Archives de Tag: Aventure

[Jeu] Uncharted 4

uncharted-41icone Woooh !!Après une trilogie mémorable et croulant sous les louanges (hormis par les détracteurs des jeux scriptés), Uncharted aurait pu inquiéter en faisant un retour lointain. Mais impossible de n’y voir qu’une raison commerciale quand on connait un peu les gars de Naughty Dog, et la confiance s’est vite installée. La confiance et naturellement un engouement très important à sa sortie. Il est donc forcément un peu décevant de constater que le jeu a clairement raté certaines choses. Mais il est tout aussi agréable de constater qu’il est à nouveau un vrai petit bijou et une fin parfaite à la licence.

Plusieurs années après les événements d’Uncharted 3, Nathan tente au jour le jour de s’habituer à une vie rangée, aux côtés de sa femme Elena. Mais englué dans ses souvenirs nostalgiques d’aventure et d’adrénaline, il se laissera vite tenter par l’action, motivé par l’envie d’aider son frère revenu d’entre les morts. L’aider à retrouver le plus grand trésor de pirates, celui d’Henry Avery. Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

[Film] Jurassic World

jurassic-world-à-Tarbesicone yeaahAprès la mort de John Hammond, l’île d’Isla Sorna a ré-ouverte au public sous la forme d’un parc zoologique de dinosaures encore plus ambitieux. Une infrastructure gigantesque et maitrisée qui fonctionne depuis près de 20 ans sans soucis majeurs, au point que le grand public commence même à se lasser de ces animaux majestueux. C’est donc pour palier à l’ennui des spectateurs que les chercheurs ont créé une nouvelle race de dinosaure plus grand et plus impressionnant… et malheureusement bien plus intelligent. A tel point qu’il finira par s’évader et à apporter le chaos sur l’île. Parmi la cohue, seul Owen Grady, dresseur de raptors, semble capable d’arrêter le massacre.

le parc est aménagé magnifiquement... le patron a dépensé sans compter.^^

le parc est aménagé magnifiquement… le patron a dépensé sans compter.^^

La suite 20 ans après est un classique du cinéma casse-gueule. Difficile en effet de faire la part des choses entre le respect de la licence et les références faciles et indigestes. Et force est de constater que l’équilibre est plutôt bien géré par ce nouvel opus qui accumule les petites touches nostalgiques allant jusqu’à reproduire quelques plans cultes au mouvement de caméra près, mais qui apporte assez de matière nouvelle pour ne pas s’y enliser. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Film

[Jeu] Soldats Inconnus – Mémoires de la Grande Guerre

soldats-inconnus-memoires-de-la-grande-guerre-playstation-3-ps3-1400058403-017icone Woooh !!Eh ben… après avoir pesté sur les jeux Ubi sans scénario, voilà un petit bijou de narration et d’émotion qui fait chaud au cœur. Le genre de jeu qui vous rappelle, au cas où vous ayez un doute, que ce média est fait pour raconter de belles et grandes histoires.

Première guerre mondiale, la plus meurtrière et la moins contée dans le jeu vidéo, principalement à cause de sa nature très en longueur. Une guerre de retranchements, de patience, d’usure. Une guerre à dimension affreusement humaine, en fait. En faire un gameplay est délicat, mais en faire une histoire est idéal. Et c’est dans cette voie que les petits gars de Ubisoft Montpellier se sont lancés.

Les dialogues sont oralements de simples baragouinages où seuls certains mots sont compréhensibles, et sont traduits à l'écrit par quelques dessins évocateurs. Compréhensible et plein de charme.

Les dialogues sont oralement de simples baragouinages où seuls certains mots sont compréhensibles, et sont traduits à l’écrit par quelques dessins évocateurs. Clair, simple et plein de charme.

Non pas que le gameplay soit raté ou survolé, loin de là. Ils ont juste judicieusement choisi la simplicité. Une vue de profil, un bouton d’action, un bouton pour taper, et un joystick pour se déplacer. Ajoutez la possibilité de lancer quelques objets et de donner un ou deux ordres, et vous avez la totalité des possibilités du jeu. Et c’est amplement suffisant quand on fait la part belle à un level design aux petits oignons qui renouvèle sans cesse l’intérêt par des énigmes, certes, mais aussi de l’action, d’une certaine façon, du suspense, des scènes réellement haletantes, et même quelques courses poursuites. Simple, et terriblement efficace, car accessible à tout le monde et jamais frustrant. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

[Jeu] Transistor

cover_largeicone Woooh !!Nolife m’a encore convaincu de faire un jeu que je n’aurais pas approché naturellement. Un jeu de style RPG, vu de haut en 3D isométrique, mélangeant aventure textuelle et combats stratégiques à planifier… tout ce que je trouve plutôt chiant en général. Comme quoi, il y a des exceptions à tout.

Le jeu commence au contrôle d’une jeune femme aux cheveux rouges prénommée à juste titre Red. Triste, abattue, elle retire une énorme épée au design étrange du corps d’un homme. Un homme auquel elle avait l’air de tenir énormément. Mais l’âme du défunt semble avoir été absorbée par cette mystérieuse épée baptisée Transistor, et il peut parler à travers elle. Red, de son côté, ne peut pourtant pas lui répondre. Chanteuse célèbre à la voix envoûtante, elle ne peut plus parler.
Des évènements étranges qui semblent envahir toute la ville, un mal mystérieux qui transforme les gens, les lieux en autre chose. Ce mal mystérieux est appelé le Process.

Des images superbes agrémentent les moments forts de l'histoire... comme Red face au corps de son défunt amant

Des images superbes agrémentent les moments forts de l’histoire… comme Red face au corps de son défunt amant

Et c’est en avançant et en collectant des infos à droite et à gauche que le background va commencer à se former peu à peu pour le joueur. Pas de monde ouvert à l’horizon, donc, c’est une progression linéaire indispensable qui nous est proposé pour distiller et parfaitement contrôler les informations dévoilant peu à peu l’intrigue et les enjeux de l’aventure. Enfin, dévoiler est un grand mot, car beaucoup de zones resteront sujettes à interprétation. On nous pose une ville mais on ne sait rien du monde au-delà. On nous pose des héros dont les motivations sont floues et le passé résumé en une ligne. On nous oppose à des protagonistes nommés la Camerata, une organisation dont on ne sait pas vraiment le rôle, mais qui semble être la source du Process. Et ce Process, mais qu’est-ce que c’est en fait ? Des gens qui disparaissent, une ville qui semble peu à peu se recouvrir de choses étranges, comme une mutation. Des créatures au design robotique ou magique à la fois qui veulent stopper votre avancée. Ce flou, c’est un peu déstabilisant et ça peut paraitre maladroit au début, mais on se rend vite compte que c’est une force du jeu. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

[Film] Dragons 2

dragons-2-affiche-53466d82adf5eicone Woooh !!Depuis les événements du premier épisode, les habitants du village de Burk vivent en paix avec les dragons. Mieux encore, ils les ont totalement intégré à leur communauté et une entraide mutuelle dans la vie de tous les jours s’est installée grâce à une confiance partagée. Mais le jeune Harold n’entend pas suivre sagement la voie le menant à devenir chef du village et préfère la liberté et l’exploration du monde alentours sur le dos de son irrésistible ami Croc-Mou. Et c’est durant l’une de ses escapades qu’il va rencontrer des traqueurs de dragons, capturant ces créatures ailées pour le compte d’un homme qui cherche à les dominer par la force et la crainte. Suivre ses convictions mènera alors Harold à s’opposer au despote, mais aussi à rencontrer une cavalière mystérieuse qui semble encore mieux connaître les dragons que lui.

.

Les dragons arborent plus que jamais ces attitudes mixées entre oiseau, chat et chien, qui les rendent totalement irrésistibles !

Les dragons arborent plus que jamais ces attitudes mixées entre oiseau, chat et chien, qui les rendent totalement irrésistibles !

Après un premier volet surprenant de justesse sur tous les tableaux, il était difficile de faire mieux avec une suite. Et pourtant, l’aîné s’est fait surpassé par ce nouvel opus encore plus grandiose en tous points.

