ce nouveau Pixar. J’attendais une suite purement commerciale sans grand intérêt mais les bonnes critiques fleurissant sur le net m’ont fait penser que je me trompais, qu’ils avaient créé une bonne suite bien ficelée… et en fait carrément pas. Enfin, tout est relatif, je vais m’expliquer. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Animation, Article par Edward, Film

[Film] Summer Wars

Summer-WarsKenji est un lycéen presque banal. Un peu réservé, mais petit génie des mathématiques, il passe ses temps libres à faire des petits boulots de maintenance informatique sur Oz, le réseau social informatique, équivalent de notre Internet, qui relie les particuliers et les entreprises du monde entier, gère les capitaux, l’administratif et toutes les communications. Un système à l’échelle planétaire devenu totalement indispensable pour la société.

Mais aujourd’hui, changement de programme pour Kenji. Une copine de classe, Natsuki, l’invite à un week-end dans sa famille et lui demande de se faire passer pour son petit ami, pour rendre heureuse son arrière-grand-mère en fin de vie. Il va jouer le jeu et rencontrer une famille très nombreuse, ancrée dans les traditions japonaises, dans une grande maison de campagne. Tout se passe pour le mieux dans cet environnement où il se trouve tout de même un peu mal à l’aise.

le monde d'Oz au design particulier

le monde d’Oz au design particulier

Jusqu’au moment où il reçoit pas sms une longue série de chiffres et une invitation à relever le défi. Piqué par la curiosité et pas son amour des chiffres, il va déchiffrer le code et traduire la phrase cachée, ce qui va lui valoir de passer dans tous les journaux télévisés dès le lendemain. En effet, le déchiffrage du code a permis à un hacker de pirater le système Oz, sous le pseudo de Kenji et ce dernier est désormais recherché par la police pour atteinte à la sécurité mondiale.

Kenji va tout d’abord se démener pour prouver son innocence, puis avec le soutien de cette famille, va mener un combat acharné contre le vrai responsable de l’intrusion, qui semble bien plus dangereux que prévu.

des débuts timides pour Kenji...

des débuts timides pour Kenji…

L’avenir et les traditions
Ce film d’animation va user d’une dualité forte pour trouver un équilibre passionnant : l’aspect traditionnel ancestral d’une famille aux convictions fortes, et la complexité du monde moderne symbolisé par Oz, le monde virtuel. Deux styles de vie qui, à première vue semblent diamétralement opposés, mais qui arrivent pourtant à fusionner de manière passionnante dans Summer Wars. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Animation, Article par Edward

[Analyse] Le voyage de Chihiro – Métaphore de l’intégration dans l’entreprise

15780286 m

[Source]

Le voyage de Chihiro est un de ces films qui a une place très particulière dans mon cœur. Ce film à énormément influencé mon attachement pour les yokai aujourd’hui, et a indirectement influencé mes premières histoires (ma Bd V.H.S prend sa source dans ce film). Je le possédais en VHS lorsque j’étais ado, mais une fois partie de chez mes parents, le film n’était plus en ma possession. Je me suis dit que je le rachèterais en DVD un jour ou l’autre, mais cela m’a pris bien 6 ans pour passer à l’acte. Et là, j’ai revu ce film avec un regard très différent de lorsque j’étais ado, et je n’ai pas pu m’empêcher de voir chaque étape de l’insertion de Chihiro dans les bains de Yubaba comme le schéma simplifié de l’intégration de tout nouveau travailleur dans une entreprise, notamment pour son 1er travail.

Je vais donc juste parler de mes interprétations à ce sujet ici, et non pas du film dans son intégralité.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Animation, Article par Plumy

[Film] Le magasin des suicides

Dans un Paris gris et pollué, les gens n’ont plus goût à rien. La déprime parcourt les rues, et plus personne n’a la force d’égayer son quotidien. De ce fait, les gens ne pensent plus qu’à une chose, mettre fin à leurs jours. Cependant, les suicides sur la voie publique étant lourdement sanctionné par la loi, les gens se tournent vers une petite boutique tenue par la famille Tuvache depuis des décennies : le Magasin des Suicides. Un lieu où vous serez conseillez par des professionnels pour mettre fin à vos jours de façon propre, légale et selon vos goûts.

Tout va pour le mieux dans cette famille au commerce prospère jusqu’au jour où le troisième enfant vient au monde. Un enfant joyeux, épanoui, qui aime le monde autour de lui et ne pense qu’à sourire… un enfant qui devient vite une honte pour la famille. Comment supporter une telle joie de vivre ? Un tel affront d’anormalité aux yeux de ce monde morbide ! Et pourtant, malgré une éducation qui va tout tenter pour le faire rentrer dans le droit chemin de la dépression, le petit Allan va continuer à chercher, jour après jour, un moyen de rendre ses proches heureux.

Une histoire touchante
Car après avoir abordé avec talent l’humour noir et les situations ironiques logiques de ce genre de monde (les rires et sourires sont nombreux), Patrice Leconte, se penche un peu plus sur les relations de cette famille. Et par-delà cette façade cynique au possible, les personnages se dévoilent peu à peu. Le père de famille qui, une fois son masque de commercial en suicide, est en proie aux doutes et à une lassitude de la tristesse qui l’entoure. La mère, Qui fait son travail sans vraiment se poser de questions sur une possible autre vie, mais qui au fond n’en demanderait pas moins, surtout pour sa fille. Le grand fils, qui se contente de vivre sans se poser de questions mais qui ne demande au final qu’à être secoué. Et la fille, de loin le personnage le plus attachant, qui n’a finalement que besoin de se sentir un peu belle et aimée. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Animation, Article par Edward

[Anime] The Tatami Galaxy – Presentation et Analyse

Définir the Tatami Galaxy comme étant « un animé » m’est difficile. J’ai plutôt envie parler d’une expérience visuelle et sensitive. Lorsque l’on veut parler de cet animé, on a à la fois envie de parler des personnages, des formidables techniques narratives utilisées, du méli-mélo de situations qui tient à la fois du retour vers le futur et de l’effet papillon, mais aussi des effets graphiques, et moi de l’envie de manger du Castella qui me tiraille après chaque épisode et finalement, on ne sait plus trop quoi dire. Mais je vais essayer tout de même.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Animation, Article par Plumy

[Anime] Ayakashi & Mononoke

44178.jpg

Ayakashi & mononoke, une série qui a fortement contribué à mon attachement pour les yokai et pour certaines constructions graphiques. Pour la petite histoire, il existe donc deux séries. La première, Ayakashi, est une ensemble de 3 histoires sur les yokais. Dans la 3eme histoire, intervient ce personnage si particulier, Kusuri Uri – traduire « L’apothicaire », mais le terme « Kusuri uri » reste au final son nom puisqu’il ne se nomme jamais – qui, obtenant un succès certain, se verra attribué une série tournant autour de sa personne, nommée Mononoke et qui est donc la suite direct du dernier volet d’Ayakashi.

Je n’ai personnellement vu que les histoires liées au kusuri uri et ne parvient pas à me résoudre à regarder les premières histoires d’Ayakashi, par une étrange crainte d’être déçue appuyées par les critiques toujours un peu négatives sur les premières histoires lorsqu’on les compare à celle tournant autour de Kusuri Uri. Sans la présence du Kusuri uri, qu’en sera t’il ? De fait, je vais parler ici uniquement des histoires tournant autour de ce personnage. Je considère donc la série du kusuri uri comme un tout de 6 arcs, le premier étant le dernier arc d’ayakashi. La série fait donc ainsi 15 épisodes.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Animation, Article par Plumy