Archives de Tag: Alexandre Astier

[Film] Astérix et le Domaine des Dieux

L-affiche-d-Asterix-Le-Domaine-des-Dieux-fait-beaucoup-rire-Obelix_portrait_w532Licone yeaahassé de ne pas réussir à vaincre par la Force les irréductibles Gaulois, César décide de tenter d’implanter la civilisation romaine aux portes du village, de sorte que ces derniers s’intègrent de leur plein gré à l’avancée de l’Histoire.

Enfin Astérix revient à l’animation ! Après toutes ces catastrophes cinématographiques (sauf Astérix et Cléopâtre), on en revient à ce qui va le mieux à nos gaulois. Mais en nouveau tout de même puisque c’est en 3D que nos compères prennent vie. Le choix esthétique est plutôt efficace car ils ont su adopter un style assez cartoon pour ne pas faire transparaître les moyens français limités. L’univers est donc cohérent et agréable.

L'humour de situation est très fréquent et efficace.

L’humour de situation est très fréquent et efficace.

L’album adapté est donc le Domaine des Dieux, mon album préféré, celui que j’ai le plus lu, et qui a énormément de matière à développer. Et en plus, c’est Alexandre Astier qui se charge de l’adaptation et des dialogues, que de joie ! Et là aussi, ça fonctionne assez bien. L’esprit est fidèle à l’original, tout en apportant quelques petites modifications sympathiques à l’histoire (mais ils n’ont pas fait chanter les esclaves ! Zut ! >_<). Le rythme est excellent, il n’y a quasiment aucun temps mort, et pourtant, je n’ai pas réussi à me laisser complètement emporter. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Animation, Article par Edward

[Spectacle] Que ma joie demeure !

51dhyzxHaCL._SL500_AA300_La vie de Jean-Sébastien Bach, voilà bien un sujet qui ne m’aurait pas spécialement attiré à la base. Pourtant, j’aime la musique, mais le côté « personnage historique » ne me parle pas. Mais si c’est Alexandre Astier qui s’y colle, il fallait que je voie ça ! Après avoir beaucoup apprécié son premier long-métrage David et Madame Hansen, et étant un fan des premières saisons de Kaamelott, j’étais très curieux de voir le résultat d’un spectacle sous sa patte.

Et le pari est réussi. Le spectacle se regarde avec plaisir, et manie humour et culture avec brio. La vision et les dialogues d’Astier sont très familier pour les habitués de l’auteur, et l’on est pas dépaysé ; mais plus encore, ce nouveau média magnifie ses propos. Sa verve puissante remplit parfaitement l’espace et son talent musical renforce le crédit de son discours. Alexandre Astier est sur scène comme un poisson dans l’eau et nous fait partager une de ses plus grandes passions : la musique.

Acteur, auteur, compositeur, pianiste.... Astier est un homme très polyvalent

Acteur, auteur, compositeur, pianiste…. Astier est un homme très polyvalent

Et par le cynisme, la dérision ou le clavecin, on se délecte de cet univers obscur pour le profane et on découvre la vie romancée et souvent triste d’un des grands noms de la musique classique. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Spectacle

[Film] David et Madame Hansen

Près de Genève, dans un hôpital, David, le nouvel ergothérapeute se voit confier la responsabilité d’accompagner Md Hansen acheter des chaussures en ville. Une tâche simple au demeurant mais qui se complique vu que Md Hansen souffre d’un choc post-traumatique et de troubles de la mémoire fréquents qui lui provoquent des sautes d’humeur assez désagréables.
Et comme David avait prévu de fêter l’anniversaire de son neveu avec sa femme cet après-midi là, ils vont se retrouver à accompagner la patiente. Mais parmi les digressions mentales de Md Hansen des choses cohérentes ou intrigantes apparaissent et David ne peut s’empêcher de se faire embarquer dans un petit voyage à Aix-les-Bains à la recherche du passé de cette femme perdue.

Un road trip simpliste
Objectivement l’histoire est basique. Peu ou pas de rebondissements, un déroulement attendu, une ligne droite en somme. Et du coup, je comprend la réaction de certains critiques sur internet qui ont descendu en flammes le film (avec une certaine hargne mesquine assez risible, d’ailleurs). Pointant du doigt cette « faiblesse » scénaristique. Si, en plus, on est pas fan du jeu d’Alexandre Astier, c’est clair qu’on peut se laisser aller à résumer le film aussi basiquement. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Film