Archives de Tag: Rockstar Games

[Jeu] Grand Theft Auto 5

CoverArt-GTAVicone Woooh !!Comment faire un article qui ne fasse pas des kilomètres pour parler de GTA 5 ? Ça va être compliqué, mais je vais essayer d’être succinct : Ce jeu est un des plus grands jeux au monde !
Voilà… un peu moins succinct ? Bon, ok, on détaille…

Alors disons le tout de suite, même si j’ai toujours considéré Rockstar comme de très grands développeurs, je n’ai jamais été totalement conquis par un GTA, et je n’en ai même jamais fini jusque-là. J’ai beaucoup joué à GTA3, mais la ville tentaculaire et les missions de course poursuite ont eu raison de ma capacité à me repérer. J’avais l’impression d’être sans cesse perdu dans ces rues et j’ai fini par décrocher malgré les évidentes qualités. GTA 4, j’y ai joué une quinzaine d’heures et même constat. Le personnage principal était cependant très intéressant, mais les missions difficiles et énervantes au possible car sans checkpoint (obligé de se retaper des dizaines de minutes à chaque mort, parfois) m’ont fait arrêter rapidement.
Heureusement, il y a eu Red Dead Redemption… œuvre magistrale sur tous les points qui est largement dans mon top 5 des meilleurs jeux de tous les temps, et qui approfondissait les mécaniques et la narration de ce style de jeu à un niveau inégalé.

Michael, Franklin et Trevor, trois styles très différents, mais embarqués dans la même galère...

Michael, Franklin et Trevor, trois styles très différents, mais embarqués dans la même galère…

Et voilà GTA 5 (que j’ai fait sur PS4 qui plus est, histoire que les graphismes soient bien classes), qui a pris le temps d’apprendre de ses erreurs passés et qui s’est nourri des qualités de Red Dead Redemption pour sublimer le genre. Et histoire d’en rajouter une couche, Rockstar nous sert même 3 histoires parallèles entremêlées avec talent. Forcément, ça ne pouvait être qu’une réussite ! Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo, Uncategorized

[Jeu] Max Payne 3

1362659262-00Dicone yeaahans la vie d’un gamer de mon âge, il y a des jeux clés. Des jeux qui ont marqué toute une époque parce qu’ils inventaient un nouveau gameplay, parce qu’ils créaient une expérience nouvelle. Max payne fut l’un d’eux. A une époque où les FPS commençaient à s’installer comme meilleurs représentants des sensations de tir, Max Payne, avec un petit budget mais une idée révolutionnaire, a popularisé le bullet time. Une feature qui va faire un buzz immense dans les cours d’école ! On pouvait enfin faire comme dans Matrix ! Plonger au ralenti tout en vidant ses chargeurs ! La classe intégrale ! A tel point que depuis, les jeux intégrant ce gameplay sont légion, à commencer par Max Payne 2 qui reprendra la même recette en y mettant cette fois-ci de bons moyens.

ce bon vieux max dans les rues de New York... ça faisait longtemps.^^

ce bon vieux max dans les rues de New York… ça faisait longtemps.^^

Quand on a su que Rockstar allait faire renaître la licence 15 ans plus tard, l’attente fut palpable. L’univers sombre, mature, aux thématiques lourdes rentrait parfaitement dans les habitudes des développeurs. Et non content de reprendre la licence, ils se la sont appropriés.

Max se noie dans l’alcool, écumant les bars crasseux de New York pour oublier la mort de sa femme, les choses qu’il a dû faire, la corruption et le vice dans ce monde qui l’entoure. Et se mettant à dos la mafia locale, il accepte bon gré mal gré d’assurer la protection d’une famille riche à Sao Polo, histoire de prendre le large. Un boulot où il pourrait picoler en paix et sous le soleil. Mauvaise pioche car ladite famille va se retrouver au centre d’un sacré bordel. Police corrompue, complot politique, guerilla urbaine, mercenaires, trahisons, prises d’otage… le réveil est brutal quand on sent à nouveau que des vies dépendent de nous. Il est temps de laisser tomber le whisky et d’empoigner les armes. Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo

[Jeu] L.A. Noire

coverLicone yeaahos Angeles, fin des années 40. Une ville aussi florissante en apparence qu’elle est pourrie de l’intérieur. Pendant que les jolies paysannes montent dans la grande ville avec l’espoir onirique de briller de milles feux sous les projecteurs, les gangs de rues se frottent les mains. Tous ces jeunes gens perdus, tous ces ex-soldats ayant frôlé la mort durant la grande guerre, quel meilleur contexte pour distribuer drogue et armes dans les rues. Al Capone a eu son heure de gloire à Chicago, c’est désormais au tour de L.A. de se gangrener, du petit tripot du coin jusqu’à la police et au gouvernement.
Cole Phelps, médaillé de guerre, commence sa vie de policier en arpentant le bitume. Mais bien vite, son intelligence, sa droiture et son sens de la justice vont lui permettre de remonter de nombreuses filières, lui valant les feux de la rampe, pour le meilleur et surtout pour le pire.

Ambiance noire pour polar noir...

Ambiance noire pour polar noir…

L.A. Confidential, évidemment, mais aussi tous les films du genre polar noir comme les Incorruptibles, voilà l’ambiance sublime qui émane du jeu. Parmi la fumée des cigarettes et l’excellentissime musique jazzy, on ne peut que s’immerger très rapidement dans le jeu. Les moments calmes se savourent, les instants de tension nous tiennent en haleine, et les scènes d’action menées à la dure, façon police brutale sont prenantes. Rien à dire, l’ambiance fonctionne parfaitement.

Et c’est bercé par cette ambiance qu’un scénario va se dessiner au fil de la montée en grade du héros, ou de ses changements de brigade. Un scénario piochant allègrement dans les classiques du cinéma, ce qui le rend certes assez prévisible pour la majeure partie, mais de qualité, notamment en abordant des thématiques fortes comme l’insertion sociale des anciens soldats et leurs traumatismes de guerre. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Article par Edward, Jeu Vidéo