Archives de Tag: Infiltration

[Jeu] Counter Spy

Dans les jeux offerts par le PS+ ce mois-ci, Counter Spy, un jeu dont je n’avais jamais entendu parler mais dont le visuel à mi chemin entre TF2 et Ghost Trick me séduit instantanément, tout comme le fait que ce soit un jeu d’infiltration et donc normalement plutôt posé.

Je ne me lasse pas du look de ce jeu

Le travail graphique fonctionne à merveille

Le jeu prend place durant la guerre froide, ou plutôt, une guerre froide alternative plutôt loufoque ou les 2 camps préparent bel et bien des missiles mais dans le but de les envoyer… Sur la lune. Quand à vous, vous êtes un espions infiltré d’une organisation secrète ayant pour but de voler les plans des 2 camps (et au passage toute information pouvant servir).

Jeu d’infiltration / action, Counter Spy se construit autour du niveau d’alertes des 2 camps adverses. En effet, celui-ci, non content de monter d’un cran à chaque erreur de votre part, reste constant tout au long du jeu. Lorsque le niveau d’alerte devient maximal, un compte à rebours se déclenche à l’issu duquel les missiles sont lancés sur la lune, et c’est le game over. Le jeu commence avec les 2 camps au niveau d’alerte 3. Pour le faire baisser d’un cran, vous pouvez systématiquement acheter une option en début de mission, ou tenir en joue un officier qui se rendra et fera baisser l’alarme.

Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Plumy, Jeu Vidéo

[Jeu] Mark of the Ninja

motnmain_1920x1200icone yeaahVous incarnez un ninja dont le clan a été attaqué par une puissance militaire voulant vous anéantir dans un but politique lambda. Votre maître de clan fait de vous l’Elu, dont le tatouage mystique révélera les pouvoirs sacrés de ninja et fera de vous une arme puissante et silencieuse pour venir à bout de l’envahisseur. Vous devenez une ombre létale et vous devez avancer encore et toujours jusqu’à votre but, la mort de l’adversaire, mais également la vôtre. Car quiconque se voit offert les pouvoirs du tatouage doit se donner la mort une fois sa mission accomplie.

Ninjaaaa !

le style graphique et l'animation des cinématiques comme du jeu est exemplaire.

le style graphique et l’animation des cinématiques comme du jeu est exemplaire.

Quel univers magnifique ! Entre les cinématiques au style cartoon adulte et les décors asiatiques ou modernes splendides, ce jeu est un régal pour les yeux. L’ambiance créée par une musique très légère et rare laisse la part belle au silence, propice à l’infiltration. Les animation sont d’une fluidité parfaite et rendent chaque mouvement et exécutions vives et incisives renforçant la sensation de puissance dans la mort.

Le scénario partant comme une simple mission de sauvetage et anéantissement de la menace aura un ou deux rebondissements sympathiques suffisant pour créer une profondeur à l’histoire et donner de l’intensité au héros, et donc au joueur. Notamment avec le fait que malgré tous nos actes, le but ultime de notre voyage sera la mort. Mais est-ce normal ? Est-ce juste ? Ce destin est-il justifié ? Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

[Jeu] The last of us

jaquette-the-last-of-us-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1355137960Disons-le tout net, je suis un grand fan de Naughty Dog depuis la série des Uncharted. Alliant plaisir du gameplay, souci du détail, technique haut de gamme et ambiance délectable, je me suis laissé porter par les aventures de Nathan Drake avec bonheur, en constatant tout de même qu’un 4ème opus serait de trop pour le moment. Il fallait du neuf, et Naughty Dog s’en est aussi rendu compte en changeant d’univers avec The last of us. Ambiance post-pandémique et survie, voilà un aspect nouveau pour ses créateurs que j’avais hâte de découvrir.

.

la végétation a envahi les villes abandonnées par la civilisation...

la végétation a envahi les villes abandonnées par la civilisation…

Une grande histoire
Le monde tel qu’on le connaît a été bouleversé par un virus incontrôlable. Un champignon parasite qui prend le contrôle des humains, les rendant fous et les amenant à une mort certaine. Dans cet univers dévasté, des zones de quarantaine et des groupes de rebelles indépendants tentent de survivre et créent leur propre loi.

Joel fait partie d’une de ces bandes qui tentent de tirer leur épingle du jeu dans tout ce merdier, se nourrissant de boulots de mercenaires pas toujours très moraux. Jusqu’au jour où il se voit confier la tâche d’escorter un colis précieux : une jeune adolescente du nom d’Ellie. Ensemble ils vont commencer un voyage s’étalant sur des mois, passant de ville en ville pour atteindre leur but.

Je n’en dirai pas plus car tout autre détail divulgué serait un sacrilège. The last of us fait partie de ces histoires qu’on doit découvrir aux côtés des personnages principaux, en partageant leur émotion et en tentant de survivre. Comme un bon bouquin ou un long-métrage maîtrisé, le scénario fait la part belle aux personnages interprétés avec talent et marquants par leurs dialogues savoureux.

les personnages ont des dialogues dignes d'un grand film

les personnages ont des dialogues dignes d’un grand film

The last of us est une grande et émouvante aventure. Impossible de ne pas être accroc à Joel, le vieux ronchon qui fuit son passé et à Ellie, la gamine à la répartie facile et au courage insoupçonné. Qu’est ce que je l’aime, cette héroine ! Et leur relation, évitant les clichés simplistes, va se nourrir au fil de leur épopée et grandir en complexité. Ils sont tous les deux terriblement attachants et vous mettront les larmes aux yeux une ou deux fois. Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo