[Jeu] Retro Game Challenge

Retro_Game_Challenge_CoverartVoilà un jeu bien curieux et très injustement méconnu. Pouvant être rapidement classé dans la catégorie « compilation de jeu oldies » et se basant sur un personnage connu seulement au Japon, il est évidemment normal qu’il ne soit jamais sorti en Europe, et c’est bien dommage, car ce jeu est bien plus qu’une énième compilation banale.
.

Arino façon Matrix est un peu effrayant^^"

Arino façon Matrix est un peu effrayant^^ »

La re-découverte du rétro
Sorti au Japon sous le nom de Game Center CX : Arino’s Challenge, ce jeu est avant tout une aventure emprunte de nostalgie que l’on propose au joueur de partager avec Arino. Ce dernier est un joueur de jeu rétro devenu célèbre au Japon pour ces émissions où il joue en direct à des jeux de la Super Famicom (équivalent japonais de la Super Nes). Dans cette adaptation DS, Arino nous apparaît sous une forme étrange, comme matérialisé par un programme implanté directement dans notre réalité, un truc dans le genre. Il s’adresse à nous, un peu moqueur, se gaussant de notre fierté à être un gamer actuel et clamant en gros qu’être gamer à la grande époque, c’était quand même autre chose. Il décide donc de nous envoyer dans le passé pour défier nos prétendues compétences sur les grands classiques de la Super Famicom.

Un pitch rigolo qui aurait pu se contenter de justifier la compilation, mais qui va bien plus loin. En effet, nous revoilà nous-même enfant, face à Arino dans son jeune âge, et prisonnier du passé, nous allons devoir surmonter les défis lancés par Arino adulte sur un jeu de shoot’em up bien rétro à souhait faisant plus que penser au célèbre Galaga.

souvenirs de jeunesse que ces enfants assis devant une télé à tube cathodique...

souvenirs de jeunesse que ces enfants assis devant une télé à tube cathodique…

Un seul jeu est donc disponible au début, et c’est donc par le biais des 4 défis proposés que l’on va se plonger par étapes dans un gameplay ancien qui a posé les bases du genre. Un défi de scoring, un défi de survie, un défi de warpzone ou d’autres encore plus précis vont nous rappeler que ces jeux basiques recelaient déjà différentes strates de gameplay et de multiples secrets qui ne peuvent se découvrir, se comprendre et se maîtriser qu’avec plusieurs essais et analyses.

De plus, le jeune Arino nous ramène de temps en temps le dernier numéro d’un magasine de jeux vidéo nous permettant entre quelques anecdotes de découvrir des secrets, des cheatcodes ou encore des annonces de grands jeux à venir. Et ce n’est qu’une fois les défis de chaque jeu complétés que ce dernier pourra être joué librement et que le suivant sera débloqué… égrénant ainsi les mois qui passent et qui font bouillir d’impatience le jeune Arino dans l’attente de la sortie de tel ou tel nouveau jeu. Une effervescence palpable qui est vite partagé par le joueur. On est content de venir à bout d’un jeu et on saute sur le suivant avec une envie impétueuse de le conquérir. Une progression qui évite le réflexe naturel du joueur d’aujourd’hui qui se contenterait de passer 5mn sur un jeu avant de passer sur le suivant. Un plaisir de retrouver les bases du jeu vidéo et un peu de nostalgie évidemment.

Guadia Quest est un hommage évident à Dragon Quest

Guadia Quest est un hommage évident à Dragon Quest

Le seul reproche que je pourrais faire à ce titre serait que sur les 8 jeux déblocables, deux d’entre eux sont des suites. Et même si on retrouve avec plaisir un jeu excellent, on aurait préféré un peu plus de variété. Néanmoins, il y en a tout de même pour tous les goûts : shoot’em up vertical, plate-forme/puzzle game, course de voiture et même RPG (ce dernier étant moins accessible vu que le jeu est en anglais). Et quelque soit le style de jeu, ces reprises de gameplay célèbres sont maîtrisées à la perfection et l’ambiance est au rendez-vous.
Quel dommage que le second opus ne soit sorti qu’au japon alors qu’il a l’air de compiler plein de jeux géniaux !

Un jeu plein de surprises, donc, qui ravira les gens qui, comme moi, flirtaient un peu avec le rétro sans trop savoir s’y plonger, car cédant facilement à l’envie de passer de l’un à l’autre toutes les 5 minutes et restant ainsi trop en surface. Une re-découverte d’un style de jeu vidéo rafraîchissant et addictif qui ne peut laisser de marbre l’amateur vidéo ludique.

Retro Game ChallengeEt si vous avez encore un doute sur la qualité de ce jeu, je vous invite à regarder cette vidéo faite par M. Usul himself qui en détaille bien mieux que moi la magie et les nombreuses qualités, et vous permettra d’en voir de longs extraits :
Retro Game Challenge par Usul

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Arcade & Retro, Article par Edward, Jeu Vidéo

2 réponses à “[Jeu] Retro Game Challenge

  1. Kyo

    ah, Game Center CX, ou comment j’ai perdu des heures et des heures à regarder un japonais se prendre la tête sans fin sur des jeux méga-durs 😄

Un mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s