L’histoire tout d’abord qui aurait pu s’enliser dans les clichés de relations familiales ou dans la surenchère de batailles épiques, mais qui au contraire arrive à trouver un équilibre parfait entre action, émotion et humour. Les moments d’affrontements ou de vols divers à dos de dragons sont plus jouissifs que jamais, et font bien vite naître un sourire béat sur nos visages, retrouvant instantanément cette béatitude propre à l’enfance qui nous fait faire des « woooooooow » devant l’écran. Les passages touchants sont légions et, tout en abordant des thématiques fortes qu’on attendait pas forcément, ne manquent pas de mettre les larmes aux yeux. Et l’humour ponctue à merveille l’ensemble, sans jamais tomber dans la lourdeur, sans fausses notes, juste ce qu’il faut pour ne jamais laisser l’ennui arriver et garder l’esprit du spectateur pétillant de curiosité et de fraîcheur. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Animation, Article par Edward, Film

[Jeu] Sly Cooper : Voleurs à travers le temps

sly-cooper-voleurs-a-travers-le-temps-jaquette-ME3050095960_2icone MouuaisSly Racoon est une licence qui sonne comme culte à mes oreilles depuis que j’ai découvert le premier opus sur PS2. Et pourtant, j’ai été plutôt déçu en jouant au second volet en HD sur PS3 car je trouvais que l’ensemble se perdait dans une mollesse générale, et un manque de fun pur, malgré les nombreuses nouveautés et qualités. Si bien que je n’ai jamais fait le 3 qui semblait très similaire au 2. Mais quand j’ai vu l’annonce d’un quatrième volet par un nouveau studio axé sur les voyages dans le temps et l’incarnation des ancêtres de Sly, je me suis dit que ça pouvait bousculer un peu le genre et être divertissant… et je me suis à nouveau ennuyé.

les cinématiques sont toujours aussi belles et bien rythmées^^

les cinématiques sont toujours aussi belles et bien rythmées^^

Passons vite fait sur le scénario qui balance Sly et son gang à travers le temps pour enquêter sur des phénomènes étranges liés comme toujours au Clan Cooper. L’occasion de se retrouver dans la préhistoire, au Far West, en plein mille et une nuits, ou encore au temps des chevaliers. Et rencontrer nos ancêtres, et pouvoir ensuite les incarner apporte un peu d’air frais et des moments très sympathiques. Mais la mayonnaise n’a pas pris pour moi. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

[Jeu] Brothers : a tale of two sons

Brothers_A_Tale_of_Two_Sonsicone Woooh !!Deux frères partent à l’aventure par-delà le pays pour trouver un remède contre la maladie de leur père. C’est ce simple synopsis qui sera la base d’une épopée magnifique comme un conte pour enfants. Une aventure pleine de sourires, d’émerveillement, mais aussi de drames et d’obstacles à surmonter.

Un conte peut en cacher un autre

des bancs parsèment l'épopée et ont pour simple but de s'asseoir un instant pour contempler le paysage...

des bancs parsèment l’épopée et ont pour simple but de s’asseoir un instant pour contempler le paysage…

Les personnages s’exprimant dans une langue imaginaire incompréhensible, le joueur est donc amené à comprendre par la gestuelle et les intonations. Mais c’est une ambiance qui se crée, une atmosphère qui renforce le côté enfantin de l’histoire. Pas besoin de grandes tirades, ou de mots compliqués, la magie passe par les actes, les événements, les points de vue… Comme un livre d’images qui fait rêver.

Rencontrer un troll dans sa forêt, visiter la maison d’un géant, gravir une montagne à dos de chèvre, voler sur le dos d’une chouette étrange… tellement de moments qui se dégustent comme des sucreries et restent dans la tête comme un souvenir à l’odeur gourmande. Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

[Film] LEGO La grande Aventure

21061838_20131128144957302icone Woooh !!Emmet est un employé modèle, suivant les instructions aussi bien dans son travail que dans sa vie. Une vie heureuse, sans surprises, sur des rails. Une vie bien monotone donc qui le laisse vide de personnalité et sans amis. C’est alors qu’une jeune femme mystérieuse va l’entraîner dans une aventure incroyable. Un artefact mystérieux qui fait de lui l’Élu, un président dictateur machiavélique, des mondes inconnus, une chasse à l’Homme, une révolution naissante… de quoi bouleverser la routine et se poser des questions très importantes sur le monde qui est le leur… le monde des LEGO.

"Tout est super génial !!"

