Archives de Tag: Post-Apo

[Film] Mad Max Fury Road

mad_max_furyroadicone Woooh !!Max, personnage solitaire au passé trouble vit sur une terre ravagée par les guerres thermonucléaires. La nature a quasiment disparu, l’eau se fait rare, et plus encore, le pétrole est devenu l’or noir permettant de se déplacer sur les terres ensablées. Mais lorsque Max se fait capturer par des pillards pour être utilisé comme source de transfusion dans leur communauté, son chemin va croiser celui de l’Imperator Furiosa, qui tente de s’échapper des lieux en emportant le bien le plus précieux du chef de la bande, le terrible Immortal Joe. Démarre alors une course-poursuite de longue haleine pour la liberté.

l'esthétique des véhicules est toujours aussi rock n'roll et attirante...

l’esthétique des véhicules est toujours aussi rock n’roll et attirante…

Voitures, camions, personnages tarés au look post-apo, baston, explosions… voilà ce qui représente la licence Mad Max, et ce qu’on pouvait en attendre, ni plus, ni moins. Et on peut dire que de ce côté-là, c’est réussi. Les images sont superbes, sublimés par un traitement de couleurs assez engagé, qui peut surprendre, mais qui donne une vraie personnalité au visuel. Les musiques collent parfaitement à l’action et font hurler les guitares électriques quand il faut. Je mettrais juste un petit bémol sur la mise en scène qui m’a parfois un peu déplu, à cause d’un trop grand abus de mouvements de caméras et de vitesse accélérée. Cela apporte un côté psychédélique qui correspond certes souvent à l’ambiance, mais qui s’avère vite assez éprouvant pour les yeux. Quelques scènes plus posées, et des travellings auraient été bénéfiques à l’ensemble du film, je pense. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Film

[Jeu] Metro Last Light

600full-metro -last-light-covericone beurghMalgré le fait de n’avoir pas fait Metro 2033 à l’époque de sa sortie, je lorgnais depuis un moment sur sa suite, Metro Last Light. Son ambiance sombre, le mélange entre science-fiction et affrontements humains très réalistes dans un métro post-apo a de quoi faire briller les mirettes. Et la gratuité du Ps+ a fini de me tenter. C’est parti pour la survie en monde hostile et claustrophobe.

Et au bout d’une heure ou deux, les qualités ne cessent de pleuvoir. L’ambiance graphique et sonore est de qualité ( les doublages VF beaucoup moins) et l’univers fourmille de détails et de bonnes idées. On sourit en réalisant par exemple que le résumé des objectifs n’est pas un simple menu, mais un calepin qu’on doit éclairer pour pouvoir le lire, que les armes étant devenues denrée rare, certaines sont modifiées pour fonctionner au gaz, et que les munitions sont la monnaie en vigueur dans les sous-terrains. On se plonge dans l’univers en croisant au hasard d’un ghetto un homme faisant la classe à des enfants et essayant de leur expliquer ce que sont une vache, un oiseau ou un chat, et ces derniers s’en extasient comme s’il s’agissait de créatures issues de contes et légendes.

Certains décors sont de vrais artworks, et témoignent d'un vrai soin.

Certains décors sont de vrais artworks, et témoignent d’un vrai soin.

Beaucoup de bonnes choses qui témoignent du souci du détail des concepteurs et de la passion dans le développement du jeu.

Et puis les heures s’enchaînent… et ce sont alors les défauts qui s’accumulent. Et même certaines des précédentes bonnes idées deviennent à l’utilisation des défauts. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo