Archives de Tag: Alban Lenoir

[Série] Lazy Company

140204063122576455icone Woooh !!En 1944, la seconde guerre mondiale fait rage et les soldats passent leur vie sur les champs de bataille. C’est au camp Neptune que 4 recrues aussi maladroites que malchanceuses vont bien vite devenir les cancres de la caserne, se voyant regroupés dans une compagnie honteuse à eux seuls : la Lazy Company. Mais face à l’oppression allemande, tout le monde peut devenir un héros !

Grand fan du Visiteur du Futur et de HeroCorp, je me penche avec de plus en plus de satisfaction sur les productions françaises petit budget. Et cette fois encore, la pioche est excellente. Après deux ou trois épisodes un peu hésitants en début de saison, la Lazy Company affirme ses choix de scénario, d’ambiance et de mise en scène pour prendre son envol dans des épisodes drôles, émouvants, poignants et immersifs au possible.

Cancres mais ne manquant pas de courage quand on leur accorde la confiance

Cancres mais ne manquant pas de courage quand on leur accorde la confiance

Tout ce qu’il faut pour passer un excellent moment donc, à partir du moment où on accepte de regarder une série qui ne marche pas dans les poncifs habituels de ce genre d’histoire. Par son humour déjà. Tantôt absurde, tantôt de situation, tantôt très fin, les touches d’humour ne sont pas omniprésentes. N’attendez pas forcément un fou rire à chaque ligne de dialogue car c’est bien souvent plus pour poser une ambiance et pour construire les personnages que les dialogues utilisent la voie de l’humour. Il faut donc laisser l’aventure se développer pour dévoiler tout le potentiel de ses personnages. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Série

[Série] HeroCorp Saison 3

hero-corp-saison-3-en-DVD-blu-ray-259x300icone MouuaisJohn ayant appris l’identité de son père, perd le contrôle de ses pouvoirs et fait échouer le bateau qui servait de moyen de fuite aux rescapés d’HeroCorp. Pour éviter un affrontement direct avec le nouveau patron machiavélique de l’agence, les rescapés vont s’installer dans un château isolé pour tenter de reconsolider leurs forces. Mais John, toujours en quête de lui-même va chercher de l’aide dans un monastère proche pour contrôler ses pouvoirs.
.

Plus court, plus sombre…
Totalement fan des deux premières saisons je fais partie des fans qui croisent les doigts depuis plus de trois ans pour que la situation se débloque et que les aventures de nos super-héros préférés continuent enfin. Une production difficile, donc, dans un paysage multimédia français frileux pour les histoires de super-héros. Et c’est comme pour Le Visiteur du Futur, la chaîne France 4 et le studio 4.0 qui tendent la main à l’équipe talentueuse et financent la nouvelle saison. Une opportunité bien méritée qui imposera malheureusement une grosse obligation à Simon Astier : le passage à un format de 35 épisodes de 7 minutes.

Steve, Captain Sports Extremes, Stan et Burt vivent leur aventure à part dans cette saison, et s'avèreront très touchants.

Steve, Captain Sports Extremes, Stan et Burt vivent leur aventure à part dans cette saison, et s’avèreront très touchants.

Alors que la série avait apprit à parfaitement gérer et rythmer les épisodes de 25 minutes qui la composaient, Astier a dû retravailler le scénario pour l’adapter à cette nouvelle consigne. Et on le sent. Mon premier visionnage à la télévision a été clairement déprécié par les hachures des génériques. En 7 minutes, impossible de faire côtoyer avec le brio habituel scènes ridicules, humour absurde, scénario sous-jacent et aventures parallèles. Pour conserver cette pluralité de styles, chaque scène est globalement plus courte qu’à notre habitude et c’est bien dommage. Le DVD (et une fois par semaine pendant la diffusion télé) a le gros avantage de réunir les épisodes par paquet de 5, ne laissant un générique qu’au début et à la fin, et marquant la transition des épisodes en un jingle assez classe. La pilule passe donc beaucoup mieux ainsi, mais il reste malgré tout une certaine retenue dans le rythme global qui me fera regretter la perfection et la montée en puissance des deux premières saisons. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Série