« Tout est super génial !! » Cette chanson va vous obséder un bon moment ! ❤

Du très haut niveau
Les LEGO. Un univers certes nostalgique, et célèbre pour son humour à travers les nombreux jeux vidéo à licences, mais l’aura dégagée par la marque appelle tout de même aussi beaucoup le monde enfantin simpliste et la machine commerciale. Deux aspects qui laissaient présager un film facile, surfant sur les vannes à deux balles et le fan service. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Animation, Article par Edward, Film

[Série] Avatar, le dernier Maître de l’Air

Logo_de_Avatar_la_leyenda_de_Aangicone Woooh !!Le monde est contrôlé par quatre éléments : l’eau, le feu, le vent et la terre. Et certains humains sont capables de les contrôler, nourrissant un équilibre ancestral entre les éléments. Néanmoins, les Maîtres du Feu ont un jour décidé de renverser cet équilibre et de conquérir le monde. C’est pour contrer cet acte dangereux que l’Avatar s’est dressé. Un être réincarné depuis toujours, Maître des 4 éléments, capable de veiller à l’harmonie sur Terre. Mais alors que le monde avait besoin de lui, il disparut, et le règne du Feu débuta.

Un siècle plus tard, l’avatar est retrouvé, enfermé dans la glace. Le jeune enfant ainsi libéré va devoir apprendre à maîtriser les éléments pour espérer un jour sauver le monde.

Aang, Katara et Sokka, commencent leur long voyage...

Aang, Katara et Sokka, commencent leur long voyage…

Des personnages intenses
L’histoire est conséquente et narrée de façon très efficace, mais elle ne s’épanouit réellement que grâce à ses personnages. Et qu’il s’agisse du groupe de héros, de l’Avatar ou bien des personnages rencontrés, ils ont tous droit à un traitement de qualité.
L’avatar Aang en premier lieu qui partait pourtant avec une construction plutôt classique de petit génie des pouvoirs, préférant faire l’andouille sans se prendre la tête. Mais son évolution passera par de grosses remises en cause en terme de responsabilité vis-à-vis du monde. Son siècle d’absence, ses échecs, les gens morts ou soumis alors qu’il aurait pu les sauver. Un poids palpable et sévère qui s’intègre parfaitement à la construction du héros à la personnalité à plusieurs couches.

Katara, le maître de l’eau, personnage féminin incarnant la raison et le côté maternel qui rassure Aang, ne se contentera pas, elle non plus d’un rôle cliché. Loin d’être un faire-valoir, elle va progresser à grand pas dans sa maîtrise de l’eau, en accepter les capacités et en user avec droiture, malgré des égarements humains touchants. Elle va devenir une jeune femme forte, vivant sa propre vie par et pour elle, et pas seulement par rapport à un homme ou à l’avatar. Un personnage qui fait plaisir à voir. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Animation, Article par Edward, Série

[Jeu] The Unfinished swan

news_gsy_review_the_unfinished_swan-13482The Unfinished Swan nous conte l’histoire d’un petit garçon qui garde précieusement le tableau d’un cygne inachevé, car c’est là le dernier souvenir de sa mère, peintre décédée. Mais un jour, le cygne a disparu de la toile et ses empruntes se dirigent vers une porte inconnue qui va l’entraîner dans un monde étrange, aux visuels des plus surprenants qui semble être l’œuvre d’un roi bien capricieux.

Colore le monde !
Et nous voilà dans la peau de Monroe, ce jeune garçon à la poursuite du cygne, dans un monde blanc. Mais vraiment complètement blanc. Pas même une ombre pour en deviner les contours et les reliefs. Et ce n’est qu’en envoyant des gouttes de peinture noire autour de soi que les tâches vont révéler le paysage et donc le chemin à emprunter.

Un joyeux barbouillage sera le seul moyen de trouver son chemin...

Un joyeux barbouillage sera le seul moyen de trouver son chemin…

Mais attention, car l’encre que vous jetez est d’un noir absolu et trop en mettre annulera aussitôt les effets de relief. Il faudra donc en permanence veiller à doser ses tâches pour garder une visibilité le plus clair possible. En un sens c’est son état visuel inachevé qui permettra au monde autour de nous d’exister à nos yeux.

Narré par une voix off et par des pages d’histoire trouvées ça et là, on comprend que ce monde totalement blanc a été créé par un roi, artiste dans l’âme à la recherche de la perfection. Trouvant toute couleur indigne de son chef d’œuvre créatif il préfère que tout soit pur et blanc. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo