Archives de Tag: indépendant

[Jeu] Monument Valley

MonumentValley_Logo_Jeuicone yeaahDepuis le retour sur le devant de la scène des jeux indépendants, on retrouve de plus en plus les joies de la patte graphique, du design épuré. Le visuel accrocheur est très important pour attirer le regard des joueurs et faire connaître des petites merveilles. FEZ a bien compris cela, Journey aussi, et tant d’autres… et c’est sur cette même voix que s’est dirigée Monument Valley.

Les différents tableaux sont une petite merveille d'architecture impossible.

Les différents tableaux sont une petite merveille d’architecture impossible.

Car c’est avant tout grâce à quelques screens qu’on s’intéresse au jeu. Les niveaux sont des architectures impossibles souvent célèbres mais réinterprétées pour pouvoir être arpentées par notre petite héroïne. C’est beau, il n’y a pas à dire. Les couleurs simples et dégradées font penser aux contes des milles et une nuit, teintés d’une aura très onirique grâce à la musique et l’avancée très flottante d’un tableau à un autre, sans en connaître vraiment le but. La petite épopée qu’on nous propose est un beau voyage, une marche douce et mélancolique, reposante et même apaisante, que chacun interprétera comme il le souhaite. Un très joli moment à passer sur son mobile ou sa tablette. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

[Jeu] Spelunky

spelunky-1icone MouuaisAprès avoir découvert le rogue-like grâce à l’excellent Rogue Legacy, j’ai cherché un peu sur steam quel autre jeu du genre pouvait me procurer les mêmes sensations. Rapidement, un nom revenait un peu partout : Spelunky. Sorti plus tôt, il fait partie des licences qui ont remis au goût du jour le rogue-like sur la scène indépendante de ces dernières années. Et comme pour Super Meat Boy, le jeu a désormais une version remasterisée, plus agréable et aboutie. Parfait, je me lance donc avec plaisir, confiant en mon envie de challenge, et désireux de progresser peu à peu dans ce nouveau jeu.

sous terre, il y a des grottes, mais aussi des jungles, de la glace et encore bien d'autres décors...

sous terre, il y a des grottes, mais aussi des jungles, de la glace et encore bien d’autres décors…

On contrôle donc un petit aventurier, ersatz kawaï d’un certain Indiana Jones, s’aventurant dans un temple souterrain de style Maya qui a la particularité de modifier son agencement à chaque nouvel aventurier (la malédiction Maya, c’est pratique pour un rogue-like!) Oups, un serpent m’a mordu et j’ai déjà perdu un cœur sur mes quatre… houlà, il va falloir redoubler de prud… eh ben je suis mort… une fléchette projetée par une statue m’a oneshot sans aucun scrupules… ok, c’est donc bien un jeu difficile. Et comme pour the binding of Isaac (et contrairement à Rogue Legacy que j’adore), les runs ne font progresser aucune statistique. Impossible de débloquer des objets, des stats ou des compétences permettant d’aider le run suivant, c’est un réel et total recommencement à chaque nouveau try. Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

[Jeu] Vvvvvv

vvvvvvicone Woooh !!Depuis quelques années, pour mon plus grand plaisir, les jeux indépendants sont en plein boom. Et si la définition de jeu indépendant peut parfois porter à litige (ce n’est pas Ubisoft qui nous dira le contraire), un des aspects bien souvent utilisé dans cette vague indépendante est le retour aux sources visuelles, à la simplicité. La course au réalisme a cédé la place à la stylisation artistique et à l’hommage au rétro. Cependant, il est assez naturel, quand on se retrouve face à un jeu comme Vvvvvv, de se demander si les concepteurs ne vont pas un peu loin dans l’hommage. Le visuel Snes permet des couleurs riches et variées, mais revenir carrément au visuel Commodore fait hausser le sourcil. Qu’à cela ne tienne, je ne vais pas pour autant bouder un jeu qui a autant fait parler de lui depuis sa sortie.

le scénario et les dialogues sont bien peu nombreux et très simples, et pourtant, on s'y attache

le scénario et les dialogues sont bien peu nombreux et très simples, et pourtant, on s’y attache

Six petits bonhommes bâtons de couleurs sont dans un vaisseau (qui tombe à l’eau ?… pardon. XD), quand soudain une alerte signale le danger d’un vortex aspirant le vaisseau. Le véhicule se retrouve à errer dans un espace étrange, privé de son équipage disséminé aux quatre coins de ce monde aux caractéristiques bien propres. Nous incarnons donc le capitaine du navire déchu qui va devoir retrouver tous les membres de son équipe et se sortir de cette délicate situation. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

[Jeu] Octodad : Dadliest Catch

Octodad-DadliestCatch_Multi_Jaquette_001Picone yeaahetit projet farfelu d’étudiant à la base, Octodad a été tranquillement développé pendant quelques années pour amener le concept à maturation, entraînant un équilibre surprenant entre humour et sentiments.

.

Se présentant comme un cartoon grotesque et mignon, le jeu vous met dans la peau visqueuse d’un poulpe se rendant à son mariage. Oui, à son mariage, avec une femme humaine amoureuse et un poil crédule tout de même.

se rendre à l'autel pour épouser sa femme sans se foutre la honte devant toute l'assemblée est loin d'être évident !

se rendre à l’autel pour épouser sa femme sans se foutre la honte devant toute l’assemblée est loin d’être évident !

En effet, personne ne semble avoir démasqué la vraie nature d’Octodad et ce dernier fait tout pour conserver son secret intact en agissant le plus possible comme un humain pour conserver l’amour de sa chère et tendre.

. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

[Jeu] DLC Quest

boxart_584_7001icone beurghOu la satyre mal exploitée.

DLC Quest est un jeu minimaliste basant tout son intérêt dans un simple concept : se jouer avec humour du principe largement répandu ces dernières années de DLC, en en grossissant les traits jusqu’à en être absurde… et à part quelques petits moments par-ci par-là, DLC Quest n’y arrive pas.

.

Je suis pourtant clairement le public ciblé. Aimant l’humour et la satyre, je passe beaucoup de temps à analyser et comprendre les schémas de fonctionnement du gameplay, de la logique, du marquetting, et de l’industrie du jeu vidéo en général. Je suis un passionné qui aime comprendre pourquoi un jeu me plaît ou non, alors je gratte et j’explore tous les aspects d’un jeu pour en cerner les rouages, ou du moins ce que j’arrive à en percevoir par mon regard d’amateur passionné.

Je crois qu'on peut dire que les graphismes sont minimalistes... ^^"

Je crois qu’on peut dire que les graphismes sont minimalistes… ^^ »

J’ai donc allumé DLC Quest avec le plus vif intérêt… et 5 secondes après, j’étais déjà refroidi.

. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo