Archives de Tag: Humour

[Dynamo] Le pouvoir des images

Troisième vidéo de notre studio. Nous avons été choisi pour vous transmettre un communiqué de sensibilisation capital pour l’humanité. Les gens doivent savoir !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Article par Plumy, Studio Dynamo

[BD] Be-Twin

Couv_227016icone Woooh !!Batsian est un jeune garçon qui n’a pas froid aux yeux et qui, pour retrouver la trace de son frère Amelly, va se jeter à corps perdu dans le monde de la mafia, quitte à y perdre des plumes.

Maïwenn est une auteure encore inconnue du monde des publications officielles, mais dont les productions amateures sur internet et dans les diverses conventions font parler d’elle depuis longtemps. Passionnée de nature, elle esquisse comme personne la faune et la flore, du réaliste à l’imaginaire, avec un talent incroyable. La seule faiblesse que semblait avoir cette jeune femme était l’anatomie humaine, dont elle semblait esquiver les difficultés en préférant les animaux. Mais c’était pour mieux nous foutre sur le cul, car depuis quelques années, elle a fait des bonds de géant dans la matière et maîtrise désormais parfaitement cet aspect là du dessin. C’est donc la BD d’une auteure aux défauts techniques quasi absents que l’on va parler.

Maïwenn, l'ours... ou l'elfe... l'elfe ursidé des bois, on va dire, est une grande auteure en devenir, en plus d'être une femme adorable.

Maïwenn, l’ours… ou l’elfe… l’elfe ursidé des bois, on va dire, est une grande auteure en devenir, en plus d’être une femme adorable.

Sauf que ça ne s’arrête pas là, car son imaginaire est également rempli d’univers passionnants encore trop peu exploités en termes de produits finis. C’est donc avec délectation que la trilogie Be-Twin est rangée sur mon étagère. Une histoire complète, rondement menée.

Dans ses personnages avant tout, qui sont extrêmement touchants et attachants. Rien que par leur regard de Bambi, on ne peut que craquer. Mais aussi par le souci du détail qui ancre en permanence les personnages dans leur réalité. Mais avec une touche bien à eux. Dans un monde de mafioso, on s’attend par exemple à des costumes sobres en pagaille, et pourtant, c’est un vrai défilé de mode auquel Maïwenn nous invite. Les gardes-robes des principaux protagonistes sont de vraies merveilles, et l’ensemble n’est pourtant jamais ridicule ou hors de propos. La mafia vue par Maiwenn est une mafia comme nulle part ailleurs.

Le tout contrebalancé par un grand souci du détail en termes d’armes qui rappelle que ce monde n’est pas imaginaire mais fonctionne avec les mêmes codes que notre réalité, et donc avec les mêmes enjeux et dangers. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Bande Dessinée

[Série] Lazy Company

140204063122576455icone Woooh !!En 1944, la seconde guerre mondiale fait rage et les soldats passent leur vie sur les champs de bataille. C’est au camp Neptune que 4 recrues aussi maladroites que malchanceuses vont bien vite devenir les cancres de la caserne, se voyant regroupés dans une compagnie honteuse à eux seuls : la Lazy Company. Mais face à l’oppression allemande, tout le monde peut devenir un héros !

Grand fan du Visiteur du Futur et de HeroCorp, je me penche avec de plus en plus de satisfaction sur les productions françaises petit budget. Et cette fois encore, la pioche est excellente. Après deux ou trois épisodes un peu hésitants en début de saison, la Lazy Company affirme ses choix de scénario, d’ambiance et de mise en scène pour prendre son envol dans des épisodes drôles, émouvants, poignants et immersifs au possible.

Cancres mais ne manquant pas de courage quand on leur accorde la confiance

Cancres mais ne manquant pas de courage quand on leur accorde la confiance

Tout ce qu’il faut pour passer un excellent moment donc, à partir du moment où on accepte de regarder une série qui ne marche pas dans les poncifs habituels de ce genre d’histoire. Par son humour déjà. Tantôt absurde, tantôt de situation, tantôt très fin, les touches d’humour ne sont pas omniprésentes. N’attendez pas forcément un fou rire à chaque ligne de dialogue car c’est bien souvent plus pour poser une ambiance et pour construire les personnages que les dialogues utilisent la voie de l’humour. Il faut donc laisser l’aventure se développer pour dévoiler tout le potentiel de ses personnages. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Série

[Film] Epilepsie Critique – 03

Epilepsie03Blockbusters, Nanards, Grands classiques, simples divertissements… un avis flash sur mes visionnages du moment. Au programme aujourd’hui :
Real Steel, Compliance, Le labyrinthe de Pan,
Le Hobbit : la désolation de Smaug, La famille Tenenbaum

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Epilepsie Critique, Film, Uncategorized

[Série] HeroCorp Saison 3

hero-corp-saison-3-en-DVD-blu-ray-259x300icone MouuaisJohn ayant appris l’identité de son père, perd le contrôle de ses pouvoirs et fait échouer le bateau qui servait de moyen de fuite aux rescapés d’HeroCorp. Pour éviter un affrontement direct avec le nouveau patron machiavélique de l’agence, les rescapés vont s’installer dans un château isolé pour tenter de reconsolider leurs forces. Mais John, toujours en quête de lui-même va chercher de l’aide dans un monastère proche pour contrôler ses pouvoirs.
.

Plus court, plus sombre…
Totalement fan des deux premières saisons je fais partie des fans qui croisent les doigts depuis plus de trois ans pour que la situation se débloque et que les aventures de nos super-héros préférés continuent enfin. Une production difficile, donc, dans un paysage multimédia français frileux pour les histoires de super-héros. Et c’est comme pour Le Visiteur du Futur, la chaîne France 4 et le studio 4.0 qui tendent la main à l’équipe talentueuse et financent la nouvelle saison. Une opportunité bien méritée qui imposera malheureusement une grosse obligation à Simon Astier : le passage à un format de 35 épisodes de 7 minutes.

Steve, Captain Sports Extremes, Stan et Burt vivent leur aventure à part dans cette saison, et s'avèreront très touchants.

Steve, Captain Sports Extremes, Stan et Burt vivent leur aventure à part dans cette saison, et s’avèreront très touchants.

Alors que la série avait apprit à parfaitement gérer et rythmer les épisodes de 25 minutes qui la composaient, Astier a dû retravailler le scénario pour l’adapter à cette nouvelle consigne. Et on le sent. Mon premier visionnage à la télévision a été clairement déprécié par les hachures des génériques. En 7 minutes, impossible de faire côtoyer avec le brio habituel scènes ridicules, humour absurde, scénario sous-jacent et aventures parallèles. Pour conserver cette pluralité de styles, chaque scène est globalement plus courte qu’à notre habitude et c’est bien dommage. Le DVD (et une fois par semaine pendant la diffusion télé) a le gros avantage de réunir les épisodes par paquet de 5, ne laissant un générique qu’au début et à la fin, et marquant la transition des épisodes en un jingle assez classe. La pilule passe donc beaucoup mieux ainsi, mais il reste malgré tout une certaine retenue dans le rythme global qui me fera regretter la perfection et la montée en puissance des deux premières saisons. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Série

[Film] LEGO La grande Aventure

21061838_20131128144957302icone Woooh !!Emmet est un employé modèle, suivant les instructions aussi bien dans son travail que dans sa vie. Une vie heureuse, sans surprises, sur des rails. Une vie bien monotone donc qui le laisse vide de personnalité et sans amis. C’est alors qu’une jeune femme mystérieuse va l’entraîner dans une aventure incroyable. Un artefact mystérieux qui fait de lui l’Élu, un président dictateur machiavélique, des mondes inconnus, une chasse à l’Homme, une révolution naissante… de quoi bouleverser la routine et se poser des questions très importantes sur le monde qui est le leur… le monde des LEGO.

"Tout est super génial !!"

« Tout est super génial !! » Cette chanson va vous obséder un bon moment ! ❤

Du très haut niveau
Les LEGO. Un univers certes nostalgique, et célèbre pour son humour à travers les nombreux jeux vidéo à licences, mais l’aura dégagée par la marque appelle tout de même aussi beaucoup le monde enfantin simpliste et la machine commerciale. Deux aspects qui laissaient présager un film facile, surfant sur les vannes à deux balles et le fan service. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Animation, Article par Edward, Film

[BD] Gisèle et Béatrice

IMG_1667icone yeaahBéatrice est harcelée au travail par son chef Georges, qui la menace de licenciement si elle n’écarte pas les cuisses pour lui. Poussée à bout, elle va accepter le rendez-vous, mais pour mieux piéger l’homme mal intentionné. Lui faisant boire un cocktail étrange acheté à un sorcier Africain lors d’un voyage, elle va contrôler l’esprit et le corps de Georges, le transformant en femme et lui donnant un accent étranger. Détruisant ses papiers, et le menaçant d’expulsion du pays, Georges est obligé de devenir Gisèle, la femme de ménage de Béatrice et surtout son objet de fantasmes sexuels.

dans un milieu d'hommes, Béatrice part perdante et est directement désignée comme instigatrice du harcèlement qu'elle subit... une injustice trop souvent réelle.

dans un milieu d’hommes, Béatrice part perdante et est directement désignée comme instigatrice du harcèlement qu’elle subit… une injustice trop souvent réelle.

Contenu coquin pour adulte coquin.
Telle est la mention estampillée sur la couverture de la BD et qui est très vraie. Malgré le thème, l’histoire ne se contente pas d’enchaîner les passages érotiques ou pornographiques. Le scénario est élaboré et étoffe parfaitement les personnages, leur donnant une personnalité tantôt touchante, tantôt affreuse, et globalement très humaine, et la satire sociale mettant en avant les inégalités entre hommes et femmes dans la société est évidente. Mais la domination physique et psychologique de Gisèle se jouant en grande partie par le sexe, les scènes coquines sont nombreuses et émoustillantes par les situations comme par le trait très agréable du dessinateur. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Bande Dessinée

[Film] Monstres Academy

Monster-Academy_Poster2_BBBUzzEnfant, Bob Razowsky ne rêve que d’une chose : devenir une terreur d’élite. C’est pourquoi il va étudier comme un fou et intégrer la Monster University pour réaliser son rêve. Mais ce n’est pas facile d’assumer ce genre d’espoir quand on a une allure de gringalet tout mignon.
A l’inverse, Sully a intégré lui aussi l’université, porté par la célébrité de son père. Doté d’un physique impressionnant, il ne compte guère se fatiguer à étudier et se repose entièrement sur ses acquis. Mais alors que le destin va les faire expulser du groupe d’études, ils vont devoir travailler en équipe pour faire comprendre au monde qu’ils méritent leur place de terreur, en remportant une série de défis entre différentes équipes du campus.

Bob est le seul personnage vraiment travaillé...

Bob est le seul personnage vraiment travaillé…

Un film sacrément commercial
Mon article sera bref car il n’y a pas grand chose à dire de ce nouveau Pixar. J’attendais une suite purement commerciale sans grand intérêt mais les bonnes critiques fleurissant sur le net m’ont fait penser que je me trompais, qu’ils avaient créé une bonne suite bien ficelée… et en fait carrément pas. Enfin, tout est relatif, je vais m’expliquer. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Animation, Article par Edward, Film

[Serie] Supernatural

Si je vous ait parlé de Tumblr dans un article précédent, c’était de base pour introduire Supernatural, car c’est une série à laquelle je me suis intéressée à force de voir passer des gifs animés des 2 frères qui me semblaient bien sympa. Comme d’hab, je pensais pas accrocher à ce point, et la je viens de dévorer 3 saison en moins d’un mois.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Article par Plumy, Série

[Spectacle] Que ma joie demeure !

51dhyzxHaCL._SL500_AA300_La vie de Jean-Sébastien Bach, voilà bien un sujet qui ne m’aurait pas spécialement attiré à la base. Pourtant, j’aime la musique, mais le côté « personnage historique » ne me parle pas. Mais si c’est Alexandre Astier qui s’y colle, il fallait que je voie ça ! Après avoir beaucoup apprécié son premier long-métrage David et Madame Hansen, et étant un fan des premières saisons de Kaamelott, j’étais très curieux de voir le résultat d’un spectacle sous sa patte.

Et le pari est réussi. Le spectacle se regarde avec plaisir, et manie humour et culture avec brio. La vision et les dialogues d’Astier sont très familier pour les habitués de l’auteur, et l’on est pas dépaysé ; mais plus encore, ce nouveau média magnifie ses propos. Sa verve puissante remplit parfaitement l’espace et son talent musical renforce le crédit de son discours. Alexandre Astier est sur scène comme un poisson dans l’eau et nous fait partager une de ses plus grandes passions : la musique.

Acteur, auteur, compositeur, pianiste.... Astier est un homme très polyvalent

Acteur, auteur, compositeur, pianiste…. Astier est un homme très polyvalent

Et par le cynisme, la dérision ou le clavecin, on se délecte de cet univers obscur pour le profane et on découvre la vie romancée et souvent triste d’un des grands noms de la musique classique. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Spectacle