Archives de Tag: robots

[Jeu] Wolfenstein : The New Order

icone yeaahQuaWolfenstein-The-New-Order-Jaquette-PS4nd on est gamer, on a des dizaines d’occasions d’être déçu quand on découvre un jeu. On a quasiment que ça, en fait, quand on y pense. Les trailers et autres extraits de gameplay dévoilés par les commerciaux plusieurs mois avant la sortie d’un jeu jouent tellement la surenchère qu’ils n’hésitent pas à promettre largement plus que ce qu’il en sera. Si bien que même les jeux qui s’avèrent très bon entrainent quelques déceptions (parfois majeures, n’est-ce pas Far Cry 4 et Watch dogs ?). C’est parfois un peu décourageant, mais c’est devenu routinier, on finit par modérer nos attentes, même si les images paraissent extraordinaires. On y croit plus trop, en fait, on devient sceptique…

le monde dominé par les Nazis a une esthétique froide mais efficace...

le monde dominé par les Nazis a une esthétique froide mais efficace…

Et puis, il y a un type de jeu qui de temps en temps bouscule cette lassitude. C’est le jeu dont on n’attendait rien et qui ne cesse de surprendre. C’est Wolfenstein New Order, dont on n’espérait qu’un shooter gentiment bourrin et un peu creux, basant sa réussite commerciale sur son seul nom et qui disparaitrait un mois plus tard dans l’oubli. Que nenni ! New Order n’avait rien promis, il nous a tout offert !

William Blaskowitz est un soldat luttant durant la seconde guerre mondiale contre l’oppression nazie. Au cours d’un assaut décisif contre le Boucher, un chef nazi expérimentant sur les prisonniers de guerre façon Mengele, l’un de ses coéquipiers est torturé et tué devant ses yeux et Blasko ne survit que d’un fil, plongeant dans un coma de 15 ans. Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

[Film] Chappie

012011.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxicone yeaahDans une ville où la police a intégré des policiers robotiques dans leurs rangs, le jeune ingénieur qui les a créés tente de créer un nouveau type de robots, doués de conscience et capable de ressentir et de penser. Mais c’est lorsque qu’une bande de gangsters losers le kidnappe qu’il va activer sa nouvelle création et la livrer au monde. Indépendant et ingénu, ce nouveau-né va découvrir la vie avec d’un côté un créateur lui inculquant la morale et les bonnes valeurs, et de l’autre une famille d’adoption qui l’éduque à la dure, dans un monde de malfrats. Face à cet univers complexe et étrange, Chappie va devoir choisir sa voie.

Chappie apprend très vite, mais commence au stade enfant... et il est terriblement convaincant dans ce rôle !

Chappie apprend très vite, mais commence au stade enfant… et il est terriblement convaincant dans ce rôle !

Neill Blomkamp, c’est le réalisateur capable de la plus efficace intégration de personnages 3D dans un film. Graphique, certes, mais surtout dans la façon de le mettre en scène et de gérer les interactions avec les humains. District 9 était exemplaire sur ce point, son court-métrage Tempbot vendait du rêve, Chappie marque le panier à trois points. Le robot Chappie est présent à l’écran comme aucun des acteurs qui l’accompagnent et porte totalement le film. Ses phases de découvertes sont tantôt émouvantes, tantôt hilarantes, et toujours extrêmement bien amenées et palpables. Et toutes les qualités du film découlent de cette gestion du personnage de Chappie. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Film

[Film] Epilepsie Critique – 03

Epilepsie03Blockbusters, Nanards, Grands classiques, simples divertissements… un avis flash sur mes visionnages du moment. Au programme aujourd’hui :
Real Steel, Compliance, Le labyrinthe de Pan,
Le Hobbit : la désolation de Smaug, La famille Tenenbaum

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Epilepsie Critique, Film, Uncategorized